S'échapper dans l'âme de la Vieille Capitale

Québec - S'échapper dans l'âme de la Vieille Capitale

© Guide Ulysse


Extraits du guide Ulysse Ville de Québec

Pour un court séjour ludique, culturel et historique, choisissez le Vieux-Québec et plongez dans l'antre du quartier du Petit-Champlain, aux rues pavées bordées de galeries d'art et d'ateliers d'artisans; visitez la basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec, chef-d'œuvre de l'architecture religieuse, et le Centre d'interprétation de Place-Royale, pour retracer les origines de la ville. Faites du lèche-vitrine intra-muros dans la rue Saint-Jean, l'incontournable artère commerciale de la ville, puis offrez-vous un cinq à sept dans le « Nouvo » Saint-Roch. Si vous souhaitez découvrir les artistes qui ont marqué l'histoire de l'art québécois, rendez-vous plutôt au Musée national des beaux-arts du Québec.

Pour une vue à couper le souffle sur Québec

Au dernier niveau des 31 étages de l'édifice Marie-Guyart du complexe G, surnommé «le calorifère» par les Québécois, se trouve l'Observatoire de la Capitale d'où l'on bénéficie de vues à 360º exceptionnelles sur Québec. À 221m d'altitude, c'est le point d'observation le plus haut de la ville. Selon le lieu où l'on se place, on a le loisir d'y observer entre autres le Château Frontenac, la Citadelle, l'île d'Orléans et les Laurentides. Mais pour une vue encore plus perçante, utilisez les lunettes d'approche mises à votre disposition. Tout au long de la visite, une exposition d'objets anciens et de photos en 3D rend le tout plus interactif et bien intéressant.

Pour séjourner dans des lieux d'hébergement qui se démarquent

Se dressant fièrement dans le Vieux-Québec, sur le célèbre cap Diamant qui surplombe le fleuve Saint-Laurent, le Château Frontenac est sans doute le bâtiment le plus populaire et le plus photographié de la ville de Québec. Pénétrez dans son hall élégant aux couleurs chaudes et orné de boiseries, et laissez-vous entraîner aux confins de l'histoire. Le Château Frontenac, initialement construit en 1893, fut en effet l'hôte de plusieurs événements historiques d'importance. Partout le décor est d'une richesse classique et raffinée, réellement digne des palaces. Son restaurant peut aussi vous faire goûter la vie de château. Le luxe des chambres procure aux visiteurs le meilleur confort possible. Les dimensions et les avantages des 618 chambres varient beaucoup, mais toutes sont agréables. Certaines du côté du fleuve possèdent de beaux oriels qui dévoilent, il va sans dire, une vue magnifique.

Dans un des beaux édifices rénovés de la rue Saint-Pierre, celui-ci datant de 1912, se trouve un hôtel qui saura charmer les amateurs d'établissements chics. Le luxueux ­Germain-Dominion affiche un côté moderne, avec des matériaux tels que le verre et le fer forgé, tout en respectant le cachet des lieux. D'autres éléments du décor, comme les teintes crème et sable, les grandes draperies ou les coussins, sofas et couvre-lits moelleux, en font un lieu confortable à souhait. Les derniers étages offrent une vue magnifique, d'un côté sur le fleuve et de l'autre sur le cap Diamant.

Pour se restaurer

Juché au sommet d'un des plus grands hôtels de Québec, le restaurant tournant L'Astral propose, en plus d'une cuisine française raffinée, une vue imprenable sur le fleuve, les plaines d'Abraham, les Laurentides et la ville. Le tour complet s'effectue en 1h30. Son brunch copieux du dimanche vaut le déplacement.

Dans un magnifique décor de vieilles pierres et de tons chauds rehaussés d'un éclairage feutré, L'Entrecôte Saint-Jean propose évidemment des entrecôtes, mais apprêtées de multiples façons et accompagnées de pommes de terre allumettes et d'une salade verte aux noix, le tout présenté de bien belle manière. Les profiteroles au chocolat terminent harmonieusement le repas. Rapport qualité/prix intéressant.

Pour des soirées qui sortent de l'ordinaire

Le petit Jules et Jim est établi sur l'avenue Cartier depuis de nombreuses années. Il offre une douce atmosphère avec ses banquettes et ses tables basses qui évoquent le Paris des années 1920.

Le Maurice Nightclub ne ressemble à rien d'autre en ville. Le décor est absolument original, à tel point qu'il est difficile de le qualifier. Le rouge est partout présent. Le mobilier aux lignes avant-gardistes se veut on ne peut plus étonnant. Partout des recoins avec des sofas comme autant de salons. La grande piste de danse, au centre, est bordée de petits comptoirs ici et là. Les portiers prennent un malin plaisir à trier la clientèle sur le volet. Cette dernière est bigarrée, belle et âgée de 20 à 35 ans. Pour un changement d'ambiance, le complexe renferme également le Charlotte Lounge et le salon de cigares Société Cigare. Certaines soirées ont des accents latinos.

Pour magasiner

Sur l'avenue Cartier, Arnold Chocolats annonce ses «chocolats cochons» par une enseigne où trône… un cochon! Ses chocolats, mais aussi sa crème glacée durant la belle saison (goûtez celle aux fraises fraîches), vous donneront envie d'en manger encore et encore… Coup de cœur assuré pour les délicieux (et surtout décadents) biscuits de Lady Kookie. À essayer sans remords: le dulce de leche et le «koussin au citron» Si vous êtes amateur d'antiquités, vous devez arpenter la jolie rue Saint-Paul. Elle est en effet reconnue pour abriter plusieurs antiquaires et brocanteurs qui vous promettent de belles trouvailles.

Se servant de fourrure recyclée, Mariouche Gagné confectionne de magnifiques manteaux, chapeaux, foulards et autres vêtements, chez Harricana.


Vidéos

Photos