Bulletin Voyage
Abonnez-vous!
 





Vous êtes ici : canoe.ca > Voyages > S'Échapper
 
Dans Charlevoix, on transforme la tomate en vin!
Lise Giguère - Collaboration spéciale - Journal de Montréal

 
Dans Charlevoix, on transforme la tomate en vin!
Photos: Lise Giguère

Si, en Italie, Omertà signifie la Loi du silence, dans Charlevoix, Omerto signifie plutôt le dévoilement d’une recette tenue secrète pendant quatre générations. Celle d’un vin de… tomates.

Ce n’est pas d’un trésor dont je vous parle aujourd’hui puisque seuls les experts pourront se prononcer sur les qualités de cette boisson alcoolisée, mais bien d’une curiosité qui mérite le déplacement. Surtout que le Domaine de la Vallée du Bras - qui comprend les champs de tomates, l’atelier de transformation du producteur Pascal Miche, sa boutique et sa résidence privée - est situé dans les coteaux du rang Saint-Antoine Nord, à Baie-Saint-Paul, un site qui surplombe la vallée du Saint-Laurent, l’Isle-aux- Coudres et les sommets des parcs nationaux (Hautes Gorges, Grands Jardins).

UN SECRET BIEN GARDÉ

Aussi sur Canoe.ca:
    DOMAINE DE LA VALLÉE DU BRAS
    • 328 Rang St-Antoine Nord, Baie St-Paul, Québec tél.: 418 435-6872 ou www.domainevb.ca


    • Durée du trajet à partir de Montréal: 4h


    • POUR S’Y RENDRE:A-40 E ou la A-20E. À Québec, suivre les indications pour Sainte-Anne-de-Beaupré (440), puis la 138 en direction de Charlevoix. En arrivant à Baie-Saint-Paul, tourner à gauche sur le rang Saint-Antoine.


    • NOTE: Pour des raisons d’hygiène, les visites se font uniquement sur rendez-vous.
Pour connaître les origines du vin de tomates, il faut voyager jusqu’en Belgique, pays d’origine de Pascal Miche et remonter en 1938. Cet été-là, la récolte de tomates d’Omer Miche fut si importante qu’il lui vint l’idée de transformer ces dernières en vin apéritif. Appréciant le liquide doré, lui et ses descendants l’améliorèrent jusqu’à obtenir un vin à 18 % de volume d’alcool sans jamais n’ajouter une seule goutte… d’alcool.

«Seules une fermentation à levure et une macération sur plusieurs mois produisent ce résultat», explique l’arrière-arrière-petit- fils d’Omer. «Mes ancêtres fabriquaient ce vin en secret dans leur cave et le dégustaient entre amis. Ça n’a jamais été commercialisé.»

OEnologue de formation, consultant en agroalimentaire et charcutier, Pascal Miche a dû consacrer dix années de travail, d’études et de recherches afin de mettre au point cet apéritif, mais il lui fallait également convaincre la Société des Alcools que la tomate pouvait se transformer en vin. Tenace, il a mis 8 ans avant d’obtenir leur aval: «J’ai dû faire une thèse sur la tomate» précise-t-il.

À l’origine, il pensait utiliser les surplus de tomates d’un producteur local, mais les règlements exigeant qu’ils produisent sa matière première, il s’est donc attelé à la tâche et a semé des tomates dans ses champs. Positif, il admet toutefois que grâce à cela son Omerto, disponible en deux variétés moelleux et sec, a pu être certifié bio.

Ne restait plus qu’à trouver un nom qui accroche et séduise. Celui d’Omerto s’est imposé «C’est un clin d’œil à Omer et en même temps, ça nous permet d’affirmer avec humour que nous avons la ferme intention de garder le silence autour de notre fameuse recette», précise Pascal Miche en levant son verre. À ceux qui s’étonnent de la couleur dorée de son vin, le producteur de ce produit unique au monde rappelle que les Italiens nomment la tomate «il pomodoro», ce qui signifie en français «pomme d’or».

3 CHOSES À VOIR... TOUT PRÈS

1.Fumoir Saint-Antoine.

Demeure ancestrale dans laquelle se trouve un fumoir dédié à la production artisanale de saumon fumé selon une tradition amérindienne. Au 219, rang St- Antoine Nord, Baie-St- Paul, tél.: 1-866-740-2491, fumoirstantoine.com

2.Chocolaterie Cynthia.

Chocolats conçus et fabriqués à base de produits du terroir et autres gâteries. Au 66-3, rue Saint-Jean-Baptiste, Baie-Saint-Paul, tél.: 418 435-6060, www.chocolateriecynthia.com

3.Les Volières de Baie-Saint-Paul.

Élevage de lapins, de pintades, de cailles et de faisans. Dégustation de produits et visite des volières. Au 162, rang Saint-Antoine Nord, tél.: 418 435-6518, www.volierebaiestpaul.com


 
Tous les textes Québec
À la une
    [an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive]