Bulletin Voyage
Abonnez-vous!
 





Vous êtes ici : canoe.ca > Voyages > S'Échapper
 
Le Festival des oiseaux migrateurs reprend son envol à Tadoussac
Charlotte Paquette
Le Plein Jour de Baie-Comeau


 
tadoussac - Le Festival des oiseaux migrateurs reprend son envol à Tadoussac
© Agence QMI/Pascal Côté
Les amateurs d'ornithologie sont invités au Festival des migrateurs de la Haute-Côte-Nord, organisé par l'Observatoire d'oiseaux de Tadoussac.

Destination incontournable pour l’observation de baleines, Tadoussac se révèle aussi depuis quelques années comme un endroit unique au Québec pour observer les migrations d’oiseaux. Le Festival des migrateurs de la Haute-Côte-Nord en fait foi.

Les dunes de sable de Tadoussac, où se déroule le festival, constituent le site de prédilection pour l'observation des migrations printanières et automnales. Il est possible d’y voir jusqu'à 120 espèces et jusqu’à 20 000 oiseaux en une seule journée à l’automne.

Sous la présidence d'honneur de Michel Savard, chercheur et naturaliste accompli, la deuxième édition de ce festival prendra son envol du 17 au 19 septembre. L’événement vise à rassembler les amants de la nature et ornithologues de partout au Québec dans un seul but: leur faire découvrir un corridor migratoire majeur au Québec, le plus important pour les rapaces, selon l’Observatoire d’oiseaux de Tadoussac (OOT) qui organise l’événement.

«Le festival est un vrai happening de l’observation de la faune aviaire, explique le directeur de l’OTT, Pascal Côté. En une seule journée, il est possible d’observer près de 800 rapaces.»

Si le vent est favorable (NNO) les amateurs pourront voir en un seul jour quelque 10 000 à 15 000 oiseaux passer au-dessus de leur tête durant le festival.

«L’an dernier, on en a vu passer 20 000 en une journée !», affirme M. Côté.

À leur arrivée sur le site des dunes de Tadoussac, les participants seront accueillis par des ornithologues d’expérience. Ils pourront tout simplement lever les yeux vers le ciel, ou encore observer le travail des bagueurs, qui attrapent les oiseaux dans des filets invisibles pour leur mettre une bague, à des fins de recherche. Il est recommandé d’apporter des jumelles, mais il y aura aussi sur place des télescopes. Pour les photographes, des téléobjectifs et les trépieds sont conseillés.

Des activités variées

Plusieurs activités seront offertes gratuitement, notamment des sorties d'interprétation aux dunes de Tadoussac et ailleurs. D'autres endroits sont prisés par les amateurs, comme les marais salés de Longue-Rive et le banc de Portneuf-sur-Mer. Ces haltes migratoires sont courues par une vingtaine d'espèces d'oiseaux de rivage, peu observées dans le sud du Québec.

Durant le festival il y aura également quatre conférences grand public et une excursion à Longue-Rive pour l'observation d'oiseaux de rivage et aquatiques. La programmation comprend également des croisières aux oiseaux marins, un concours photo et un 24 heures des migrateurs. Pour cette dernière activité, les ornithologues sont invités à dénombrer le maximum d'espèces dans un temps de 24 heures.

Une place du festival sera aménagée au cœur du village de Tadoussac, une façon de mieux connaître et protéger les oiseaux et leurs habitats. Plusieurs exposants et groupes environnementaux seront présents pour transmettre leurs connaissances aux visiteurs.

La programmation officielle du festival peut être consultée sur le site www.explos-nature.qc.ca/oot


 
Tous les textes Québec
À la une
    [an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive]