Véronique Leduc / Agence QMI
Agence QMI

Une nuit au milieu du golfe du Saint-Laurent

Une nuit au milieu du golfe du Saint-Laurent

Le phare de l'Île aux Perroquets.Photos Véronique Leduc / Agence QMI

Véronique Leduc / Agence QMI

Pendant près d'un siècle, les familles des gardiens de phare débarquaient sur l'île aux Perroquets pour y vivre, recluses de force pendant des années. Aujourd'hui, le petit bout de terre situé sur la réserve de parc national de l'Archipel-de-Mingan, sur la Côte-Nord, est l'endroit rêvé pour ceux qui souhaitent profiter pendant quelques jours d'une solitude désirée.

Sur la plage de Longue-Pointe-de-Mingan, juste avant le départ en zodiac, Danielle, fille de Robert Kavanagh, dernier gardien de phare de l'île aux Perroquets, de 1949 à 1976, se souvient: «J'ai été élevée au milieu de la mer. Nous étions approvisionnés par les bateaux et nous mangions énormément de poissons, puis de la viande une fois par mois. Pour passer le temps, on jouait de la musique, on faisait des feux de camps...»

Une trentaine de minutes plus tard, les quelques passagers conduits par David Vibert, fils de Danielle, petit-fils de Robert, aperçoivent au loin la minuscule île. «Plusieurs naufrages ont eu lieu dans la région; c'est pourquoi le phare a été construit», explique le capitaine.

Dès qu'on la voit, on comprend d'où lui vient son nom. Des centaines de jolis macareux moines, aussi appelés perroquets de mer, vont et viennent sur ce bout de terre qui s'élève dans le golfe du Saint-Laurent.

Un gîte quatre étoiles

Autour de ce deuxième phare construit en 1951 pour remplacer celui de 1888, il y a la maison du gardien et celle de son assistant qui sont officiellement devenus en 2015 un gîte quatre étoiles pouvant accueillir 16 personnes.

Sur place: sept chambres au cachet d'antan, un salon privé dans l'ancien poulailler qui donne sur l'eau, une cuisine commune, un petit musée, un phare du haut duquel on voit les alentours et une île entière pour se ressourcer.


Infos:

- 250 $/personne en occupation double incluant le déjeuner

- Jusqu'au 26 septembre

- www.ileauxperroquets.ca

À lire aussi: Côte-Nord: 1300 kilomètres de liberté 


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos