Ulysse

San Francisco: 3 quartiers à ne pas manquer

3 quartiers incontournables à San Francisco

Voir en plein écran

Extraits tirés du guide Ulysse Escale à San Francisco, par Alain Legault.

Tonique, cosmopolite, tolérante, écologique, exubérante et avant-gardiste, San Francisco exsude un certain charme européen et déploie un large éventail de curiosités, toutes plus fascinantes les unes que les autres, pour séduire les visiteurs en tout genre.

Voici 3 quartiers de San Francisco à découvrir.

North Beach

La Ruée vers l'or engendra une frénésie soudaine. Des milliers de prospecteurs se précipitèrent vers la Californie. Beaucoup d'entre eux plantèrent leurs tentes en plein cœur de North Beach. Face au nombre grandissant de nouveaux arrivants, du remblai fut ajouté au rivage en 1849 pour permettre aux colons de construire un village aux multiples habitations de bois. Par conséquent, la plage a été repoussée jusqu'à Embarcadero Avenue. Aujourd'hui, North Beach n'est plus une plage.

Entre le milieu du 19e siècle et le milieu du 20e siècle, le quartier était une enclave italienne bien établie. Après la Seconde Guerre mondiale, beaucoup de ses habitants déménagèrent en banlieue.

Vers 1950, attirés par l'ambiance décontractée qui régnait dans ce quartier et ses loyers à bas prix, les beatniks décident d'y porter leurs pénates après avoir quitté le Lower East Side de New York. Bref, c'était l'endroit idéal pour lancer la carrière de jeunes écrivains anonymes fauchés en quête de notoriété.

Le quartier devient le creuset de la Beat Generation lorsqu'en 1955 Allen Ginsberg récite son retentissant Howl, poème à l'imagerie décapante d'une société gangrenée par des valeurs matérialistes. Deux ans plus tard, la maison d'édition City Lights publie On the Road (Sur la route) de Jack Kerouac. Le succès est instantané: les beatniks sont immédiatement élevés au statut privilégié de groupe membre des cercles littéraires.

Au début des années 1960, le quartier se commercialise. Le prix des loyers grimpe en flèche, forçant les beatniks à aller se réfugier à Haight-Ashbury. De nos jours, le quartier de North Beach est grossièrement délimité par le Fisherman's Wharf au nord, Telegraph Hill à l'est, Russian Hill à l'ouest et le Chinatown au sud.

Marina

Le quartier de Marina est situé à l'ouest du Fisherman's Wharf, au pied de Pacific Heights. Il est peuplé de citoyens aisés qui habitent des maisons et appartements fastueux bordés de nombreux espaces verts. Il connut son heure de gloire en 1915, lors de la Panama Pacific Exhibition.

Cette exposition internationale avait été inaugurée par un discours du président Wilson retransmis d'une côte à l'autre au moyen du télégraphe, annonçant en même temps les célébrations entourant l'achèvement du canal de Panamá, l'avènement de l'âge technologique, ainsi que la reconstruction de San Francisco à la suite du séisme de 1906.

Dès la clôture de l'exposition, on s'empressa de détruire tous les bâtiments, sauf un, le Palace of Fine Arts, afin de construire des demeures qu'on vendrait aux plus offrants.

Haight-Ashbury

Dans les années 1950, ce secteur s'est peuplé d'étudiants peu argentés, de Noirs et de gais à la recherche d'un coin accueillant, tolérant et pas cher. À la même époque, les beatniks délaissèrent North Beach, devenu trop onéreux et trop touristique, pour venir à leur tour s'installer dans le quartier. Au début des années 1960, les beatniks cédèrent les lieux aux hippies.

Au cours de cette décennie, la prolifération des drogues douces et du LSD combinée aux balbutiements du rock-and-roll et de l'amour libre instille dans le quartier une ambiance bohème et désinvolte qui stimule l'imagination des musiciens, des poètes et des artistes. Les nouveaux locataires s'appellent entre autres Jerry Garcia et Janis Joplin, ceux-là même qui donnent naissance au San Francisco Sound.

Le mouvement atteint son apogée en janvier 1967, lors du désormais célèbre concert légendaire Summer of Love, présenté devant près de 75 000 fans enthousiastes. Quartier aux mœurs relâchés s'il en est un, Haight-Ashbury est indissociable du festif et psychédélique spectacle Summer of Love.

Situé à l'est du Golden Gate Park, Haight-Ashbury prend son nom de l'intersection des rues Haight et Ashbury. Aujourd'hui, le quartier de Haight-Ashbury s'est embourgeoisé avec la venue de jeunes cadres, mais on y croise toujours une faune nostalgique et bigarrée. Grosso modo, le quartier peut être divisé en deux: l'Upper Haight, qui s'étale du Golden Gate Park jusqu'à Divisadero Street, puis le Lower Haight, de Divisadero Street jusqu'à Webster Street.

Escale à San Francisco
Aussi sur Canoe.ca:


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos