2 000 personnes pour célébrer 850 ans d'histoire

Notre-Dame

 Photo AFP

Religieux, hommes politiques, fidèles ou simplement des curieux : près de 2 000 personnes se sont pressées mercredi soir à Notre-Dame de Paris pour le lancement de l'année du jubilé de la cathédrale qui célèbre ses 850 ans d'existence, a constaté un journaliste de l'AFP.

Sous une température fraîche, le cardinal-archevêque André Vingt-Trois entouré par une centaine de religieux, a lancé la cérémonie sur le parvis sur lequel a été érigée une structure en forme pyramidale appelée "Chemin du Jubilé".

Il a salué «le rayonnement parisien, national et international de Notre-Dame», joyau de l'art gothique, et prouesse technologique d'un Moyen-âge longtemps méprisé.

L'assistance a ensuite rejoint la cathédrale où une messe commémorative a été animée par la Maîtrise de la Musique sacrée de Notre Dame qui a suscité l'admiration des fidèles.

C'est en 1163 que sous l'impulsion de Maurice de Sully Notre Dame a été construite. Depuis, le monument est devenu un symbole de la résistance au temps et aux destructions, ainsi qu'un sanctuaire spirituel pour les fidèles et un lieu de pèlerinage pour les touristes.

Après une messe célébrée par André Vingt-Trois, deux court-métrages ont été projetés devant le Chemin du jubilé permettant aux spectateurs de revisiter l'histoire du monument.

Présent sur les lieux, le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a exprimé son «émerveillement, face à ce joyau de l'art occidental qu'est Notre Dame».

«Au fil des siècles, Notre-Dame a pris sa place grandiose et majestueuse au coeur de Paris dont elle est un emblème. Elle a pris sa place dans le patrimoine des hommes», a jugé le ministre en charge l'administration des cultes.

La cathédrale «est imprimée dans la mémoire de tous les Parisiens, elle est depuis toujours l'identité d'une capitale (...) Elle est enfin un lieu de mémoire nationale. C'est dire combien il appartient à tous les Français. Elle est une scène de notre roman national», a-t-il ajouté.

Le président du Conseil régional d'Ile-de-France, Jean-Paul Huchon, a célébré «un événement d'une beauté exceptionnelle. 850 ans c'est une très longue histoire, c'est surtout la preuve qu'on a besoin de Notre-Dame, qu'on a besoin de de monument», a-t-il commenté.

«On l'aime, on la contemple à loisir parce que c'est notre patrimoine architectural, culturel, religieux. J'apprécié particulièrement son style gothique, ça a résisté au temps, c'est merveilleux. Mais c'est surtout le temple du seigneur», a dit Danielle Fassin une fidèle de Notre-Dame.

De son côté Bernadette Canu, venue du Sud de Paris, s'est dite «très heureuse. Toute la cérémonie a été grandiose, à la hauteur de Notre-Dame. C'était émouvant».

L'organisation du jubilé a coûté quelque 6,5 millions d'euros provenant des dons et du mécénat, sans compter les travaux pris en charge par l'Etat. Plusieurs spectacles, des concerts-événements, des créations d'oeuvre sont prévus tout au long de l'année du jubilé qui s'achève le 24 novembre 2013.


Vidéos

Photos