Véronique Leduc
Canoë

Floride: (re)découvrir Palm Beach

Floride: cure de jouvence à Palm Beach

Voir en plein écran

Véronique Leduc

Palm Beach, un lieu pour les riches retraités qui cherchent le soleil? Oui, mais pas uniquement. Avec ses quartiers branchés, ses restos décontractés, ses plages de sable fin et ses hôtels originaux ou bohèmes, le comté de Palm Beach, en Floride, a tout pour plaire aux autres aussi.

Il y a foule au restaurant Salt 7 de Delray Beach en ce mercredi soir de décembre. Les fenêtres ouvertes laissent passer un vent chaud, la musique donne envie de danser et les plats à partager s'enchainent à un rythme soutenu. Devant un martini, Veronica Arrieta, du bureau de tourisme de Palm Beaches explique: «Il y a plusieurs retraités qui ont une deuxième maison dans la région, mais il y a de tout aussi pour les jeunes, et nul besoin d'être riche pour venir en profiter!»

En fin de soirée, une promenade sur Atlantic Avenue, la rue principale de cette petite ville qui s'est complètement transformée au cours des 30 dernières années, vient prouver ses dires. Les terrasses des restaurants et des bars sont assaillies par des gens de tous les âges, nombreux à venir de West Palm Beach pour profiter de l'ambiance festive de Delray Beach.

Derrière un bar achalandé, le nouveau Silverball Museum & Arcade, un lieu impressionnant consacré aux anciens jeux vidéos et machines à boules sur lesquels on peut s'amuser, est parfait pour terminer la soirée.

Ambiance de plage

Le comté de Palm Beach compte 15 localités ayant chacune leur ambiance unique, mais propose surtout 75 kilomètres de côte et une trentaine de plages, pour la plupart encore naturelles. Oubliez les côtes bordées de hautes tours. À Delray Beach par exemple, aucun bâtiment ne fait ombrage au sable fin et à la mer turquoise. Plutôt, entre la mer et le petit centre-ville: une dune parsemée d'herbes hautes.

On pourra passer la journée entre la plage ou la belle piscine du club privé du Seagate Hotel & Spa, ou entre les boutiques et les terrasses d'Atlantic Avenue desservie par un «trolley» (autobus). On pourra bruncher dans un des nombreux établissements proposant des déjeuners décadents. Au City Oyster, pour le lunch, on commandera les meilleurs sushis en ville faits avec les poissons locaux. On passera l'après-midi dans le «beer garden» de la Saltwater Brewery pour goûter à quelques-unes des 19 bières brassées sur place et inspirées des eaux de la mer. On s'arrêtera au musée Cornell installé dans une ancienne école afin d'observer des pièces de l'art américain, ou on optera pour la visite d'une ferme des environs qui offre des repas sur place.

Au cœur de l'action

À 25 minutes au nord de là, la ville de West Palm Beach est bien plus imposante. On la désigne d'ailleurs comme le cœur de la région.

Mais attention, il ne faut pas la confondre avec sa voisine, Palm Beach, reconnue pour être l'une des villes les plus riches des États-Unis. West Palm Beach est bien plus accessible.

Opter pour une visite guidée gourmande du centre-ville avec la jeune entreprise West Palm Beach Food Tour est une bonne idée pour un premier contact. En petit groupe, on fait six arrêts à distance de marche l'un de l'autre qui permettent de découvrir (et de goûter) toute la diversité et les influences des tables de Palm Beach.

En marchant, il faut lever les yeux: à chaque coin de rue, de splendides murales font vivre les murs de la ville.

Luxe original

Si on tient tout de même à goûter le luxe que peut offrir cette partie de la Gold Coast, c'est au Eau Palm Beach Resort & Spa qu'il faut aller. Dans la petite communauté de Manalapan, cet établissement en bord de mer est tout sauf monotone. L'hôtel, un ancien club privé des années 1950, et son spa sont aujourd'hui dans tous les palmarès internationaux.

La décoration des chambres imaginée par l'artiste new-yorkais Jonathan Adler y est certainement pour quelque chose. Les teintes lumineuses de blanc, de turquoise et de jaune cherchent à répondre au paysage au milieu duquel est installé le Eau Palm Beach. Et dans les chambres, chaque objet, tantôt surprenant, tantôt rigolo, semble être un clin d'œil offert au visiteur.

Plage de palmiers

On raconte que le comté de Palm Beach porte ce nom grâce à un navire qui se serait échoué au 19e siècle avec sa cargaison de milliers de noix de coco qui, une fois plantées, ont laissé à la région ses beaux massifs de palmiers («palm trees»).

En 2017, il sera encore plus facile d'explorer le comté Palm Beach et ses arbres hauts grâce au nouveau train haute vitesse qui reliera Orlando à l'incontournable Miami, en passant par Fort Lauderdale et le centre-ville de West Palm Beach.

On entend bien profiter de ce nouveau moyen de transport pour faire comprendre qu'on propose plus que des condos à Palm Beach et que les plages, les fermes, les rues commerçantes, les bonnes tables et les hôtels du comté ont tout pour plaire et ce, peu importe l'âge.

***

CARNET D'ADRESSES

www.salt7.com
www.silverballmuseum.com
www.theseagatehotel.com
www.cityoysterdelray.com
www.saltwaterbrewery.com
www.oldschoolsquare.org/about/cornell-museum
www.westpalmbeachfoodtour.com
www.eaupalmbeach.com

À SAVOIR

- Les prix? On croit, à tort, que le comté de Palm Beach est dispendieux à cause de la ville de Palm Beach. Ce n'est pas le cas; en dehors de la ville richissime, les prix sont tout à fait normaux.

- S'y rendre? Plusieurs vols directs sont offerts entre Montréal et l'aéroport de West Palm Beach.

- Quand partir? Il fait chaud toute l'année et chaque période offre ses avantages.

Ce voyage a été rendu possible grâce à The Palm Beaches, Florida 



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos