TVA Nouvelles
Agence QMI

Deux engins explosifs sur des traversiers au Mexique

Deux engins explosifs sur des traversiers au Mexique

TVA Nouvelles

TVA Nouvelles

Les voyageurs qui se rendent dans la région de Playa del Carmen, au Mexique, devraient éviter les traversiers touristiques en raison de deux événements inquiétants survenus récemment.

Le 21 février, un engin a explosé à bord d'un traversier destiné aux touristes à Playa del Carmen, faisant plus de 20 blessés, dont des touristes américains. À ce moment, les autorités de l'État de Quintana Roo avaient indiqué que les analyses préliminaires laissaient croire que l'explosion était attribuable à «un problème mécanique». Toutefois, jeudi, l'ambassade des États-Unis à Mexico a indiqué que l'événement impliquait plutôt un engin explosif.

Dans une alerte de sécurité affichée sur son site internet, l'ambassade américaine a aussi mentionné que d'autres engins explosifs avaient été découverts par les forces de l'ordre mexicaines sur un autre traversier touristique qui fait la navette entre Playa del Carmen et l'île de Cozumel, située en face de la populaire station balnéaire. Les autorités mexicaines ont pour leur part parlé d'un seul engin explosif découvert sur ce second traversier.

Affaires mondiales Canada a mis essentiellement les mêmes informations dans la section Voyage de son site internet en conseillant aux voyageurs d'éviter les traversiers touristiques dans la région jusqu'à nouvel ordre. «Soyez vigilant et surveillez les médias locaux (y compris les médias sociaux)», peut-on y lire.

«Certaines lignes de croisières ont annulé les excursions utilisant les services de traversiers à Playa del Carmen», a ajouté Affaires mondiales Canada.

L'ambassade américaine a indiqué sur son site qu'il était interdit aux employés du gouvernement américain de se trouver à bord de traversiers dans le secteur touché jusqu'à nouvel ordre.

La déflagration du 21 février est survenue sur un bateau de l'entreprise Barcos Caribe. L'engin (ou les engins) explosif découvert plus récemment a aussi été localisé sur un traversier de Barcos Caribe immobilisé à environ 500 mètres du quai de Cozumel. Il s'agit d'un traversier qui n'était pas en service depuis plus de 10 mois. Dans la foulée de ces événements, les activités de la compagnie ont été suspendues.

Selon l'agence de presse Reuters, qui cite des médias locaux, un groupe de trafiquants de drogue a revendiqué l'explosion du mois de février, ajoutant que Barcos Caribe appartient au père de Roberto Borge, un ancien gouverneur de l'État de Quintana Roo, qui fait actuellement face à des accusations de corruption.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos