Camping Caravaning

Bas Saint-Laurent: d'un camping à l'autre

Bas-Saint-Laurent - Bas Saint-Laurent: d'un camping à l'autre

Photos Fotolia et Camping Caravaning

Dernière mise à jour: 21-08-2015 | 11h13

C’est presqu’un réflexe que de longer le fleuve lorsqu’on voyage dans le Bas-Saint-Laurent. Oui, c’est bien beau, la côte, mais on ne peut prétendre connaitre cette région tant qu’on n’en a pas exploré l’intérieur. Tant qu’on n’a pas senti son coeur battre… par terre et par mer.

Ce coeur, il est fait de lacs, de rivières, de montagnes, de forêts et de terres agricoles dispersées en damiers ondoyants. Ses artères sont des chemins qui courent en droite ligne, tracés d’un trait de crayon vers le piémont des Appalaches et qui se perdent dans le lointain. Des horizons spectaculaires et gigantesques. Le coeur du Bas-Saint-Laurent, toute cette région qui s’étend entre le fleuve, le Maine et le Nouveau- Brunswick, est un théâtre naturel exceptionnel. Sa vie se manifeste au fil de petits villages aux noms parfois étonnants (Squatec, Lots-Renversés, Les Hauteurs), toujours perchés sur des collines, à l’ombre de leur clocher.

Vers Squatec

De Rivière-du-Loup, on emprunte la route 185 (qui mène de Rivière-du-Loup au Nouveau- Brunswick), puis on bifurque vers l’est par la 232 à Cabano afin de parcourir un grand triangle terre et mer en se dirigeant vers Rimouski, pour finalement revenir par la 132.

Squatec : Le camping La Seigneurie

Juste le nom de Saint-Michel-de-Squatec attire les voyageurs. Petit village forestier au creux d’une vallée grandiose. L’agglomération consiste en quelques maisons groupées de part et d’autre de l’église et une nature omniprésente qui règne autour de la rivière et du lac Squatec.

En bordure du village, la municipalité a aménagé l’un des plus agréables petits campings qui soit, La Seigneurie. D’une propreté irréprochable, il est doté d’aménagements remarquables : piscine, terrain de jeu, vaste espace gazonné et accès au lac pour le canotage et le kayak, internet sans fil gratuit, bloc sanitaire rutilant. L’endroit est également réputé un paradis de pêche.

À partir de La Seigneurie, plusieurs activités ou attraits touristiques sont accessibles, puisqu’ils se trouvent à des distances relativement courtes, dont un terrain de golf et une piste cyclable. Une nouveauté locale attire cependant un nombre croissant de gens, un tronçon de randonnée pédestre relié au Sentier national. Il s’agit en réalité de 3 sections avec refuges totalisant 60 km de superbes sentiers (le secteur du lac Anna est particulièrement impressionnant). L’environnement y est merveilleux et le sentier lui-même est une réussite parfaite.

De ce camping on peut aussi facilement explorer (route 295) deux charmants villages : Lejeune et Auclair. Trois sites agrotouristiques retiennent l’attention : Le Jeune Verger (10 variétés de pommes ainsi que des prunes à cueillir et à gouter d’aout à octobre) et, aussi à Lejeune, VIV-Herbes, une herboristerie artisanale avec ses jardins de plantes aromatiques et médicinales.

Du côté d’Auclair, il est possible de visiter le Domaine ACER. Ces acériculteurs impressionnent par leur détermination ; ils ont créé un musée de l’érable et se consacrent presqu’exclusivement à la production d’« acéritifs » (divers alcools conçus à partir de la sève de l’érable). À la dégustation, on découvre avec surprise un vin blanc et un mousseux tout à fait délicieux ainsi que deux apéritifs séduisants : le Val Ambré, un vin liquoreux de type pineau des Charentes (16 %) et le Charles-Aimé Robert, « acéritif » de type porto tawny à 17 % d’alcool. La visite guidée des superbes installations du domaine permet d’en apprendre sur la longue tradition de l’érable et de parcourir les caves où vieillissent les nectars divins dans leurs fûts de chêne. Un incontournable !



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos