Nathalie Rivard
Agence QMI

Le tourisme adapté: encore du chemin à faire

Tout le Québec - Le tourisme adapté: encore du chemin à faire

Photo Courtoisie

Nathalie Rivard

Dernière mise à jour: 11-11-2014 | 15h26

Près de 400 personnes de 31 pays se sont réunies à Montréal du 19 au 22 octobre dernier pour discuter des bonnes pratiques du tourisme adapté dans le cadre du sommet mondial Destination pour tous.

«Au cours de cette conférence, nous nous sommes rendu compte de tout le chemin qu'il reste à parcourir au Québec», a dit André Leclerc, président et directeur général de Kéroul, un organisme à but non lucratif qui vise à rendre le tourisme accessible aux personnes à capacité physique restreinte.

«Juste au niveau du transport, nous avons été chanceux d'avoir une compagnie de taxi adapté qui a offert ses services gracieusement aux participants pendant toute la durée du Sommet, a-t-il dit, car la situation est loin d'être rose de ce côté».

«En temps normal pour avoir accès à un transport adapté, il faut appeler la Société des transports de Montréal 24 heures à l'avance et certains des autobus à planchers bas ont des rampes qui ne s'ouvrent même pas. Et seulement sept stations de métro dans tout le réseau sont accessibles, dont trois à Laval», a-t-il ajouté.

Du côté des hôtels, la situation n'est pas beaucoup mieux, comme l'a montré récemment l'émission «La Facture», qui a visité plusieurs hôtels montréalais. Malgré la loi qui exige que tous les nouveaux hôtels ou ceux qui ont été rénovés rendent 10 % de leurs chambres accessibles à tous, ce n'est pas encore le cas.

Des exemples à suivre

Certaines initiatives valent toutefois la peine d'être soulignées, ici et ailleurs. Par exemple, au Québec, les auberges Gallant font beaucoup d'effort pour être le plus accessible possible et le parc national d'Oka a rendu accessible une tente Huttopia avec bloc sanitaire, un sentier et de l'équipement, dont un fauteuil de plage et un «skivel» (pour la neige). Du côté de Lanaudière, il est maintenant possible de faire du traîneau à chiens chez Kinadapt ou de la motoneige avec ArticAventure.

La grande révélation du sommet a été la chaîne d'hôtel Scandic qui regroupe 230 hôtels en Scandinavie qui doivent tous respecter au moins 81 standards obligatoires d'accessibilité sur les 110 développés en collaboration avec des groupes de personnes handicapées. De plus, tous les employés reçoivent une formation à cet effet. Le directeur de la chaîne, Magnus Bergland, a expliqué que la philosophie derrière leur réussite c'est qu'ils considèrent tous les clients, handicapés ou non, comme des clients, tout simplement.

Ils ont reconnu ce que d'autres hôteliers peinent encore à admettre, soit que l'accessibilité pour tous est une niche lucrative et qu'elle ouvre un marché en pleine croissance.

Martin Rivard et Jean-Philippe Roy l'ont aussi compris en lançant le premier des Chalet U dans les Cantons-de-l'Est en avril dernier. Il est 100% adapté et a reçu la certification accessible de Kéroul. En plus d'être magnifique, tout a été pensé pour faciliter les déplacements en fauteuil roulant: des planchers en béton, aucun seuil, des portes plus larges, un immense balcon sur le même palier et partout, une vue sur la nature environnante pour que tous puissent en profiter. Des plans pour en construire d'autres et pour établir un réseau sont dans la mire des instigateurs du projet.

Dans cette optique, Martine Lizotte, directrice de l'École internationale d'hôtellerie et tourisme du Collège LaSalle, a annoncé lors du Sommet que tous les étudiants des programmes de DEC recevront désormais la formation «complice Kéroul», qui vise à démystifier la réalité des personnes ayant une déficience et à donner des conseils pratiques pour les aider et leur offrir un meilleur service.

Malgré ces initiatives, il reste en général beaucoup à faire pour que le Québec soit à niveau avec certains autres pays comme l'Allemagne et l'Australie, selon Lyne Ménard, directrice adjointe chez Kéroul.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos