Sarah Bergeron-Ouellet
Agence QMI

La ville mexicaine dont tout le monde parle

Mexique - La ville mexicaine dont tout le monde parle

San Miguel de Allende.Photo Sarah Bergeron-Ouellet

Sarah Bergeron-Ouellet

Connaissez-vous San Miguel de Allende?

Cette ville coloniale perchée dans les montagnes de l'État de Guanajuato, au Mexique, attire l'attention un peu partout dans le monde depuis qu'elle a été votée meilleure destination urbaine de l'année 2017 par le magazine de voyage Travel + Leisure.

Au Québec, pourtant, on n'en entend pas vraiment parler.

Après avoir passé un long week-end à descendre et monter ses belles rues colorées, on peut vous confirmer que c'est une ville qui a fort probablement de quoi vous intéresser... et nous rappeler à tous qu'il y a autre chose que des plages au Mexique!

Voici ce qui pourrait vous charmer à San Miguel de Allende:

1. C'est une belle ville

Fondée au 16e siècle par les Espagnols, San Miguel de Allende a été inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO en 2008, notamment pour ses édifices de style baroque mexicain.
Son centre-ville historique - le «centro» - est un dédale de rues pavées aux murs rouge, orange et or, où l'on découvre des places animées et plusieurs jolies églises, dont l'iconique Parroquia de San Miguel Arcangel.

2. La culture mexicaine y est bien vivante

Et c'est vrai même si la ville compte un grand nombre de résidents étrangers et qu'elle accueille désormais près de 2 millions de visiteurs par année. On le ressent dans l'architecture, mais aussi la cuisine, l'artisanat et les fêtes traditionnelles. Ce qui nous amène au point 3...

3. Ses habitants savent célébrer!

Il n'y a sans doute pas de meilleure façon de découvrir la culture et l'âme de la région qu'en assistant à une fête traditionnelle comme celle de l'archange San Miguel, célébrée vers la fin septembre chaque année.
Les défilés, danses, cérémonies religieuses et feux d'artifice incessants attirent les villageois des alentours et de nombreux touristes mexicains. Il y a même un défilé nocturne qui se termine par un méga spectacle pyrotechnique à 4h du matin.

4. On y mange vraiment bien.

A-t-on besoin de rappeler que la cuisine mexicaine n'a rien à voir avec les boîtes Old El Paso? Qu'elle figure aux côtés du repas français au patrimoine mondial de l'UNESCO? San Miguel de Allende est réputée pour sa scène culinaire. Stands de rue où déguster des tacos, restos familiaux où enfiler les churros, terrasses branchées où manger des spécialités mexicaines (chapulines, quelqu'un?!), tables de grand chef... tout y est, sauf les chaînes de restauration rapide.

5. C'est une ville d'art.


Les artistes (et les hippies, nous a-t-on dit) ont découvert San Miguel de Allende bien avant les autres voyageurs, grâce entre autres à ses écoles d'art réputées. On y dénombre aujourd'hui près de 120 galeries. Si vous aimez la création et le design, ne manquez pas La Aurora, un ensemble de boutiques, salles d'exposition et ateliers situé dans l'ancienne fabrique de textile, À voir aussi: quartier Guadaloupe, le «art district», pour ses nombreuses murales.

6. On y dort comme un bébé (de luxe).

«Nous ne voulons pas des grandes chaînes hôtelières», nous a expliqué le directeur général du Conseil touristique de San Miguel de Allende, Guillermo Gonzalez Engelbrecth. Ici, ce sont donc des hôtels boutiques, des hôtels design, des resorts de luxe, des auberges coloniales et des B & B que vous trouverez. Certains établissements sont hors de prix, il faut bien se le dire, mais ce n'est pas le cas de tous (voyez notre carnet d'adresses plus bas).

7. On peut y dénicher de bien jolies choses.

Que l'on choisisse les petits stands du marché Ignacio Ramirez, les boutiques d'artisanat et de designers du «centro» ou ses vendeurs de ballons ambulants, on trouve facilement de quoi dépenser ses pesos à San Miguel de Allende.


QUELQUES BONNES ADRESSES

CUISINE

On a aimé

La Posadita, pour sa terrasse et sa belle carte de mets mexicains.
Le Nirvana, en dehors de la ville, pour l'ensemble de son oeuvre.
Le café San Agustín, un peu pour ses churros et son chocolat chaud; davantage parce que c'est une véritable institution où il fait bon se mêler aux habitués et aux touristes.

On a osé

Les tacos au pis de vache (un peu caoutchouteux) et les tacos aux VERS grillés (légèrement... euh, déroutant). La prochaine fois, on ira pour les grillons; ici, plusieurs restaurants ont des insectes au menu!

On aurait dû essayer
Le Moxi, souvent cité comme étant la meilleure table en ville.

On n'arrête pas d'en rêver
La grenade assaisonnée de lime, de sel et de chili du marché. Le bonheur n'est pas si compliqué!

DODO

On a aimé
La Puertecita, l'un des plus anciens hôtels boutiques de la ville. Charme colonial, grands jardins, prix raisonnable. Un seul bémol: les lits sont courts!

On aimerait avoir les moyens d'y aller

L'Ôtel, un hôtel boutique design de 10 chambres seulement, ouvert il y a à peine un an. Wow.

LÈCHE-VITRINE

On suggère

Le marché Ignacio Ramirez, pour son artisanat et ses cossins!
La Aurora, pour les oeuvres, les objets de déco et les antiquités.
Dôce18, un «concept house» regroupant de chics boutiques, galeries, bars et restos (de même que l'Ôtel), pour son côté full international.

___

VOUS VOULEZ Y ALLER?

C'est où exactement? Au centre du pays, à 3h30 de route de la ville de Mexico.

Y a-t-il une plage à proximité? Non. (Mais il y a plein de sources thermales dans la région.)

On y va à quel moment de l'année? N'importe quand. Les maximums sont de 30 C en mai et 23 C en janvier. Quant à la haute saison, on nous a affirmé qu'elle correspondait... à pas mal tous les vendredis et samedis de l'année.

Comment est-ce qu'on s'y rend? On prend un vol direct de Montréal vers Mexico (avec Aeromexico, Air Canada ou Interjet), puis un bus de luxe (abordable) vers San Miguel de Allende. Il y a des liaisons aériennes avec Aeromexico, mais elles ne sont pas vraiment plus rapides ou économiques.

On y passe combien de temps? 3 ou 4 jours, et on poursuit avec la visite d'une autre ville - comme Mexico, qui fait elle aussi parler d'elle pour ses quartiers de plus en plus cool.

Et la sécurité? San Miguel de Allende ne fait pas partie des zones mexicaines jugées risquées ou violentes. On s'y est senti en sécurité, même le soir, même pendant la plus grosse fête de l'année, même en tant que femme seule. Un conseil (et c'est plutôt la base): prenez un taxi le soir, car les rues ne sont pas éclairées.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos