République dominicaine: de plus en plus de crimes

République

Sosua, République dominicaine  © Canoe.ca

Agence QMI

Dernière mise à jour: 05-01-2010 | 16h10

La délinquance a connu une progression importante en République dominicaine même si le pays ne fait plus l'objet d'un «avertissement officiel» du gouvernement canadien aux voyageurs, mais plutôt de «conseils aux voyageurs».

Sur le site du ministère des Affaires étrangères et du Commerce extérieur, mis à jour le 1er décembre 2009 et toujours en vigueur hier, le Canada soutient que «le taux de criminalité s'est accru» en République dominicaine.

«Alors que les crimes violents incluant les agressions font peu de victimes parmi les étrangers, les crimes mineurs tels que le vol à la tire sont fréquents dans les milieux urbains», peut-on lire.

«Des vols ont également été signalés dans les centres de villégiature. Les Canadiens devraient rester vigilants et porter attention à leur entourage, surtout après la tombée de la nuit. Évitez de faire étalage de richesse et ne laissez pas vos effets personnels sur la plage sans surveillance. Des vols se sont également produits dans des chambres et des coffres-forts d'hôtel. Assurez-vous de garder votre passeport et vos effets personnels en lieu sûr en tout temps et limitez le nombre d'articles de valeur que vous emportez avec vous au pays.»

Excursions et femmes seules

Le gouvernement canadien recommande aussi d'éviter les excursions qui ne sont pas recommandées par les voyagistes.

Ce ne semble pas un endroit idéal non plus pour parier de fortes sommes d'argent. «Un certain nombre de voyageurs ont signalé avoir perdu des sommes d'argent importantes en jouant à la roulette progressive, au Keno progressif, au Super Keno et au Keno. Les Canadiens doivent faire preuve de prudence dans les casinos des hôtels où ces jeux sont offerts», prévient le Canada.

Si c'est un homme, Jean Gagné, qui a été victime cette fois-ci (voir cet article), les femmes sont beaucoup plus à risque, selon le gouvernement canadien, qui leur adresse une longue mise en garde.

«Les femmes qui voyagent seules devraient faire preuve de prudence lorsqu'elles ont affaire à des étrangers ou à de nouvelles connaissances, et se méfier particulièrement des offres de transport, et autres invitations. On rapporte des incidents où des étrangers ont été victimes de voies de fait, de viol et d'agression sexuelle, notamment dans des stations balnéaires. Dans certains cas, des employés d'hôtels sont en cause. Des femmes ont aussi été victimes d'agressions après avoir ingéré une "drogue du viol" à leur insu. Ne laissez jamais votre breuvage sans surveillance. On recommande aussi d'être extrêmement vigilant lorsque les breuvages sont préparés et servis.»

Un beau pays, mais...

«C'est encore un beau pays, mais malheureusement, il y a beaucoup plus de criminalité qu'avant. La drogue circule beaucoup plus. Ça reste un pays pauvre et les jeunes délinquants sont plus nombreux. On voit la différence. Le soir, on pouvait sortir et entrer tard. Aujourd'hui, sans avoir peur, il faut être conscient, prudent et vigilant. On ne peut pas nier cette réalité»», a déclaré hier une résidente locale d'origine québécoise qui a requis l'anonymat.

«Ça peut arriver aussi à Cancún ou ailleurs. Il faut avoir des yeux tout le tour de la tête et ne pas aller se placer dans une situation dangereuse. En d'autres mots, ne pas aller devant le trouble. Actuellement, la majorité des gens choisissent Punta Cana», a ajouté Robert Juan, de Voyage Vasco.




Vidéos

Photos