La Croatie vise le top 20 mondial

Croatie - La Croatie vise le top 20 mondial

Île de Brac, Croatie Photo Fotolia

La Croatie entend investir d'ici à 2020 quelque 7 milliards d'euros dans son industrie touristique et devenir ainsi un des vingt pays les plus attractifs dans le monde pour le développement du tourisme, a annoncé mercredi le gouvernement.

«La Croatie doit devenir une destination internationale compétitive, globalement reconnue et attractive pour les investisseurs», a dit le ministre du Tourisme, Veljko Ostojic, en présentant la stratégie du développement touristique, adoptée par le gouvernement.

«L'objectif principal de cette stratégie est que la Croatie intègre (vers 2020) le groupe des vingt pays les plus attractifs pour le développement touristique», a-t-il ajouté.

Selon une étude sur cette question réalisée par le Forum économique mondial (WEF), la Croatie occupait en 2011 la 34e position dans un classement comptant 139 pays, avec la Suisse, l'Allemagne et la France en tête.

Le gouvernement croate prévoit des investissements de 7 milliards d'euros pour parvenir à cet objectif, dont un tiers pour construire des hôtels et stations balnéaires -quelque 20 000 chambres supplémentaires- et pour moderniser les capacités existantes dans le domaine du camping et des ports de plaisance, a précisé M. Ostojic.

L'objectif est de doubler en sept ans les recettes touristiques, à quelque 14 milliards d'euros et d'augmenter d'environ 40% le nombre de nuitées (actuellement d'environ 70 millions par an).
L'industrie touristique est le moteur de l'économie locale et représente environ 19% du PIB.
Les autorités locales estiment que l'adhésion du pays à l'Union européenne, prévue en juillet, va contribuer au développement du touristique.

La Croatie a enregistré 12,3 millions de visites touristiques en 2012 (+5,1% par rapport à 2011), un record pour ce pays méditerranéen de 4,2 millions d'habitants.

Les touristes étrangers, notamment Allemands, Slovènes, Autrichiens et Italiens, ont réalisé 10,8 millions de visites.

Toutefois, ces résultats n'ont pas pu faire éviter à la Croatie une nouvelle contraction économique en 2012, estimée à 1,1% par le gouvernement. L'économie croate n'a pas enregistré de croissance depuis 2009.


Vidéos

Photos