Camping Caravaning

Camper sur la Haute-Côte-Nord

Côte-Nord - Camper sur la Haute-Côte-Nord

Sur la Haute-Côte-Nord, il est possible de camper sans perdre de vue le Saint-Laurent.Photo Camping Caravaning

Faisant partie de la Côte-Nord, la région de Manicouagan assume bien son slogan de « terre de contrastes et de démesure ». De Tadoussac à l'est de Baie-Trinité, elle se déroule sur 350 km, dont 170 de plages quasi désertes! Découverte d'une nature généreuse et infinie, riche en phénomènes géologiques et en mammifères marins, mais aussi en Manicois si accueillants...

Au pays des Baleines

La première escale logique en arrivant en Manicouagan est Tadoussac, connue surtout pour son fjord qui accueille une horde de touristes avides d'observation de baleines.

Avant de partir en excursion sur le fleuve, il est recommandé de faire, à Tadoussac même, la visite du Centre d'interprétation des mammifères marins (CIMM), la référence sur les baleines du Saint-Laurent. On est accueilli, dans la salle des découvertes récemment rénovée, par le squelette d'un cachalot de plus de 13 mètres. Spectaculaire !

On en apprend énormément sur les espèces que l'on peut voir le long du fleuve, de l'Atlantique jusqu'à l'embouchure du fjord du Saguenay. Le CIMM est affilié au Groupe de recherche et d'éducation sur les mammifères marins (GREMM), dont le site www.baleinesendirect.net permet de suivre le parcours des baleines dans la région et l'actualité liée à ces majestueux mammifères. On y indique les espèces récemment observées par date et lieu. Facile ensuite d'aller à leur rencontre...

Un circuit balisé par des enseignes bleues illustrant une baleine indique la Route des Baleines. En Manicouagan, elle s'échelonne de Tadoussac à Baie- Trinité et traverse 18 municipalités en bordure du Saint-Laurent. Jusqu'à 13 espèces de baleines viennent nous rendre visite, principalement de mai à octobre avant de descendre vers le Sud, mais certaines restent ici de novembre à mai, comme les rorquals bleus et les bélugas.

À ne pas manquer : la visite passionnante du Centre de découverte du milieu marin, aux Escoumins. Si le CIMM à Tadoussac se concentrait sur les baleines, le Centre de découverte, lui, explique leur milieu de vie.

Sans négliger la salle d'exposition, il faut absolument participer à l'activité Le Saint-Laurent en direct. Un plongeur muni d'un casque d'écoute et d'un micro décrit ce qu'il voit et fait tandis que les spectateurs le regardent à l'écran dans une salle du Centre de découverte. Ils ont même la possibilité de lui poser des questions ! L'endroit est très approprié, car la plongée sous-marine aux Escoumins est réputée internationalement pour la richesse de la flore et de la faune qu'on y observe.

Autre centre d'interprétation lié à la thématique de la mer, dans une toute autre optique : le Centre national des naufrages du Saint-Laurent, à Baie- Trinité. Un spectacle multimédia y fait revivre plusieurs naufrages dramatiques du 17e siècle à nos jours. On y trouve aussi 60 artefacts très bien conservés, récupérés de l'épave Elizabeth and Mary qui faisait partie de la flotte de l'amiral William Phips venu attaquer la ville de Québec en 1690.

Non loin, le phare de Pointe-des-Monts contient un petit musée sur ses gardiens, une auberge et un restaurant (cuisine copieuse et délicieuse !) dans la maison du gardien. Un forfait combine la visite du Centre des naufrages et du musée du phare.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos