AFP

Tourisme: la Tunisie se veut rassurante

Tourisme: la Tunisie se veut rassurante

La Grande Mosquée Chiite de Mahdia, en Tunisie.Photo Lise Giguère / Agence QMI

La Tunisie, où 59 touristes ont péri en 2015 dans deux attentats du groupe jihadiste État islamique, a appelé les Européens à revoir leurs consignes de voyage vers son territoire, assurant avoir pris les mesures de sécurité nécessaires.

Des pays européens comme le Royaume-Uni et l'Irlande avaient demandé à leurs ressortissants de quitter la Tunisie et déconseillé tout voyage «non essentiel» après un attentat en juin sur une plage et dans un hôtel près de Sousse (38 touristes tués, dont 30 Britanniques).

«Consacrer la solidarité avec la Tunisie en cette période nécessite la révision par les États (européens) amis des mises en garde à leurs ressortissants contre les voyages en Tunisie, ce qui aidera le secteur touristique à revenir à son rythme normal», a déclaré le ministre des Affaires étrangères Khmaïes Jhinaoui, cité dans un communiqué dans la nuit de mercredi à jeudi.

Avec ses collègues de l'Intérieur Hédi Majdoub et du Tourisme Selma Elloumi Rekik, M. Jhinaoui a évoqué ce sujet avec les ambassadeurs de l'Union européenne.

«Les menaces existent (mais) vous savez que le terrorisme n'est pas spécifique à la Tunisie. Les institutions policière et militaire se tiennent» prêtes à affronter ces menaces, a dit M. Majdoub.

Ce dernier a pendant la réunion présenté les mesures prises pour «améliorer la situation sécuritaire et sécuriser ports, aéroports et lieux touristiques», selon le communiqué qui ne détaille pas ces mesures.

Mais la Tunisie a renforcé la sécurité dans les aéroports et annoncé avoir déployé des policiers supplémentaires dans les sites touristiques.

Outre l'attentat de Sousse, une attaque au musée du Bardo à Tunis en mars a tué 21 touristes et un policier. Par ailleurs, 12 agents de la garde présidentielle ont péri en novembre dans un attentat suicide à Tunis.

Ces attaques ont fait plonger de plus du tiers les recettes du tourisme, secteur qui représente près de 7 % du PIB et qui avait déjà pâti de l'instabilité consécutive à la révolution de 2011.

Alors que l'Europe constitue un marché traditionnel pour la Tunisie, le nombre de touristes européens en 2015 a plongé de 53,6 % par rapport à 2014. Cette chute est de 65,8 % par rapport à 2010, année de référence pour le tourisme tunisien.

En 2015, la croissance de la Tunisie s'est établie à 0,8 %, en net recul par rapport à 2014 (2,3 %).

Aussi sur Canoe.ca:


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos