Collectif
Invisible

42 heures à Baie-Saint-Paul

Charlevoix - 42 heures à Baie-Saint-Paul

Baie-Saint-Paul, le «paradis des artistes».Photo Stéphane Batigne / Wikipédia

Collectif

Sanctuaire artistique reconnu pour sa grande concentration de musées, de galeries d'art et d'ateliers d'artistes, ce lieu inspirant qui a vu naître le Cirque du Soleil est aussi la porte d'entrée de la magnifique région de Charlevoix.

Ce «paradis des artistes» se mire dans une baie tranquille formée par les eaux salées du Saint-Laurent, lequel, à cet endroit, se donne des airs de mer.

Vendredi


19 h
La Ferme est un complexe hôtelier formé de cinq pavillons situé au cœur même de la ville. Imaginés par Daniel Gauthier, ces vastes espaces lumineux aux couleurs vives et ensoleillées (rouge, orange, jaune) séduisent dès le premier regard. Malgré une facture assurément contemporaine, on trouve ça et là des éléments antiques (bois patiné par l'usure, portes de grange, pintes de lait en vitre, bancs d'église, bûches) qui rappellent le passé agricole de ce lieu, anciennement la ferme des Petites Franciscaines de Marie.

En plus des nombreuses chambres, on y trouve des restaurants (Le Bercail, Les Labours), des bains nordiques (Le Spa du Verger) et un endroit où se procurer des produits du terroir (Le Café du Marché). Le bistro Le Bercail, situé dans le bâtiment central, est l'endroit idéal où vous poser en arrivant. Vous pourrez y prendre l'apéro dans un fauteuil au coin du feu, ou casser la croûte dans une ambiance lounge et décontractée. Les effluves du four à bois ne manqueront pas de vous ouvrir l'appétit.

20 h 30
Baie-Saint-Paul compte de nombreux restaurants, mais après une longue route, la possibilité de faire bombance sans avoir à surveiller sa consommation d'alcool s'avère un atout de taille. L'excellente cuisine du chef David Forbes du restaurant Les Labours (préparée à partir de produits du terroir) a de quoi satisfaire les palais les plus délicats.

Si l'on préfère découvrir un peu la ville, le restaurant Le Saint-Pub de la Microbrasserie Charlevoix (où l'on cuisine à base de produits régionaux et de bière maison) est un incontournable. On craque pour le Légendaire poulet B.B.Q et pour la palette-dégustation de bières régionales, parmi lesquelles figurent la Vache folle et la Dominus Vobiscum.

23 h
Après un bon souper, il est temps de vous abandonner au confort de votre lit douillet, dans le décor minimaliste du pavillon Le Clos. Situé à l'ombre du clocher du couvent des Petites Franciscaines de Marie, ce lieu se veut un véritable hommage à ces femmes de dévotion.

L'architecture, les couleurs monochromes et les larges baies vitrées encerclant un jardin extérieur évoquent le cloître et invitent à la relaxation et à la méditation. Les autres pavillons ont tous leurs charmes, le plus ludique étant sans aucun doute La Basse-Cour et ses motifs animaliers omniprésents.

Samedi


7 h 15
Impossible de visiter Baie-Saint-Paul en hiver sans s'arrêter au Centre de ski le Massif, où les résidents temporaires de La Ferme ont l'opportunité de se rendre par la navette ferroviaire qui offre deux départs à partir de l'hôtel (à 7 h 15 et à 9 h 30) et deux retours (à 15 h et à 16 h 15). Pour un petit-déjeuner vite fait, rendez-vous dès 8 h au Café du Marché.

10 h 30

Quoi de mieux que de passer la journée sur les pentes du Massif (le plus haut dénivelé à l'est du Canada) à skier sur des pistes qui semblent mener directement dans le fleuve! Pendant que les yeux éblouis contemplent le paysage immaculé, les joues rougissent et l'air pur de Charlevoix s'infiltre dans les poumons, permettant ainsi de refaire le plein de santé.

13 h
À l'heure du lunch, plusieurs options vous sont offertes. Vous pourrez choisir entre deux cafétérias (une à la base et l'autre au sommet des pentes), le Café Le Chouenneux (à la base), le pub Le Coteilleux (au chalet du sommet) et la Crêperie Camp Boule (perchée à 806 mètres au-dessus du niveau de la mer). Si vous désirez prendre votre temps et vous gâter, choisissez plutôt le Restaurant Mer & Monts pour sa tranquillité, sa vue extraordinaire sur la montagne et les bons petits plats du chef Guy Bessonne.

15 h
Même si la première navette repart bientôt en direction de La Ferme, il serait dommage de rater l'occasion d'essayer la nouvelle piste du Massif, entièrement dédiée à la luge. Aménagée sur le mont Ligori, cette descente sur neige naturelle de 7,5 km incite à prolonger son plaisir de quelques heures. Assis de façon traditionnelle, les pieds devant, ou allongés tête première, on contrôle sa vitesse de descente qui peut varier de lente à « décoiffante »! En bas de la piste, c'est devant un bon chocolat chaud qu'on se remet de ses émotions.

17 h

De retour à La Ferme, il est tentant de céder à l'appel du Spa du Verger et de ses nombreux soins, mais pourquoi ne pas opter pour une visite des environs? Après tout, Baie-Saint-Paul est une jolie petite ville qui regorge de galeries d'art, de petits cafés, de boutiques et de restaurants sympathiques. Fondée en 1678, c'est également l'une des plus anciennes villes du Québec. Sur la rue Ambroise-Fafard, on croise l'Espace muséal Les Petites Franciscaines de Marie (réservation obligatoire), le Musée d'art contemporain de Baie-Saint-Paul, le Carrefour culturel Paul-Médéric et l'imposante église autour de laquelle la ville s'est développée. À cet endroit, on peut continuer tout droit vers la rivière du Gouffre et sa murale qui raconte l'histoire de la ville.

Sur la rue Saint-Joseph, vous pourrez admirer de belles maisons à l'architecture typiquement québécoise, dont certaines ont été immortalisées sur les toiles du peintre Clarence Gagnon. Il faut ensuite tourner à gauche pour rejoindre la rue principale, Saint-Jean-Baptiste, où l'on trouve d'autres superbes maisons ancestrales, pour suivre Le circuit des plaques et monuments qui se compose de bustes rendant hommage aux artistes qui ont contribué, par leurs œuvres, à faire connaître ce « paradis des artistes ». Tout au long du chemin, de nombreuses portes s'ouvrent sur des boutiques d'artisanat, des galeries d'art en tout genre, de charmants cafés et autres arrêts gourmands. Ne manquez pas d'entrer à la Chocolaterie Cynthia pour faire provision de chocolats fins ou pour goûter le cornet saucé dans le chocolat : un péché! Sur le chemin du retour, arrêt obligatoire à la magnifique Galerie d'art Yvon Desgagnés.

20 h
Tout illuminée, la Maison Otis semble particulièrement chaleureuse et invitante; l'endroit parfait pour une soirée romantique. Cette magnifique maison canadienne construite il y a 180 ans, devenue auberge (elle compte 37 chambres réparties en six catégories), offre des forfaits en partenariat avec le Massif. En plus d'un centre de santé, elle abrite le restaurant Chez mon Ami Alex, où le chef Steeve Tremblay et sa brigade réinterprètent les classiques de la cuisine charlevoisienne. Pour un repas plus léger, on poussera la porte voisine pour rejoindre l'ambiance décontractée du Café des Artistes, un petit troquet aux allures parisiennes qui sert de délicieuses pizzas et dans lequel se produisent régulièrement des artistes de renom.

Dimanche


10 h
Pour un brunch gourmand, attablez-vous dans l'ambiance urbaine du restaurant Les Labours, au second étage du bâtiment principal du complexe La Ferme. Autrement, vous pourrez vous laisser tenter par le brunch très couru de Chez Bouquet, premier écobistro de la région, situé à l'intérieur de l'auberge La Muse, une maison ancestrale datant de 1881. Installez-vous près du foyer de ce restaurant aux allures modernes pour y déguster une grosse assiette préparée avec des produits frais de la région.

13 h
Sur la route du retour, à quelques kilomètres de Baie-Saint-Paul, se trouve la Station Blü, l'un des plus grands spas nordiques en Amérique du Nord. Niché dans le coude de la sinueuse rivière Lombrette, il est cerclé d'eau sur trois côtés, le quatrième donnant sur une falaise de 12 mètres. Impossible de résister à ses installations de thermothérapie (sauna chauffé au feu de bois, hammam avec fontaine de fraîcheur, baignoire à remous sur deux niveaux... dans le silence le plus total). Un service de massothérapie ainsi que des repas santé y sont aussi offerts. Pourquoi ne pas en profiter avant de rentrer?


Quoi visiter lors d'un séjour de 42 heures à Québec en hiver? D'un weekend à Tadoussac en été? D'une visite éclair de trois jours à Montréal?

Cet ouvrage propose, en trois temps (automne-printemps, été et hiver), des attractions à voir, des restaurants à essayer, des lieux inédits à découvrir, sur une période de 42 heures, le temps d'une belle fin de semaine dans les plus belles régions de la province. Détaillé, avec des indications précises, des coups de coeurs et des suggestions toutes plus intéressantes les unes que les autres, ce guide permettra à chacun de planifier et de profiter de merveilleux endroits sans se casser la tête.




Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos