Antoine Aubert
Canoë

Cinque Terre: l'accès au joyau italien bientôt limité?

Cinque Terre: l'accès bientôt limité?

Voir en plein écran

Antoine Aubert

De très nombreux touristes pourraient se voir bientôt refuser l'accès aux célèbres Cinque Terre, qui s'étire sur huit kilomètres le long de la côte italienne, en bordure de la Méditerranée.

Devant l'afflux de visiteurs, les responsables du parc souhaiteraient limiter l'accès aux trains et à certains chemins du parc, ont rapporté ces derniers jours les médias italiens.

Les mesures pourraient entrer en vigueur avant l'été. Ainsi, il faudrait réserver son billet en ligne pour avoir accès à cette attraction prisée des touristes. Une fois tous les sésames vendus, les autres devraient se faire une raison et tout simplement oublier les Cinque Terre.

L'accès à la via dell'Amore (rue de l'amour), célèbre chemin du parc situé au bord de la mer, est la zone principalement concernée par la limitation. En été, il n'est pas rare de voir les visiteurs faire la queue avant de pouvoir l'emprunter.

Les gestionnaires des lieux craignent que les allées et venues des touristes n'abîment ce joyau de la Ligurie. Quelque 2,5 millions de personnes se rendent sur les lieux chaque année. Or, il en faudrait un million de moins pour que les chemins et villages ne se détériorent pas, selon les responsables.

Ces derniers comptent s'entretenir avec des géologues pour parvenir à décider de l'ampleur de la limitation à appliquer. «Cela semble une idée excentrique alors que la tendance est plutôt à augmenter le tourisme, à remplir les lits et les chambres d'hôtel. On nous critiquera, mais le parc doit aussi avoir une mission pédagogique», a expliqué le président du site, Vittorio Alessandro, au journal italien La Repubblica.

Vittorio Alessandro souhaite même que certains trains soient interdits aux touristes tandis que d'autres leur seraient au contraire dédiés. Une rencontre a déjà eu lieu pour discuter de cette option avec Trenitalia, la compagnie de chemin de fer italienne. Le système imaginé obligerait les touristes à acquérir leur titre de transport au moment de l'achat du billet donnant accès aux Cinque Terre.

Ces projets ont beaucoup fait réagir en Italie. «Nous risquons le chaos et d'être la risée du monde entier», ont même affirmé des personnalités politiques. Le potentiel manque d'informations pour les touristes et les résidents est notamment mis de l'avant.

Aussi sur Canoe.ca:


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos