Simon Diotte
Agence QMI

Hautes-Gorges: dans la forteresse de Charlevoix

Dans la forteresse de Charlevoix

Voir en plein écran

Simon Diotte

Dernière mise à jour: 19-08-2016 | 14h46

Avec ses parois rocheuses de plus de 800 mètres de hauteur, ses vallées encaissées, la diversité de ses paysages dignes des plus belles cartes postales, le parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie constitue l'un de nos plus beaux fleurons.

Après une année de fermeture forcée afin de reconstruire le barrage des Érables, qui régularise les eaux de la rivière Malbaie, ce parc national sculpté par les glaciers accueille à nouveau les visiteurs depuis l'été 2015. Petit tour guidé des activités à découvrir (ou à redécouvrir) dans cette forteresse de Charlevoix.

Randonnée pédestre

Rien de mieux pour prendre toute la mesure de ce territoire hors-norme que de l'explorer à pied.

Plus de 40 km de sentiers, de tous les calibres, sillonnent cette zone protégée, qui constitue l'une des aires centrales de la Réserve mondiale de la biosphère de Charlevoix. Les randonneurs les plus aguerris ne rateront pas l'ascension de la paroi rocheuse de l'Acropole des Draveurs, le plus haut sommet du parc, qui surplombe la vallée de la rivière Malbaie de plus de 800 mètres.

Alors qu'au départ du sentier, on marche dans une forêt de feuillus, on plonge, dans la dernière portion du sentier, dans un environnement de toundra, où pousse une végétation de type arctique-alpine. Cette randonnée vertigineuse (10,4 km aller/retour) exige une excellente forme physique, mais les vues fabuleuses valent largement l'effort.

Ce parc n'est toutefois pas réservé à une élite sportive. D'autres sentiers beaucoup plus faciles arpentent ce territoire et offrent aussi des vues valant leur pesant d'or. Notre coup de cœur va au sentier Le Riverain, longeant la rive ouest de la rivière Malbaie, qui mène à des promontoires naturels offrant de superbes percées visuelles sur les gorges de la rivière Malbaie.

Ce parcours, long d'une vingtaine de kilomètres, se découvre par section. Le parc compte également un nouveau sentier cet été, les Rapides, qui suit les eaux tumultueuses de la rivière Malbaie sur 9 km, d'où l'on peut voir des pêcheurs à la mouche à l'œuvre.

Vélo de montagne

Une autre façon sportive de profiter des panoramas exceptionnels des Hautes-Gorges est de louer un vélo sur place. Ensuite, on roule sur la piste cyclable en gravier qui part du Centre de service Le Draveur, en plein cœur du parc, pour se rendre, 8 km plus loin, jusqu'à l'Équerre, un site exceptionnel où la rivière Malbaie effectue un virage à 90 degrés.

De là, on pose son vélo pour admirer, après une balade d'une quinzaine de minutes, la spectaculaire chute du Ruisseau-Blanc, haute de 45 mètres.

En chemin sur la piste cyclable, plusieurs haltes à pique-nique nous invitent à casser la croûte ou à nous tremper les pieds dans la rivière, en admirant les cascades qui tombent du haut des falaises. Prenez garde, on n'est jamais totalement seul dans ce pays... Les porcs-épics, quoique inoffensifs pour les humains, prolifèrent dans cet ancien royaume de la drave.

Pagayer dans cette profonde vallée située entre les plus hautes parois rocheuses de l'est du Canada, laisse des souvenirs mémorables. À partir du Centre de services Le Draveur, on peut louer un canot pour une courte balade sur la rivière Malbaie ou encore faire du canot-camping jusqu'à l'Équerre, à 8 km de pagaie, dans un décor exceptionnel.

Sur place, 25 emplacements de camping rustique en forêt ou près de la rivière combleront les canoteurs en quête de tranquillité. Pour du camping accessible en voiture, le parc dispose de deux sites, le camping Pin-Blanc, à 2 km de l'accueil, et le camping du Cran, à 0,5 km. Hébergement en tente Huttopia disponible.


Page suivante >>>




Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos