AFP

Laos: mise en garde face des attaques sur une route touristique

Laos: mise en garde face des attaques sur une route touristique

Vientiane, au Laos.Photo Fotolia

Les États-Unis ont mis en garde lundi leurs ressortissants face à la recrudescence d'attaques armées sur une route touristique du Laos, le second avertissement américain en un mois pour ce pays d'Asie du sud-est où se rendra le président Barack Obama en septembre.

Dans une note consulaire, le département d'État alerte les Américains, touristes ou résidents au Laos, sur «une série de fusillades récentes» le long de la fameuse route nationale 13 qui relie la capitale Vientiane à la cité historique de Louang Prabang, haut lieu du tourisme au Laos.

Une personne a été tuée et neuf autres ont été blessées depuis janvier dans ces attaques «imprévisibles» et auxquelles le gouvernement communiste laotien n'apporte pas de «réponse» sur les «mobiles» des assaillants, selon Washington.

L'ambassade des États-Unis à Vientiane a interdit à ses cadres d'emprunter une partie de cette route, selon le ministère.

Cette alerte fait suite à celle du 11 février lorsque le département d'État avait exhorté ses ressortissants à éviter la province laotienne de Xaisomboun (centre) après la mort de Chinois dans des attaques à main armée.

Les autorités laotiennes ne sont habituellement guère disertes sur ces violences résurgentes ces derniers mois, avec des attaques déjà en novembre et décembre 2015.

La région de Xaisomboun est connue pour son instabilité, avec notamment au début des années 2000 des combats entre armée et rebelles hmongs, ethnie montagnarde opposée au régime communiste laotien.

Des milliers de Hmongs du Laos avaient été recrutés par la CIA pendant la guerre du Vietnam et aidaient les forces américaines, notamment dans la zone de la Piste Ho Chi Minh, utilisée par le Nord-Vietnam, dont une partie traversait le territoire laotien.

Depuis la fin de la guerre du Vietnam en 1975, des affrontements sporadiques ont régulièrement lieu entre des Hmongs et l'armée laotienne.

Washington s'intéresse davantage au Laos cette année puisqu'il assure la présidence tournante de l'Asean (Association des Nations d'Asie du sud-est). Barack Obama doit se rendre à Vientiane en septembre pour le sommet annuel élargi du groupe régional. Ce sera le premier voyage d'un président américain en exercice dans cet ancien protectorat français.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos