Anne Marie Parent
Canoë

Sur la piste des Aztèques à Mexico

Sur la piste des Aztèques à Mexico

Voir en plein écran

Anne Marie Parent

Dernière mise à jour: 30-09-2015 | 17h16

La capitale du Mexique est fascinante par sa démesure: plus de 20 millions d'habitants y vivent. Son histoire est tout aussi passionnante. La ville a été fondée par les Aztèques, une civilisation réputée pour son ingénierie et son aménagement urbain, dirions-nous de jours. Découvrez Mexico par sa filière aztèque.

Un peu d'histoire

Ancienne capitale de l'empire aztèque, Mexico-Tenochtitlan n'était qu'un îlot au milieu d'un lac au moment de sa fondation, au 14e siècle. Connus sous plusieurs noms, dont les Mejicas (de là le mot Mexique), les Aztèques ont quitté le nord du pays parce que leur chef spirituel a eu a révélation que leur terre promise se trouverait là où ils rencontreraient un aigle mangeant un serpent sur un cactus. Ces symboles ont marqué l'histoire de la nation, puisqu'ils apparaissent sur le drapeau mexicain actuel. Ils ont donc marché vers le sud, jusqu'à une île au milieu d'un immense lac, où le fameux signe divin leur est apparu, en 1321. Ils ont ainsi commencé à construire leur ville, Mexico, à cet endroit, sur une superficie de 2,5 km2.

Brillants ingénieurs et architectes, ils ont agrandi l'île en asséchant les marécages aux alentours et en créant un système de ponts, de canaux et de digues. Soit dit en passant, cela explique pourquoi Mexico est vulnérable aux tremblements de terre, les fondations de la ville reposant sur un sol instable.

Quand les Espagnols sont arrivés en 1519, la ville était étendue sur 15 km2. Une guerre de deux ans s'est terminée par la conquête de Mexico et la fin du règne des Aztèques par les conquistadors espagnols en 1521.

Civilisations préhispaniques au Musée national d'anthropologie

Pour comprendre le Mexique, il faut se plonger dans son histoire. Le Musée national d'anthropologie de Mexico permet de se familiariser avec toutes les civilisations préhispaniques (avant la conquête espagnole). On y trouve des milliers d'objets et d'éléments de grande importance, comme des calendriers aztèques en pierre, des masques, des bijoux, etc. On en apprend beaucoup sur le mode de vie des Aztèques, qui étaient polythéistes (ils vénéraient plus de 200 divinités) et amateurs morbides de sacrifices humains. Ils croyaient en effet que le sang devait couler tous les jours pour que le dieu Soleil ne meure jamais. Prévoyez une journée entière à ce musée si vous êtes passionné par l'archéologie et l'anthropologie.

En plein cœur de la ville, le Templo Mayor

S'il est un site marqué par le passage des Aztèques, c'est bien le musée du Templo Mayor (temple majeur). En 1978, la découverte d'une partie d'une immense pierre sculptée, représentant la déesse de la Lune Coyolxauhqui, a mené à des fouilles archéologiques en plein centre-ville, au pied de la cathédrale métropolitaine. Le fruit de ces recherches, d'une très grande richesse archéologique et historique, fait maintenant partie du musée du Templo Mayor, ouvert en 1987. Le chantier à ciel ouvert est toujours là, aux abords du musée qui participe au programme d'archéologie urbaine.

La visite de cette institution laisse sans voix. Les pièces exposées, dont les pierres géantes avec des gravures de divinités, des masques, des statues, des bijoux et parures, mettent en valeur la grandeur de la civilisation aztèque.

Pyramides pré-Aztèques

À l'extérieur de Mexico, il ne faut pas manquer de visiter la Cité préhispanique de Teotihuacan. Inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco en 1987, elle a été édifiée entre les Ier et VIIe siècles par un peuple inconnu, souvent appelé Teotihuacanos en rapport au nom donné par les Aztèques signifiant « lieu où sont créés les dieux ». C'était une ville très peuplée pour l'époque, puisque jusqu'à 25 000 habitants y ont vécu.

Quand les Aztèques y sont passés, au XIVe siècle, la ville était abandonnée depuis longtemps. Après avoir donné un nom à cette cité (Teotihuacan), ils ont aussi baptisé les pyramides (ou temples) du Soleil et de la Lune, ainsi que l'avenue des Morts, pensant que cette rue principale menait aux tombeaux de morts qu'ils présumaient se trouver dans les pyramides.

Toutefois, contrairement à celles d'Égypte, les pyramides du Mexique ne sont pas des tombeaux : elles avaient seulement une utilité de temple et n'avaient pas de salles à l'intérieur. Elles sont une reproduction de montagnes rapprochant les chefs spirituels des dieux.

On peut grimper à mi-chemin sur la pyramide de la Lune et jusqu'au sommet de la pyramide du Soleil, une expérience essoufflante, mais gratifiante quand on domine la cité du haut de cette immensité...

* L'escapade à Mexico est maintenant rendue facile grâce aux nombreux vols directs en 4 h à partir de Montréal. AeroMexico: aeromexico.com et Air Canada: www.aircanada.com.

Aussi sur Canoe.ca:


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos