RelaxNews

5 spectacles que la nature offre en Islande

5 spectacles que la nature offre en Islande

Voir en plein écran

L'Islande a confirmé les pronostics des influenceurs en s'imposant comme une destination tendance en 2016. La compagnie Icelandair a accueilli 3,7 millions de passagers, soit une hausse de 20 %.

La terre de glace attire surtout les baroudeurs pour les spectacles magnifiques que la nature leur réserve. Voici les cinq curiosités à immortaliser en Islande.

Le Lagon bleu

Destination incontournable pour les adeptes de détente, les eaux laiteuses du lagon bleu promettent un moment de relaxation entre 36° et 39°C. Le panorama est idyllique, avec le champ de lave en guise de paysage dont la couleur contrebalance le bleu turquoise du lagon.

Le site se trouve en fait au pied d'une station géothermique à 40 minutes de voiture de Reykjavik, d'où provient cette eau chaude.

La chute Dettifoss

Elle est la cascade la plus puissante d'Europe. Située au nord-est du pays, elle mesure 44 mètres de hauteur sur une largeur de 100m². En s'approchant, les visiteurs seront surpris du bruit assourdissant des 500m3 qui s'écoulent chaque seconde.

Le site se visite dans le canyon de la Jökulsá á Fjöllum, que l'on peut atteindre par la route, bien qu'un 4x4 soit vivement recommandé pour assurer le voyage jusqu'au bout, sans surprise...

Les aurores boréales à Jökulsarlón

Formé par une lagune glaciaire, le lac Jökulsarlón, au sud, est le plus grand du pays et profond de 200 mètres. Le paysage polaire est sculpté par divers icebergs qui se sont détachés du glacier, et par les reflets noirs et bleus de ces derniers.

Il est conseillé de découvrir le site en fin de journée pour profiter de la lumière la plus spectaculaire. Et pourquoi ne pas jouer les prolongations ici pour espérer voir une aurore boréale, l'autre raison de visiter Jökulsarlón.

Le geyser Strokkur

Un voyage en Islande n'est pas complet sans l'espoir de découvrir un geyser. A une centaine de kilomètres de la capitale, la nature concrétise sa promesse avec Strokkur. Le phénomène fait jaillir l'eau et la vapeur toutes les 5 minutes, et ce sur une hauteur de 20 mètres.

Il faut se rendre dans la zone géothermale de Geysir, qui a justement donné son nom au phénomène du «geyser». Cet autre geyser peut être une alternative pour les voyageurs très chanceux. Celui-ci est généralement dormant, à l'exception de quelques épisodes durant l'année. Pourtant, au début des années 1900, Geysir jaillissait régulièrement jusqu'à 60 mètres de haut.

Dans les entrailles du volcan Thrihnukagigur

Terre volcanique par excellence, qui explique la présence de geysers (on se souvient de l'éruption d'Eyjafjöll qui perturba le trafic aérien en 2010), l'Islande offre un spectacle peu commun en autorisant les curieux à pénétrer au sein même d'un volcan - éteint bien sûr.

Des excursions sont organisées pour découvrir les entrailles de Thrihnukagigur, dont la dernière éruption remonte à plus de 4 000 ans. On descend par le cratère et on apprécie la chambre magmatique. La découverte est d'autant plus facile (mais elle coûte cher), que Thrihnukagigur ne se trouve qu'à une vingtaine de kilomètres de Reykjavik.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos