Stéphan Dussault
Journal de Montréal

Un tout-inclus à Cuba pour 315$ par personne

Un tout-inclus à Cuba pour 315$ par personne

PHOTO AGENCE QMI, JOEL LEMAY

Stéphan Dussault

Quand on écrit sur un site web qu'un voyage pour quatre à Cuba coûte un total de 1260,16 $, on ne peut pas demander plus au client, vient de trancher un juge.

«Ce n'est pas parce qu'on fait face à une grosse compagnie qu'on va céder», dit Agop Boghgegian, satisfait de sa victoire. Une juge vient de condamner Sunwing à lui rembourser le montant facturé en supplément pour compenser une erreur informatique.

Le 14 juillet 2015, le Lavallois magasine sur le site web Voyages à rabais, à la recherche d'une semaine en formule tout-inclus pour lui, sa femme et leurs deux enfants. Il trouve une aubaine au Blau Varadero, un hôtel classé 4 étoiles de Cuba, et paie 1260 $, soit 315 $ par personne.

Mais deux jours plus tard, Voyages à rabais le contacte pour lui dire qu'une erreur informatique de Sunwing s'est glissée et qu'il aurait dû payer le double de ce montant. On lui offre de payer le supplément ou d'annuler sans frais.

À quatre jours du départ, M. Boghgegian est toujours en colère, mais paie le surplus face à la menace du voyagiste de ne pas les laisser entrer dans l'avion si son dossier n'est pas en règle.

Cours de droit

Au retour, il inscrit sa cause aux petites créances et demande à un juge de lui rembourser ce supplément.

Le 16 mars dernier, la juge Julie Masse lui donne raison sur toute la ligne. Car la loi est claire: on ne peut exiger plus à son client que le prix annoncé, erreur ou pas.

La magistrate se permet même de donner un petit cours de droit au géant du voyage. D'abord, elle explique que Sunwing ne peut établir des règles qui vont à l'encontre de la loi. Dans ses notes en petits caractères, le voyagiste se donne le droit de changer ses prix après la signature du contrat, ce qui contourne la loi.

Ensuite, l'erreur de Sunwing n'est pas «excusable» comme le voyagiste le dit.

Pas nouveau

Ce n'est pas la première fois qu'un juge rend un tel verdict, mais des entreprises continuent de contester l'esprit de la loi.

En 2014, Le Journal relatait les problèmes d'un Longueuillois, qui avait profité d'un forfait tout-inclus offert à 784 $ sur la version anglaise du site de Voyages à rabais, mais à 1039 $ sur la version française. Un problème informatique qui lui a fait économiser 255 $ par personne simplement en cliquant sur l'onglet «English».

Sunwing n'a pas rendu nos appels.

Ce que dit la loi

«Aucun commerçant [...] ne peut, par quelque moyen que ce soit, [...] exiger [...] un prix supérieur à celui qui est annoncé»

- Loi sur la protection du consommateur



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos