Lise Giguère
Canoë

Alaska: croisière au cœur des glaciers

Croisière en Alaska

Voir en plein écran

Lise Giguère

Dernière mise à jour: 30-09-2016 | 13h31

Terre de glace et d'eau, l'Alaska figure sur la «bucket list» de nombreux voyageurs. Avec plus de la moitié des glaciers du monde, cette région sauvage à la beauté époustouflante défie les superlatifs.

Naviguer près de ces monstres de l'ère glaciaire est une chose, mais pourquoi ne pas s'envoler vers leurs sommets? Y poser les pieds? Aller à leur rencontre en canot? 

Pour présenter les attraits de ce territoire, la croisière «Terre et mer: Voyage sur les glaciers» offerte par Princess Cruises se déroule sur 11 jours et comprend une portion terrestre de quatre jours, en plus de la portion maritime de sept jours.

Le voyage auquel nous avons participé a débuté à Fairbanks, au Princess Riverside Lodge (1 nuit), situé au bord de la rivière Chena, puis s'est poursuivi au Denali Princess Wilderness Lodge (2 nuits), à peu de distance du parc national et réserve de Denali. Il s'est enchaîné au McKinley Princess Wilderness Lodge, un hôtel offrant une vue spectaculaire sur le mont McKinley, qui serait la plus haute montagne du monde si l'on tient compte du fait que le mont Everest part à 3700 m d'altitude et que le mont McKinley part du niveau de la mer.

De là, nous avons pris le Alaska Train jusqu'à Whittier, où se faisait l'embarquement à bord du Star Princess en direction de Vancouver.

Pendant cette croisière d'une semaine, trois escales seulement sont au programme. Les jours en mer permettent d'admirer les glaciers des ponts, ou de son balcon, mais également de profiter des nombreuses installations du navire.

LES ESCALES

On ne va pas en Alaska pour les villes qui, bien que possédant chacune une histoire intéressante, n'offrent pas particulièrement d'attraits. On choisit l'Alaska pour ses paysages fabuleux, ses grands espaces et l'aventure qu'on y trouve.

Fairbanks. Seconde plus grande ville de l'Alaska, elle est renommée pour ses randonnées en traîneau à chiens, sa riche histoire, mais surtout ses aurores boréales.

Denali National State Park. De nombreuses excursions permettant de voir les animaux sauvages, mais également de survoler les glaciers et même de s'y poser, sont offertes.

Alaska Princess Rail. Cette voie, qui était autrefois un lien essentiel pour la population, offre une occasion unique d'admirer des paysages inaccessibles aux automobilistes (montagnes, glaciers, champs de lave, lacs, cascades).

La baie de Yakutat. Cette journée en mer permet d'admirer le glacier Hubbard, le plus large mur de glace de l'Amérique du Nord (10 km).

Glacier Bay National Park and Preserve. Chaudement emmitouflés, on prend quasiment racine sur le pont pour se repaître de cet environnement dramatique formé de pics rugueux, de fjords profonds et de glaciers qui grondent, craquent et finissent par laisser tomber des blocs devenant des icebergs sous nos yeux. Des «rangers» des parcs nationaux parlent de la géologie, de la culture et de l'histoire de ce territoire couvert de glace dans lequel vivent encore quelque 400 habitants.

Skagway. Pendant la ruée vers l'or, cette petite ville comptait 10 000 habitants. Aujourd'hui, c'est plutôt 1036, chiffre qui double pendant la saison touristique. C'est une ville qui a conservé son atmosphère western et qui met de l'avant de nombreuses attractions reliées à la ruée vers l'or. C'est aussi l'endroit d'où l'on part pour l'excursion en train «White Pass & Yukon Route Railroad» qui se rend jusqu'au Yukon. Un voyage de 65 km à 1000 mètres d'altitude.

Juneau. Bien qu'elle soit la capitale de l'Alaska, cette ville est accessible uniquement par air ou par mer, en raison d'un immense champ de glaciers (38) qui empêchent toute construction. L'un d'eux, le glacier Mendenhall, se trouve en plein cœur de la ville.

Ketchikan. Cette ville est la «capitale mondiale du saumon». Ici, le saumon n'est pas qu'une nourriture, c'est un animal symbolique. Certains Autochtones lui vouent même un profond respect puisque cet animal légendaire a permis à plusieurs de survivre.

Inside Passage. Journée en mer pour cette traversée dans l'un des plus beaux endroits du monde, avec ses forêts vertes, ses montagnes, ses cascades, ses 1000 petites îles et son impressionnante vie sauvage.

Vancouver. La croisière se termine au Canada, dans cette ville magnifique qui possède l'un des plus grands ports nord-américains.

***

LE NAVIRE

Construit en 2002, le Star Princess est un paquebot de Princess Cruises (filiale de Carnival Group). Il possède 17 ponts comprenant 711 cabines avec balcon et un pont entier de mini-suites. Il peut accueillir 3100 passagers et compte 1205 membres d'équipage.

À bord: quatre piscines (dont l'une pour la nage à contre-courant), une salle de gymnastique, un espace de relaxation réservé aux adultes, un spa, une discothèque, un bar à cigares, une chapelle pour les mariages, une galerie d'art, un simulateur de golf, un parcours de putting de neuf trous, un terrain de sport, une piste de jogging, cinq restaurants, dont deux de spécialité (Sabatini et Crown Grill), un grill, une pizzeria et un bar à glaces, un buffet bistro (24 h), de nombreux bars et salons, dont un bar à vin, trois salons pour les spectacles, un casino, un centre d'activités pour les enfants et les adolescents, une salle de jeux vidéos, un café internet, une discothèque, un salon d'observation à 50 mètres au-dessus de la mer, sans oublier les boutiques...

Pendant la croisière, des cours et des conférences sont proposés ainsi que différentes expositions artistiques et encans d'œuvres d'art.

***

À SAVOIR

• Dans la liste «Best Cruise Line in Alaska» de Travel Weekly, Princess Cruises se classe au premier rang, et ce, depuis neuf années consécutives.

• Environ 5000 km2 (5 %) de l'Alaska serait couvert par les glaciers (il y en aurait environ 100 000).

• Spécialiste de cette région depuis près de 50 ans, Princess Cruises y offre des croisières de sept à 14 jours en différentes combinaisons permettant d'explorer ces lieux en profondeur.

• En plus du Star Princess, cinq autres navires de cette compagnie font l'Alaska: «Grand Princess» (2600 passagers); le Island Princess et le Coral Princess (2714), le Emerald Princess et le Ruby Princess (3142).

• Les croisières en Alaska ont lieu de mai à septembre.

• Coût: à compter de 1500 $ par personne (plus taxes et autres frais) pour le voyage dont il est question ici. Ce prix ne comprend pas les vols, les excursions, les boissons, internet, certains restaurants, ni le spa.

• En savoir plus: www.princess.com

Aussi sur Canoe.ca:


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos