Un weekend douillet dans une cabane dans les arbres

Laurentides - Un weekend douillet dans une cabane dans les arbres

Photo: Sarah-Émilie Nault / Agence QMI

Sarah-Émilie Nault | Agence QMI

Elles sont construites en cèdre rouge, sont confortables et mignonnes comme tout, sentent le bois «qui sent bon» et se fondent dans la forêt comme si elles y avaient pris, seules, racine.

À une heure et quelques poussières de Montréal, au cœur des Laurentides, à Saint-Michel de Wentworth, l'Auberge du trappeur a ouvert, il y a tout juste une semaine, les jolies portes de ses deux cabanes dans les arbres aux visiteurs amoureux de la nature.

Originaires de Haute-Savoie, Christian et Clara, le couple propriétaire, se sont installés au Québec il y a sept ans. «Un copain à nous avait un chalet au Québec. C'est lui qui nous a parlé de cette auberge à vendre alors que je lui avouais en avoir marre de notre restaurant, en France. L'auberge n'avait jamais été exploitée, mais il y avait des chalets en bois ronds dont nous avons commencé à nous occuper à la demande des propriétaires et que nous louons aujourd'hui et depuis 2006», dit-il.

Cabanes tout confort

Leurs cabanes dans les arbres, Le hibou et Le colibri, viennent donc s'ajouter aux huit chalets et aux cinq chambres de l'auberge qui sont offertes à ces visiteurs que l'on pourrait qualifier d'aventuriers de luxe.

Les deux cabanes dans les arbres possèdent toilettes, salle de bain, douche, chauffage, poêle à bois, petit frigo, lavabo, cuisinette et micro-ondes, en plus d'être équipées en literie, serviettes, vaisselle, cafetière et instruments de cuisine. «Pour nous et pour la clientèle que l'on vise, c'était important qu'il y ait cette notion de confort. Tout est fourni, les gens n'ont qu'à apporter leur nourriture», explique le propriétaire.

Bonne nouvelle pour les visiteurs qui n'auraient pas envie de cuisiner pendant leurs vacances: Christian, qui a servi dans plusieurs ambassades en Europe, s'occupe lui-même de la cuisine du restaurant de l'Auberge. «Nous utilisons des produits frais et maisons, assure-t-il. Nous faisons notre propre pain et même notre fromage.» Tout le mois de novembre, les propriétaires lancent d'ailleurs une offre de lancement qui vaut le coup: on offre les deux soupers du week-end gratuitement.

Une refuge quatre saisons

Ouvertes tout au long de l'année, les cabanes dans les arbres en partie sur pilotis peuvent aisément braver les quatre saisons québécoises, du haut de leurs 5 m et 6 m. Construites par la compagnie de Mont-Tremblant Vivre haut perché, elles peuvent chacune accueillir une famille de deux adultes et deux enfants.

En plus de la pêche sur glace, du patin sur le lac, du ski de fond et de la raquette à travers les 170 acres du domaine, les villégiateurs ont accès au spa et au sauna finlandais de l'Auberge.
«On vient ici pour la nature, la vue sur la montagne, la cuisine, les activités et surtout, la tranquillité», explique Christian.

***

Infos pratiques

Pour tenter l'expérience d'un week-end douillet dans une vraie cabane dans les arbres:

- Avec le forfait «Cabanes dans les arbres», à 305 $ avant les taxes, on offre les deux soupers gratuits pour deux personnes logeant pour le week-end en cabane, tout au long du mois de novembre.

- En tout temps, les repas du soir sont 38 $ par personne taxes et service inclus. Apportez votre vin.

- L'Auberge du trappeur fait partie du circuit «Ma cabane au Canada» proposé aux Européens par Air Transat.

- Infos: www.aubergedutrappeur.com ou encore 450 533-6587, 1 866 533-6587 et info@aubergedutrappeur.com


Vidéos

Photos