Sarah-Émilie Nault
Canoë

Voilier-stop: faire du pouce dans les Caraïbes

Les Caraïbes en voilier-stop

Voir en plein écran

Sarah-Émilie Nault

Vous aimez les voyages qui sortent de l'ordinaire et les histoires inspirantes? Canoe.ca a récolté de témoignages pour vous. À lire chaque semaine dans votre section Voyages!

***

Parcourir les Caraïbes sans dépenser? C'est possible en faisant du voilier-stop d'une marina à l'autre.

Réalisatrice et blogueuse voyage (travelandfilm.com), Émily Zanier a l'habitude des périples à petits budgets. En 2014, c'est avec un aller simple pour la Guadeloupe qu'elle s'est envolée de sa France natale. Son défi: se rendre à Trinidad à temps pour assister au plus gros carnaval des Caraïbes. Sa belle folie: faire le trajet en un mois, de voilier inconnu en voilier tout aussi inconnu, presque sans dépenser un sou.

Émily Zanier est une vraie de vraie nomade: elle a parcouru toute l'Europe et une grande partie de l'Australie «sur le pouce», a complété un tour du monde de 10 mois et demi en solo, a fait du «train-stop» et beaucoup d'auto-stop, souvent toute seule.

«Après mon tour du monde, j'ai eu la piqûre des voyages, explique-t-elle. J'ai fait beaucoup de couchsurfing à travers le monde. En France, je n'ai pas d'appartement. Le voyage, c'est mon travail et ma passion.»

C'est donc autant pour le travail que pour le plaisir qu'elle a décidé de se rendre parcourir les Caraïbes en voilier-stop il y a un peu plus d'un an. Un voyage peu commun et une manière pour le moins inusitée de parcourir les îles entre la Guadeloupe et la Grenade.

«J'avais déjà un peu d'expérience en voilier, car j'avais déjà vogué sur la moitié du Pacifique pendant cinq mois en 2011 avec un ami. Comme les îles des Caraïbes sont des destinations dispendieuses, j'ai décidé de récidiver et d'y voyager en voilier-stop. Et puis, les différentes îles ne se trouvant souvent qu'à quelques heures de distance, cela me laissait tout de même une belle liberté.»

«Généralement, le voilier-stop est gratuit, poursuit-elle. Dans les Caraïbes, je me rendais dans les marinas avec mon plus beau sourire et je demandais aux gens où ils allaient et s'ils voulaient bien m'amener avec eux.

D'une rencontre à l'autre

Son premier trajet l'a mené de la Guadeloupe à la Martinique, en passant par la Dominique, en cinq jours de voilier, en compagnie d'un Argentin.

«Lorsque je suis arrivée en Martinique, j'ai fait du couchsurfing pendant 10 jours sur un autre voilier dans la marina. J'ai aussi fait du stop afin de visiter l'île, comme lorsque j'étais en Guadeloupe. Je suis ensuite montée sur le voilier d'un Français pour me rendre jusqu'à Sainte-Lucie. Là-bas, j'ai rencontré un groupe de jeunes Suédois avec qui je me suis rendue jusqu'à Union Island dans les Grenadines.»

«J'ai eu beaucoup de plaisir avec eux. On visitait ensemble, on allait dans les bars faire la fête, on préparait des soupers sur la plage. Afin d'aider à payer la nourriture, l'alcool et l'entretien du voilier, nous avions convenu que je leur donnerais 20 euros par jour, ce qui était raisonnable.»

Émily a ensuite voyagé avec deux Anglais, des gens plus âgés, comme on en rencontre souvent sur les voiliers, jusqu'à Saint-Georges, capitale de la Grenade. «J'étais en retard sur mon horaire que je savais plutôt serré. J'ai dû me résoudre à prendre l'avion jusqu'à Trinidad afin d'arriver à temps pour le carnaval.»

Un type de voyage unique

«Faire du voilier-stop dans les Caraïbes, c'est assez rare», explique la voyageuse. «On doit donc parfois attendre assez longtemps, car il est difficile de trouver un voilier qui va là où on veut aller, le jour où on veut y aller. En Martinique, j'ai dû attendre trois jours de plus pour me rendre à Sainte-Lucie.»

«Se déplacer en voilier dans les Caraïbes est génial; c'est la façon idéale de visiter les îles et de se rendre sur celles qu'il serait impossible d'atteindre autrement, comme la petite île déserte du film Pirates des Caraïbes. Le voilier-stop, c'est aussi les rencontres et l'imprévu.»

***

Vous avez fait des voyages qui sortent de l'ordinaire? Vous avez réalisé un rêve de voyage un peu fou? Si vous avez envie de le partager, écrivez à notre collaboratrice à sarahnault@hotmail.com

Aussi sur Canoe.ca:


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos