Pour voir Québec autrement

Québec

Observatoire de Québec Photos: Lise Giguère

Lise Giguère - Journal de Montréal - Collaboration spéciale

Grâce à l’utilisation judicieuse de nouvelles technologies, l’Observatoire de la Capitale continue d’offrir une vue panoramique spectaculaire sur Québec, mais permet également de revisiter la Ville à travers un voyage dans le temps qui ravive les souvenirs tout en offrant un véritable cours d’histoire.

Le voyage débute au rez-de-chaussée de l’édifice Marie- Guyart où une bande dessinée (4,7 mètres X 3 mètres) nous met dans l’ambiance et introduit Nicole que l’on retrouve au terme des 28 secondes que met l’ascenseur pour atteindre le 31e étage, 221 mètres plus haut. Vêtue d’un costume bleu ciel, très semblable à ceux créés, au début des années 60, par le designer personnel de Jackie Kennedy pour les hôtesses de l’air de la PANAM, Nicole sera notre guide virtuelle pour toute la durée de la visite.

Aussi sur Canoe.ca:
Ce voyage dans le temps débute en 1965, année au cours de laquelle le gouvernement Lesage a décidé la construction du Complexe G. Dans les corridors d’angle (sans fenêtre), Nicole invite à découvrir des images 3D (photos d’événements marquants mis en 3D par un procédé technologique) qui nécessitent l’utilisation de lunettes spéciales. Ce parcours multimédia se poursuit en reculant dans le temps jusqu’aux aquarelles du militaire britannique James Pattison Cockburn qui montrent le Québec de 1830!

UN VOYAGE AUX QUATRE COINS DE LA VILLE

Reconnu pour la vue spectaculaire qu’il offre sur la ville de Québec, l’Observatoire accueille chaque année quelque 70 000 visiteurs qui tentent d’identifier les édifices qu’ils aperçoivent. Afin de leur faciliter la tâche, les panneaux d’interprétation statiques ont été remplacés par des écrans tactiles affichant une photo panoramique du paysage offert à chacun des quatre points cardinaux. Un simple toucher du doigt permet de répertorier une centaine d’attraits.

Sur les murs qui font face aux fenêtres, place à l’information. Ainsi, du côté ouest, six cocons d’immersion sonore invitent à écouter des personnages de différentes époques (le chef Iroquois Donnacona ; le fondateur de Québec, Samuel de Champlain; Mère Marie de l’Incarnation; l’homme d’affaires Georges- Élie Amyot; le hockeyeur Joe Malone et l’écrivain Roger Lemelin) raconter «leur» ville telle qu’ils l’ont connue.

Du côté nord, différents objets et écrits rappellent le Carnaval, la présence de la communauté chinoise à Québec, l’époque des grands magasins sur le boul. Charest, le grand incendie, etc.

À l’Est, un petit film permet la découverte de la capitale en six volets (culturel, touristique, politique, administratif, religieux et militaire) et offre la visite de l’Assemblée nationale. Enfin au sud, dans une salle offerte à la location, une exposition temporaire présente les différents immeubles parlementaires tandis qu’au plancher, un jeu de type Serpents et échelles rebaptisé Côtes et escaliers permet de se familiariser avec la configuration accidentée des rues du Vieux-Québec.

3 CHOSES À VOIR… TOUT PRÈS

1. Le Musée national des beaux-arts du Québec. En plus des expositions permanentes, on peut, jusqu’au 8 mai, visiter L’expérience de la couleur consacrée à Marc-Aurèle Fortin. Parc des Champs-de-Bataille, tel: 1 866 220-2150 ou www.mnba.qc.ca

2. Flâner dans les commerces et restaurants de la rue Cartier ou à l’une des nombreuses terrasses de la Grande-Allée.

3. Inspiré par le jeu Côtes et Escaliers présenté à l’Observatoire, partez à la découverte à pied du Vieux- Québec, du Quartier Petit- Champlain, de Place Royale et du Vieux-Port de Québec.


Vidéos

Photos