Sarah-Émilie Nault
Canoë

Copenhague: petites douceurs danoises

Copenhague: petites douceurs danoises

Voir en plein écran

Sarah-Émilie Nault

Dernière mise à jour: 06-05-2016 | 12h18

Chaleureuse malgré ses caprices météorologiques, la plus grande ville du Danemark est fidèle à sa réputation; elle est accueillante, respectueuse de la planète, douce et belle comme tout.

Que l'on marche tranquillement dans le quartier «hipster» de Vesterbro, l'animé Meat Packing District, le créatif Norrebro, le quartier des musées, le coeur historique, les jardins de Tivoli ou encore le long du fameux canal de Nyhavn, Copenhague se laisse découvrir un petit plaisir à la fois.

Alors que des centaines de locaux et de touristes dévalent chaque jour ses rues à vélo, la capitale danoise parvient à rester d'un calme impressionnant. En une trentaine de minutes, les cyclistes peuvent atteindre les pointes de la ville, du nord au sud et de l'est à l'ouest. C'est ce qui charme le plus de cette ville aussi soucieuse de l'environnement que du bien-être de ses habitants: elle est simple et si accessible.

Au fil de l'eau

L'une des plus belles visites de Copenhague se fait sans aucun doute à bord d'un des bateaux à énergie solaire Goboat, une compagnie locale mise sur pied par un trio de jeunes Danois amoureux de la planète, de l'univers maritime et de son esprit de communauté.

Flanqués d'une carte des canaux de la ville, les touristes comme les locaux (en 2015, 80 % des utilisateurs étaient danois) se transforment en capitaines et deviennent libres de découvrir la capitale autrement. Naviguer soi-même veut dire se faufiler à travers les canaux de Copenhague tout en profitant d'un point de vue unique sur la ville, son architecture, ses principaux attraits et ses différents quartiers. Ainsi admirés de l'eau, l'Opéra, l'Académie des beaux arts, le Musée national et les autres musées semblent encore plus grandioses. Et comme ces bateaux sont les tout premiers du genre à être équipés de tables à pique-nique centrales, les dîners ou collations accompagnés de vins et de bières locales y sont parfaits, ainsi partagés sous le soleil.

Il suffit de choisir entre suivre les suggestions d'itinéraires (et se rendre jusqu'à la fameuse Petite Sirène, le château de Christiansborg ou la Banque Royale danoise) ou encore voguer simplement au gré du vent jusqu'aux abords de l'excentrique «ville libre» de Christiania, par exemple.

Une chose est certaine, que l'on soit en couple ou entre amis (les bateaux peuvent accueillir jusqu'à huit passagers à la fois, les «enfants pirates» étant d'ailleurs les bienvenus), c'est une Copenhague verte, apaisante et légèrement sauvage qui se révèle à nous. (goboat.dk/en)

La gastronomie danoise

En plus de pouvoir se vanter d'abriter le célèbre Noma, restaurant classé numéro 1 au monde, Copenhague peut aussi miser sur sa cuisine nordique et ses traditions culinaires plus modestes pour charmer les «foodies».

Situé sur l'île de Papier (Papirøen, en danois), le Copenhagen Street Food Market est un arrêt incontournable pour les amateurs de bonne bouffe. C'est là que sous un toit immense se retrouvent des dizaines de camions, kiosques et bars de rue dans un grand chaos savamment organisé. Au menu: mets provenant des quatre coins du monde, spécialités locales et boissons artisanales dégustées aux grandes tables intérieures par temps froid ou à la terrasse au bord de l'eau sitôt que se pointent quelques rayons.

Quant aux fameux sandwichs ouverts danois, aux saucisses, aux fromages ou encore aux multiples variations de mets à base de porc (les Danois en sont fous), on les retrouve entre les murs de verre du marché Torvehallerne KBH, surnommé le «temple de la nourriture». Situé en plein coeur de la vieille ville, place d'Israël, on y retrouve, depuis 2011, une centaine de petits restaurants et de kiosques de spécialités nordiques et de produits danois frais souvent biologiques. Ils sont chaque jour visités par un nombre incalculable de locaux et de touristes gourmands, particulièrement à l'heure du lunch.

La «ville aux tours vertes» est aussi un véritable petit paradis pour les amateurs de café - la boisson tout comme l'endroit, souvent chaleureux, qu'on se trouve toujours chanceux d'avoir su dénicher. Car Copenhague, c'est une enfilade de jolis cafés agrémentant chaque rue et chaque ruelle, créant ainsi une véritable et délicieuse culture. Les Danois s'y retrouvent pour boire un café entre amis, travailler, lire, bruncher, prendre un verre ou manger en soirée, et le mot café y est autant utilisé pour décrire un endroit où l'on sert des boissons chaudes qu'un restaurant parfois plutôt élégant.

L'ancien quartier des abattoirs de Vesterbro (Meatpacking District) est aussi une valeur sûre en termes de restos branchés et «funky» et de microbrasseries artisanales où se rendre fraterniser avec les locaux. Les samedis et dimanches d'été, le marché extérieur Kødbyens Mad & Marked attire les foules dans le quartier avec ses quelque 70 kiosques de nourriture et de produits frais vendus à petits prix dans une ambiance décontractée.

***

Bon à savoir:

- Pour faire de belles économies (73 musées et attractions ainsi que tous les transports en commun), on se procure la Copenhagencard valide pendant 24, 48, 72 ou 120 heures. www.copenhagencard.com

- Pour en savoir plus sur Copenhague, on visite le site: www.visitcopenhagen.com/copenhagen-tourist.

Ce voyage a été rendu possible grâce à Air France: www.airfrance.ca.

Aussi sur Canoe.ca:


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos