Une croisière courte pour s'amuser dans les Caraïbes

Caraïbes - Une croisière courte pour s'amuser dans les Caraïbes

Un bateau de croisière en escale à Key West, sur l'archipel des Keys, en Floride.Photo Fotolia


Isabelle Laflamme | Agence QMI

MIAMI - Captive des embouteillages de l'heure du midi, voyant que je suis inquiète d'arriver en retard sur les quais d'où partent les croisières à Miami, le chauffeur de taxi d'origine cubaine me rassure, puis me lance d'un ton allègre: «J'y vais régulièrement avec ma femme. On y va pour danser et pour l'ambiance!»

On voit souvent ces croisières courtes annoncées à prix d'aubaine. Pour 300 $, et même moins, on a droit à trois ou quatre jours en mer tout compris, le temps de faire une petite virée dans les Caraïbes. La plupart de ces croisières partent de Miami ou Fort Lauderdale. Est-ce une bonne affaire?

L'immense Majesty of the Seas (2700 passagers, 270 mètres de long), de la compagnie Royal Caribbean, attend aux quais. Nous partons pour une croisière de quatre jours.

L'embarquement se fait dans une logistique sans failles. Et avec une bonne humeur contagieuse. Dès l'arrivée sur le quai, les valises s'envolent et se retrouvent en peu de temps au niveau des cabines réservées pour chacun des passagers.

Prendre la mer est émouvant. Lorsque le bateau quitte le quai, les gens saluent ceux qui restent. Le bateau semble glisser sur l'eau. La ligne de terre s'efface doucement dans celle du ciel. Le crépuscule survient rapidement et les étoiles apparaissent une à une dans le ciel.

Une croisière tout confort

Tout au long de ce voyage, il est remarquable de voir le personnel s'affairer de longues heures sans jamais faillir à la courtoisie et demeurer attentif aux moindres demandes et besoins des passagers. Les cabines sont propres. Les repas sont variés, copieux et agréables.

Il y a tellement d'activités réparties sur tous les niveaux du bateau qu'il est impossible de tout faire, d'autant que notre croisière ne dure pas longtemps. Tous les groupes d'âge y trouvent des divertissements selon leur goût et leur envie du moment: spa, centre de conditionnement, karaoké, prestations musicales, magasinage, librairie, casino et bingo.

Pendant ces quatre jours, nous faisons escale à Nassau, à Cococay (qui est louée par Royal Caribbean) et à Key West. Nassau charme avec ses maisons coloniales aux coloris décrépis, abandonnées au temps qui passe et à une flore envahissante.

L'île de Cococay est entourée de sable blanc et ses eaux limpides et turquoise qui permettent de voir ses fonds marins. On se laisse tenter par un jour de plage, ou encore l'on emprunte un des sentiers de randonnée pédestre.

Puis, à Key West, on peut profiter de plusieurs promenades historiques qui sont proposées aux visiteurs. Beaucoup de vélos et de scooters circulent dans la ville. Les chants des coqs qui vivent en liberté se font entendre en permanence.

Ce type de croisière permet réellement de se reposer ou de s'amuser. La joie semble être la norme sur ces grands bateaux

À mon retour à Montréal, un autre chauffeur de taxi m'affirme avoir lui aussi avoir fait des croisières courtes à plusieurs occasions. Et il n'a pas été déçu. Enthousiaste, il dit y être allé: «pour l'ambiance et pour la nourriture !»


Vidéos

Photos