Sarah Bergeron-Ouellet
Canoë

Bahamas: 7 bonnes raisons d'aller aux Exumas

7 bonnes raisons d'aller aux Exumas

Voir en plein écran

Sarah Bergeron-Ouellet

L’archipel des Exumas, aux Bahamas, c’est 365 îles et îlots entourés d’une mer bleue aux teintes presque irréelles. 

Ses principales îles habitées - Great et Little Exuma - sont reliées par un pont minuscule et traversées par une seule route principale. Il y a moins de 7000 habitants dans l’archipel, l’aéroport (international) est à peine plus gros qu’un bungalow et la capitale du district, Georgetown, fait à peu près 12 coins de rue. Vous rêvez d’un séjour isolé, de plages désertes et immaculées et d’eaux complètement transparentes?

Voici sept bonnes raisons d’y aller.

Se prélasser sur la plage du tropique du Cancer

Elle a la réputation d’être la plus belle plage des Exumas. Vrai ou pas, ce croissant de sable d’un blanc éblouissant vaut certainement le déplacement, même si les chemins de terre qui y mènent sont cabossés. L’eau y est d’un turquoise profond et la vue est agrémentée de quelques îlots rocheux que l’on peut rejoindre en kayak. Comme son nom le suppose, la plage se trouve là où passe le tropique du Cancer. Seules quelques rares villas bordent ce lieu fameux, mais tranquille situé sur Little Exuma.

Visiter les cochons nageurs

Les Exumas sont populaires pour une chose inusitée: leurs cochons nageurs. Telle une colonie de Robinson Crusoe à pattes, ces animaux vivent sur l’île inhabitée de Big Major Cay, et ce, depuis des générations. La raison pour laquelle ils se sont retrouvés là est nébuleuse. Certains disent qu’ils viennent d’un bateau ayant fait naufrage; d’autres qu’ils sont été apportés par des marins qui comptaient venir les faire rôtir plus tard. Aujourd’hui, les visiteurs se font un plaisir de les voir nager - car ils nagent! - lors d’excursions en mer. Leur île fait partie des Exuma Cays, le sublime chapelet d’îlots qui compose le nord de l’archipel. Lors de notre passage, il y avait aussi des cochons sur un îlot de Great Exuma, mais leur présence est beaucoup moins mystérieuse: ils auraient été amenés là pour le seul plaisir des touristes. 

Flâner au Chat’n’Chill

Aller aux Exumas sans passer par ce resto-bar sur la plage est probablement considéré comme un sacrilège. Le Chat’n’Chill est situé sur Stocking Island, une île que l’on atteint en 10 minutes de bateau-taxi à partir de Georgetown. On y sert des grillades tous les jours et un cochon rôti légendaire les dimanches. Comme le service est lent (ce n’est pas précisé sur le menu pour rien), on a tout le temps de siroter une Sands ou une Kalik (les bières bahamiennes) à l’une des tables de pique-nique sur le sable. Au bord de l’eau, un kiosque propose la fameuse salade de conques fraîches, l’un mets locaux mettant ce mollusque en vedette. Vous n’êtes pas fan? Approchez-vous quand même, car les restes de conques sont jetés aux raies et, la mer étant claire comme l’eau d’un bain, on peut les observer. (chatnchill.com)

Faire de la randonnée sur Stocking Island

Il n’y a pas seulement le Chat’n’Chill sur Stocking Island. Cette île longue d’environ 5 km offre aussi des sentiers de randonnée. Ils mènent notamment à son «sommet», une dune de 30 mètres de haut où se dresse un petit monument ayant servi autrefois de balise aux marins. Les vues sur l’île et ses voiliers amarrés y sont magnifiques. La suite de la randonnée se fait sur une plage infinie bordant l’Atlantique. On trouve aussi sur l’île de rares et très anciens fossiles aquatiques appelés stromatolites. Si on veut se rendre au Chat’n’Chill pour clore sa balade, il faut attendre la marée basse et traverser un petit canal les pieds dans l’eau.

Goûter la cuisine locale au Fish Fry

À l’écart du centre-ville de Georgetown, une série de stands et restaurants fait le bonheur des locaux et des visiteurs en quête de poissons grillés, de conques, de fruits de mer, de BBQ ou de «mac’n’cheese bahamien». Parmi les restaurants de ce secteur, désigné sous le nom de Fish Fry, le restaurant Shirley’s propose une salle à manger conviviale, un joli menu et tout plein de cocktails. On y va en soirée.

Découvrir les rivages sauvages de Rolleville

À moins d’être amateur de voile ou d’avoir une île privée, c’est d'abord pour les plages sauvages bordées de buissons (mais rarement de palmiers) que l’on choisit les Exumas. Certains des plus beaux rivages déserts se découvrent à la rencontre des villages de Rolleville et de Steventon. De part et d’autre du Shoreline Restaurant and Bar, une longue, mais étroite bande de sable permet une promenade paisible. En marchant vers le sud, vous verrez à marée basse de spectaculaires bancs de sable blanc s’avançant dans la mer translucide. Vos photos de couple seront presque dignes d’un magazine de mariage!

Découvrir la vie sous-marine

Il n’y a pas que la baignade avec les cochons qui soit possible aux Exumas. On peut aussi frayer avec les raies, les tortues, les étoiles de mer et les poissons tropicaux, observer des requins-nourrices et des anguilles, faire de la plongée dans une grotte ou encore partir à la rencontre des iguanes. Pour voir des coraux et une vie marine protégée, on peut choisir le vaste Exuma Cays Land and Sea Park. Diverses excursions sont offertes pour tout cela; on s’informe à son hôtel ou auprès des fort accueillants habitants des îles.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos