Ulysse

Prague: 3 quartiers à ne pas manquer

République tchèque - Prague: 3 quartiers à ne pas manquer

Le pont Charles, tôt le matin, à Prague.Photo Fotolia

Extraits tirés du guide Ulysse Escale à Prague, par Jonathan Gaudet

À la fois classique et audacieuse Prague, sublime capitale de la République tchèque, séduit par ses multiples visages. Vous y passerez des instants inoubliables. Voici 3 quartiers incontournables pour saisir l'essence de l'esprit pragois

1- Hradčany

Dans le quartier de Hradčany vous attendent des collections d'art de renommée mondiale, comme celles du palais Schwarzenberg ou du palais Šternberg, des ruelles qui semblent sorties tout droit d'un conte de fées et la célèbre (et légèrement déjantée) église Notre-Dame-de-Lorette.

Intégré à la Galerie nationale (Národní galerie), le palais Schwarzenberg ou Schwarzenberský palác (Hradčanské náměstí 2, www.ngprague.cz) possède une collection permanente des maîtres du baroque bohémien en peinture et en sculpture. Sa façade ornée de sgraffites triangulaires est immédiatement reconnaissable. Un café dans la cour permet de se rafraîchir.

Fondé par la famille Lobkowicz en 1626, le « Loreta », soit l'église Notre-Dame-de-Lorette ou Pražská Loreta (Loretánská náměstí 7, www.loreta.cz), abrite une réplique de la Santa Casa, la maison de Marie à Nazareth, qui selon la légende aurait été transportée par les anges au village de Loreto, en Italie. Parmi les nombreuses attractions du lieu, on retrouve une étrange femme à barbe crucifiée, un célébrissime carillon composé de 30 cloches et l'incroyable « Soleil de Prague », un ostensoir serti de 6 222 diamants.

Caché derrière le palais de l'Archevêque, se trouve le palais Šternberg ou Šternberský palác (Hradčanské náměstí 15, www.ngprague.cz) avec sa superbe collection d'art européen du XIVe siècle au XVIIIe siècle. Y figurent les œuvres du Tintoret, Goya, Rubens, Rembrandt, mais surtout La Vierge de la fête du rosaire d'Albrecht Dürer, rapportée d'Italie par Rodolphe II.

2- Josefov

Ancien ghetto juif détruit à la fin du XIXe siècle, le quartier de Josefov possède une histoire vibrante qui le distingue des autres parties de la ville. Centre de la ville juive, on y retrouve entre autres le Musée juif, les principales synagogues historiques de Prague et le Vieux cimetière juif.

Le Musée juif ou Židovské muzeum (U Staré školy 1, www.jewishmuseum.cz) perpétue la mémoire du ghetto juif de Prague détruit à la fin du XIXe siècle. Il est composé de six monuments historiques: la Synagogue espagnole, la synagogue

Maisel, la synagogue Pinkas, le Vieux cimetière juif, la synagogue Klaus et la synagogue Vieille-Nouvelle.

Selon plusieurs, la Synagogue espagnole ou Španělská synagoga (U Staré školy 1, www.jewishmuseum.cz) est la plus belle des synagogues de Prague et, en contemplant son large dôme et son intérieur mauresque, on serait aisément tenté de le croire. C'est à cet endroit que s'élevait la « vieille école » juive qui a donné son nom à la rue.

Le Vieux cimetière juif ou Starý židovský hřbitov (Široká 23/3, www.jewishmuseum.cz) est peut-être le mieux connu des sites du Musée juif et certainement l'un des plus bouleversants. Malgré sa surface réduite, plus de 12 000 tombes y sont recensées et l'on suppose le nombre des défunts encore plus grand. La tombe la plus ancienne, celle du rabbin et poète Avigdor Kara, remonte à 1439, tandis que la plus récente date de 1787.

3- Holešovice

Quartier populaire situé sur la rive nord de la Vltava, Holešovice vous donnera l'occasion d'explorer la face moins touristique de Prague. Dans les grands parcs comme Letná et Stromovka, le palais Veletržní, et les nombreux bars et restaurants qui s'y trouvent, vous pouvez être certain d'y faire des rencontres peu banales.

Autrefois célèbre pour la gigantesque statue de Joseph Staline qui s'y élevait (Le Métronome, une sculpture géante de l'artiste Vratislav Karl Novák, occupe à présent son ancien emplacement), le parc Letná ou Letenské sady est aujourd'hui le lieu de prédilection des Pragois à la recherche d'un peu de verdure et d'une vue imprenable sur la ville. De nombreux terrains de jeu y accueillent d'ailleurs très bien les familles.

Malgré l'apparence fonctionnaliste de sa façade, le palais Veletržní ou Veletržní palác (Dukelských hrdinů 47, www.ngprague.cz) abrite l'impressionnante collection d'art français et tchèque des XIXe et XXe siècles de la Galerie nationale. Les Van Gogh, Picasso et Gauguin y côtoient les Monet, Rodin et Cézanne. À ne surtout pas manquer pour les amateurs d'art contemporain. Vous pourrez aussi y admirer l'imposante Épopée slave d'Alfons Mucha.

Il faudrait plutôt parler d'une réserve naturelle en évoquant le parc Stromovka ou Královská obora, l'un des plus grands espaces verts de la ville. Ancienne réserve de chasse royale, ce parc d'une superficie de plus de 1 km2 compte plusieurs espèces d'arbres exotiques ainsi qu'une longue piste cyclable.

Aussi sur Canoe.ca:


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos