Sarah Bergeron-Ouellet
Agence QMI

San Francisco: petits bonheurs à flanc de collines

Californie - San Francisco: petits bonheurs à flanc de collines

Photos Fotolia et Sarah Bergeron-Ouellet / Agence QMI

Sarah Bergeron-Ouellet

Il y a tant à voir et à faire à San Francisco qu'on a de quoi être essoufflé avant même d'avoir gravi une seule de ses collines.

Aussi bien se résigner, si on n'y passe que quelques jours, il faudra faire des choix. La bonne nouvelle, c'est que ce n'est pas grave! Non seulement la ville est assez petite pour nous permettre de faire beaucoup de choses en peu de temps, mais en plus, comme nous l'a si bien dit une Californienne rencontrée au hasard sur la route: «on ne peut pas se tromper avec San Francisco».

Voici donc une petite sélection de choses à faire pour découvrir sans courir quelques-uns des aspects de la belle «City by the Bay».

Siroter un cappucino au Caffe Trieste

Vous vous méfiez des cafés proposés dans les guides touristiques? Celui-là pourrait bien vous inspirer. On dit que Coppola y a écrit une bonne partie du Parrain. Ouvert en 1956 au coin de Grant Avenue et Vallejo Street, dans le quartier italien North Beach, le Caffe Trieste a aussi servi de repaire aux artistes de la «beat generation», ce mouvement des années 1950- 60 marqué par des écrivains comme Jack Kerouac (Sur la route) et Allen Ginsberg (Howl). Aujourd'hui, on s'y rend pour le café bien corsé autant que pour l'atmosphère et le décor qui semblent à l'abri du temps qui passe.

Pour continuer sur la même note, on fera un crochet par Colombus Avenue et on s'arrêtera à la librairie City Lights Booksellers & Publishers, connue comme étant la première maison d'édition à avoir publié Jack Kerouac. On en profitera pour jeter un coup d'œil au Vesuvio Cafe, juste à côté. Le bar ne semble pas avoir changé lui non plus depuis l'époque où il accueillait de jeunes «beatniks» en quête d'inspiration.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos