AFP

Un Historial fait renaître Jeanne d'Arc de ses cendres

France - Un Historial fait renaître Jeanne d'Arc de ses cendres

Jeanne d'Arc a été brûlée vive le 30 mai 1431.Photo Fotolia

ROUEN, France - Un Historial Jeanne d'Arc ouvre au public en France samedi, et va devenir le plus grand lieu de mémoire - et de tourisme - consacré à l'héroïne française mythique de la Guerre de Cent ans contre les Anglais au 15e siècle.

Inauguré vendredi, il a été construit dans la ville normande de Rouen , au sein de l'archevêché où subsistent des vestiges de la salle du tribunal ecclésiastique qui condamna Jeanne d'Arc au bûcher pour hérésie en 1431 puis la réhabilita 25 ans plus tard.

Capturée par les troupes du duché de Bourgogne, ennemi du royaume de France, la «Pucelle d'Orléans» (ndlr, surnom qui fait référence à la ville dont elle chassa les Anglais en 1429), avait été transférée à Rouen, sous occupation anglaise, en décembre 1430.

Cinq mois plus tard, le 30 mai 1431, elle était brûlée vive au lendemain de la sentence de mort pour hérésie.

S'appuyant sur les conseils d'un comité scientifique regroupant la plupart des spécialistes de «Johanne», l'Historial de 1000 m2 fait «parler» les murs à l'aide d'images en 3D d'une vingtaine d'acteurs jouant des témoins du procès posthume. «Nous n'inventons rien, les sources sont les minutes du procès de réhabilitation», assure la scénographe Clémence Farrell.

Après le parcours multimédia, le visiteur est dirigé vers une «mythothèque», où il peut se renseigner à sa guise sur l'abondante historiographie consacrée à l'héroïne, au moyen de bornes de consultation.

Entre 100 et 150.000 touristes sont attendus par an pour visiter l'Historial, dont l'initiateur est le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius, également chargé du Tourisme et qui est un élu historique de la région.

«En permettant à chacun de réfléchir sur notre histoire et la façon dont elle s'écrit, il s'agit aussi de faire échapper Jeanne à toute tentative de confiscation politique», souligne M. Fabius, dans une référence implicite au Front national (FN).

Depuis des années, ce parti français d'extrême droite, devenu l'un des plus puissants de la mouvance en Europe, a érigé Jeanne d'Arc en symbole de son discours nationaliste.

Aussi sur Canoe.ca:


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos