Sarah Bergeron-Ouellet
Canoë

Californie: 7 bonnes raisons de passer par Sacramento

Californie - Californie: 7 bonnes raisons de passer par Sacramento

Le Tower Bridge de Sacramento, en Californie.Photos Visit Sacramento et Sarah Bergeron-Ouellet / Canoe.ca

Sarah Bergeron-Ouellet

On peut tous nommer des dizaines de lieux iconiques de la Californie, mais on est bien peu à connaître sa capitale, Sacramento. Voici sept bonnes raisons d'y faire un petit détour.

1. Explorer les dessous de la vieille ville

L'histoire de Sacramento est directement liée à celle de la ruée vers l'or, et elle est fascinante. Pour une visite originale, on prend part au Underground Tour. En compagnie d'un guide, on apprend que Sacramento a été fondée en toute hâte, en 1849, peu après la découverte de la première pépite d'or en Californie. Et qu'elle a été construite beaucoup trop près du fleuve Sacramento. Résultat? Des inondations à répétition ont mené à une solution radicale dans les années 1860: remonter le niveau de la ville d'au moins trois mètres. Pendant 13 ans, les gens se sont donc acharnés à pelleter de la terre pour élever les trottoirs et les rues et à soulever des édifices à l'aide de simples leviers. Lors du tour guidé, on pénètre dans le sous-sol de certains bâtiments qui ont plutôt été en partie enterrés - ce qu'on nomme le «Underground Sacramento» - et on apprend toutes sortes d'anecdotes vraiment étonnantes. sachistorymuseum.org/tours/underground-tours

2. Flâner dans le Old Sacramento

Explorer les sous-sols, c'est bien, mais il faut aussi marcher sur les trottoirs de bois et s'attarder aux façades souvent croches des bâtiments historiques. Plusieurs édifices, comme le Eagle Theater et le F. Hastings Building, datent du milieu du 19e siècle. On flâne ensuite dans les nombreux magasins de souvenirs, dont le Evangeline's si on est amateurs de farces et attrapes, costumes et autres babioles. Puis, on va prendre un verre au bord du fleuve sur la terrasse du «Delta King», bateau à roue amarré et transformé en hôtel-restaurant. On en profite pour jeter un coup d'oeil au Tower Bridge, l'iconique pont jaune de Sacramento. www.parks.ca.gov, www.evangelines.com et deltaking.com

3. Visiter le Capitole

Le Capitole de l'État de Californie et sa grande coupole blanche sont impossibles à manquer. L'édifice date de 1869 et on peut le visiter avec un guide. On y découvrira une partie musée et une partie encore fonctionnelle, et on pourra même assister aux séances des législateurs si l'horaire le permet. Avant de partir, on n'oublie pas de passer voir le grizzly de bronze légué par l'ex-gouverneur Arnold Schwarzenegger (sachant toutefois que certains le surnomment «l'ours aux germes» en raison du nombre de personnes qui viennent le «flatter» le temps d'un petit «selfie»...) capitolmuseum.ca.gov

4. Découvrir le Crocker Art Museum

Le Crocker Art Museum est installé dans la riche demeure victorienne de la famille Crocker, achevée en 1872, ainsi que dans un pavillon très moderne et lumineux, inauguré en 2010. Ces bâtiments sont des oeuvres en elles-mêmes. À l'intérieur, vous découvrirez des artistes américains et californiens, notamment des peintres de l'époque de la ruée vers l'or et des photographes de la deuxième moitié du 20e siècle. Vous y verrez aussi la vaste collection européenne assemblée par la famille Crocker. www.crockerart.org

5. S'attabler au Paragary's ou au Lucca's

Entourée de champs verdoyants, Sacramento se proclame «capitale américaine des plats issus de la ferme» (America's Farm-to-Fork Capital). Pour goûter des plats inspirés des récoltes de la région, on se rend au bistro Paragary's, dans le quartier Midtown. Salade aux agrumes, pappardelles au romarin, porc à la grenade... On s'installe sur la terrasse, on fait son choix parmi les mets du moment et on accompagne le tout d'un vin californien.

Si on est un admirateur d'Arnold Schwarzenegger, on se rend plutôt au restaurant-bar Lucca's, pas très loin du Capitole, comme il le faisait apparemment souvent du temps où il était gouverneur. www.luccarestaurant.com et www.paragarys.com

6. Profiter des marchés fermiers

Une autre façon de se rendre compte de la richesse agricole des environs est d'aller dans l'un des marchés fermiers de la ville. Le dimanche matin, par exemple, l'un de ceux-ci se tient au coin de la 6e rue et de la rue W, sous l'autoroute. L'endroit est un peu curieux, mais le marché reste un agréable rendez-vous. Demandez si un marché se tient quelque part en ville durant votre visite et concoctez-vous un pique-nique plein d'oranges juteuses, d'amandes et d'autres produits frais.

7. Découvrir le California Railway Museum

Les amoureux des trains ne devraient pas manquer le California Railway Museum, qui retrace l'histoire du chemin de fer dans l'Ouest américain. Les enfants s'amuseront particulièrement, car on peut y visiter pas moins de 21 wagons anciens remis à neuf et locomotives restaurées. www.californiarailroad.museum



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos