Marc-André Gagnon
Agence QMI

Prédédouanement: Québec en avance sur Montréal

Prédédouanement: Québec en avance sur Montréal

L'aéroport Jean-LesagePhoto Jean-François Desgagnés / Archives / Agence QMI

Marc-André Gagnon

Le dossier de l'obtention d'un centre de prédédouanement à l'aéroport international Jean-Lesage de Québec avance plus facilement que celui du prédédouanement canadien à la gare centrale de Montréal.

«La question à l'aéroport de Québec semble très, très bien aller. À la gare [centrale de Montréal], c'est un peu plus compliqué», a indiqué le premier ministre Philippe Couillard, qui a eu l'occasion de plaider pour le Québec dans ces deux dossiers lors d'une rencontre avec le représentant du commerce de l'administration Obama, Michael Froman, jeudi après-midi, dans la capitale américaine.

Les deux projets «cheminent bien», a tout de même constaté le premier ministre. «Le signal est positif», s'est-il réjoui.

Couillard optimiste

Le chef du gouvernement québécois se dit «optimiste» quant à la possibilité de les concrétiser, ce qui sera profitable tant pour les voyageurs que pour le transport de marchandises, a souligné M. Couillard.

Si le projet à la gare centrale de Montréal s'avère plus complexe que celui à l'aéroport de Québec, c'est que le milieu ferroviaire implique davantage de représentants, a expliqué le premier ministre.

Une gare ferroviaire, «c'est un peu plus compliqué qu'un aéroport, mais ça ne veut pas dire qu'il y a moins de bonne volonté. C'est juste que la nature même de l'environnement est plus compliquée», a exposé M. Couillard.

De passage à Washington, il y a une dizaine de jours, le nouveau ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, après une rencontre avec le secrétaire à la Sécurité intérieure, Jeh Johnson, a laissé entendre que l'année électorale américaine pourrait retarder la prise de décision dans les deux cas.

L'automne dernier, le gouvernement Couillard a nommé l'ancien ambassadeur du Canada à Washington, Raymond Chrétien, à titre d'émissaire du Québec pour les deux projets.

Si tout se concrétise, il deviendra possible de passer les douanes américaines à partir de l'aéroport de Québec et dans l'autre dossier, de passer les douanes canadiennes à Montréal plutôt que de le faire à la frontière canado-américaine, comme c'est le cas actuellement.

Aussi sur Canoe.ca:


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos