Fabienne Faur
AFP

Paris: le canal Saint-Martin se refait une beauté

Paris: le canal Saint-Martin se refait une beauté

Voir en plein écran

Fabienne Faur

PARIS - Un bon nettoyage en profondeur et à sec, après vidange complète, la réparation des écluses et un petit coup de pinceau par-ci, par-là: le canal Saint-Martin à Paris, cher à la comédienne française Arletty et au film L'hôtel du Nord, se refait une beauté pendant trois mois.

À la toute limite du nord du canal, près du bassin de la Villette, un homme-grenouille plongeait lundi matin dans les eaux du canal pour vérifier si le «batardeau» destiné à retenir les eaux, était bien placé.

La pose de ce lourd pan d'acier, placé en travers des huit mètres de large du canal, donnait le coup d'envoi de trois mois de «chômage», selon le terme officiel, de cette artère longue de 4,5 km décidée par Napoléon et inaugurée en 1825, pour acheminer l'eau et les marchandises dans Paris.

«Ce canal est un ouvrage artificiel, et comme tous les ouvrages artificiels où l'eau circule, il faut tous les 15 ans faire une grosse opération de maintenance", indique à l'AFP Célia Blauel, adjointe à l'environnement et aux canaux de la mairie de Paris, maître d'ouvrage de ce chantier de 9,5 millions d'euros (14,3 millions de dollars canadiens).

Le canal et ses 90 000 m3 d'eau vont donc être évacués en quelques jours, l'eau s'écoulant naturellement jusqu'à la Seine. Le fond - le radier - sera ensuite nettoyé de la vase, boues et déchets divers accumulées.

En même temps, huit des neuf écluses que comporte le canal seront réparées - l'ultime du bassin de l'Arsenal ayant déjà été rénovée fin 2015 - des pièces remplacées, des ponts ou passerelles changés, des passages de câbles aménagés, les diverses maçonneries remises à neuf, etc.

Les touristes privés de balade fluviale

Le trafic des bateaux sera interrompu et des sections des quais fermées à la promenade.

Le trafic fluvial est aujourd'hui quasi entièrement touristique, avec des bateaux-croisières faisant, dans ce Paris de carte postale, admirer entre autres la façade de l'hôtel du Nord, rendu célèbre par le film du même nom de 1938 et... tourné en studio.

«Le plus visible pour les Parisiens sera le nettoyage et le curage des biefs», ces sections entre deux écluses, qui devraient commencer en fin de semaine, indique Julien Gaido, à la tête des opérations.

Des tracteurs vont être descendus au fond et les déchets seront évacués par camion pour être amenés vers des sites de retraitement.

Les ouvriers s'attendent déjà à trouver des «vélos, des Velib', des scooters et beaucoup, beaucoup de canettes de bière», dit le chef de chantier qui avait lui-même trouvé en 2001, date du dernier nettoyage, une «machine à glace italienne». Les berges du canal sont devenues depuis plusieurs années un des hauts lieux parisiens pour pique-niquer ou prendre l'apéro.

«Malheureusement, le canal, c'est aussi une grande poubelle parisienne», ajoute l'adjointe à la mairie selon qui deux obus de la Première Guerre mondiale et deux coffres forts (vides) avaient alors été repêchés parmi les 40 tonnes de déchets collectés.

Jusqu'à mercredi, quelque 50 cm d'eau sur les 1,90 m de tirant d'eau vont être laissés pour que les poissons -truites, carpes, brèmes- qui ne sont pas partis tout seuls, au gré du courant, puissent être pêchés avant d'être rejetés dans la Seine.

Le nettoyage du canal permettra aussi d'améliorer les performances d'une usine, dont l'eau, non potable mais filtrée, sert à nettoyer les rues de Paris et en arroser les jardins.

Aussi sur Canoe.ca:


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos