Yves Ouellet
Agence QMI

Allemagne: la Bavière romantique

Allemagne - Allemagne: la Bavière romantique

Le mythique château de Neuschwanstein.Photos Fotolia et Yves Ouellet / Agence QMI

Yves Ouellet

Avec ses lacs bucoliques et son architecture pittoresque, avec ses parcs grandioses et ses châteaux flamboyants, avec ses montagnes dont on dit qu'elles ont une âme et des résidents qui portent fièrement le costume traditionnel, la Bavière peut prétendre au romantisme.

Pourtant, de prime abord, cette affirmation en laisse certains perplexes. Pour la journaliste Isabella Hoffinger, qui habite Munich, l'image caricaturale de la Bavière dépeint une population paysanne, religieuse et conservatrice, un peu rustre, dévorant goulûment des «knödel» (pattes de cochon grillées) ou des saucisses blanches, en ingurgitant des bocks de bière gargantuesques. Le tout en écoutant des musiciens en culottes courtes et chapeaux pointus qui jouent des airs qui font «pin pon». Mais, bien sûr, il faut voir plus loin.

Les charmes de Munich

«Munich est un grand village, clame Isabella. L'ambiance y est bon enfant et la vie beaucoup plus relax qu'à Berlin.» La capitale de la Bavière sait également se présenter sous un jour très enchanteur. Il n'y a qu'à y flâner à pied ou à vélo au fil de l'Isar, un affluent du Danube, jusqu'au célèbre Englischer Garten, plus vaste que Central Park, pour apprécier son visage le plus naturel et y observer jeunes et vieux qui s'y détendent en fin de journée.

L'extraordinaire parc du château de Nymphenburg nous extirpe de la ville pour nous plonger dans le rêve et l'évocation d'une époque où l'aristocratie pouvait s'offrir les fantasmes les plus exubérants. Des couples de nouveaux mariés viennent d'Asie pour parfaire ici leur album de photos et épater la galerie. L'immense Palais la Résidence, voisin de l'Opéra, nous éblouit aussi par son indescriptible richesse.

Le transport en commun de Munich nous conduit bien au-delà des limites de la ville, aux abords des grands lacs et des monastères. L'Abbaye bénédictine d'Andechs, avec sa brasserie monastique, a plus en commun avec nos cabanes à sucre qu'avec la romance princière, mais son église force l'admiration avec son décor rococo luxuriant.

On s'arrête au passage sur les berges du lac Ammerseen pour une croisière sur le vaste plan d'eau ou une promenade en amoureux sur la rive fleurie.

Füssen

La petiteville de Füssen incarne à elle seule toute la poésie, jusqu'au délire émotionnel, marquant l'histoire de la Bavière et le destin de ses monarques. Un million de visiteurs envahissent les lieux annuellement afin de voir les mythiques châteaux de Neuschwanstein et Hohenschwangau qui ont inspiré Walt Disney et, conséquemment, l'imaginaire mondial.

Résidence d'été des princes-évêques d'Augsbourg depuis le 16e siècle, avec l'aménagement du château Hohes, Füssen a été profondément marquée par le règne de Louis II, le roi des contes de fées», mort dans le lac Starnberg en 1886, au lendemain de sa destitution pour cause de démence. Le jeune prince vouait une dévotion sans borne au compositeur Richard Wagner, qu'il a hébergé et financé au point de menacer l'économie du royaume. À l'aube du 20e siècle, il fait construire Neuschwanstein en hommage à Louis XIV, rivalisant d'opulence avec Versailles, dans un décor inspiré de la dramaturgie wagnérienne.

Ville de charme

La vieille ville de Füssen déborde de charme. Réservée aux piétons en grande partie, on peut s'échapper de la place commerciale par de nombreuses ruelles médiévales bordées d'édifices d'époques diverses mais toujours enchanteurs, souvent colorés comme l'église Saint-Esprit ou magnificents comme l'ensemble architectural de l'abbaye Saint-Magnus.

On rejoint facilement la rivière Lech et ses superbes circuits pédestres ou cyclistes qui suivent l'ancien tracé romain de la Via Claudia Augusta. On peut même entreprendre le grand tour du lac Forggensee ou marcher jusqu'à la pittoresque communauté de Waltenhofen et faire escale à Schwangau au retour pour jouir des bains thermaux Royal Crystal Spa. Un complexe de deux étages qui accueille 2000 personnes partageant, au second palier, les joies de la nudité intégrale.

Et, pour s'en mettre plein les yeux, il faut absolument grimper sur le contrefort des Alpes au moyen du téléphérique Tegelberg, pour admirer les châteaux au milieu de leur écrin montagneux puis se pâmer devant les sommets enneigés sur la terrasse traditionnelle où résonne l'accordéon bavarois ou moderne.

Passau

Au confluent du Danube et des rivières Inn et Ilz, Passau traduit le caractère maritime de la Bavière en étant le lieu d'embarquement des croisières qui naviguent vers Vienne, Budapest, Bratislava et d'autres magnifiques endroits. Un autre lieu à découvrir.

***

À savoir

- La Route Romantique: Füssen se trouve au terme de la Route Romantique qui traverse la Bavière du nord au sud, sur près de 500 km. Il s'agit du circuit routier et vélo le plus populaire d'Allemagne. Il traverse des décors de rêve, des vignobles jusqu'aux Alpes, et une trentaine de villes riches de trésors historiques, artistiques et culinaires. www.romanticroad.de

- La visite des deux châteaux de Füssen et du nouveau Musée des Rois de Bavière peut s'effectuer dans la même journée. Billets vendus à la descente du bus qui part de la gare. www.fuessen.de



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos