Claude Bédard
Canoë

Montréal-Kingston à vélo, un parcours au bord de l'eau

Kingston-Montréal à vélo

Voir en plein écran

Claude Bédard

La belle saison du cyclotourisme est enfin de retour. Le moment est idéal pour entreprendre un parcours facile et agréable: le «triangle» Montréal-Ottawa-Kingston. 

Au départ de Vaudreuil, près de Montréal, voici une paisible randonnée d'un peu plus de 600 km par la rivière des Outaouais jusqu'à Ottawa, puis par le canal Rideau vers Kingston. En suivant la Waterfront Trail longeant le St-Laurent jusqu'à la frontière du Québec, on rejoint la Route Verte #5 à Rivière-Beaudette jusqu'au cœur de Montréal.

Compte tenu d'un horaire plutôt serré, nous nous sommes contentés cette fois de la portion de 300 km entre Kingston et Montréal, en parcourant la Waterfront Trail, dont plus du tiers du parcours est en fait une piste cyclable. L'autre portion emprunte des routes partagées ou des accotements en bon état.

Train-vélo

Pour nous rendre à Kingston, la première capitale du Canada, nous avons profité de l'excellent service de Via Rail offrant un transport quotidien de vélo dans l'axe Montréal-Kingston-Toronto. Le coût de ce service: 25 $. Il s'agit de se présenter au comptoir des bagages et le tour est joué.
Existant depuis 20 ans, le Waterfront Trail est facilement accessible grâce aux affiches posées judicieusement tout au long du parcours. On ne peut toutefois pas en dire autant de sa contrepartie québécoise, la Route verte #5, aux indications vraiment imprécises.

Aux portes des Mille-Îles

Kingston, la plus vieille ville d'Ontario, est aux portes des Mille-Îles et au confluent de la rivière Cataraqui. Ses fortifications ont été désignées site patrimonial mondial de l'UNESCO.

C'est vraiment le meilleur pied-à-terre pour visiter la grande région environnante. Pour les amateurs de muséologie, c'est la place. On y compte 25 musées!

De Kingston à Morrisburg, le fleuve est parsemé d'un chapelet d'îles splendides. Il faudra toutefois d'abord rouler pendant quelques dizaines de kilomètres sur la partie la plus vallonnée et la moins intéressante du voyage. Mais le prix en vaut la chandelle, car le paysage s'ouvre soudainement sur le grand fleuve à l'entrée des Mille-Îles dès Gananoque, petite ville pittoresque créée en 1789 sur les rives du St-Laurent.

L'archipel d'îles disséminées sur la frontière entre les États-Unis et le Canada s'étend sur environ 80 km. On en dénombre environ 1850, dont certaines, habitées, ont 100 km2 de superficie alors que d'autres sont si minuscules qu'elles n'abritent que quelques oiseaux.

À Rockport, les touristes envahissent les bateaux de croisières offrant la visite des îles les plus pittoresques situées tout près.

La bataille du Moulin-à-vent et la guerre de 1812

Entre Prescott et Cornwall, il faut s'arrêter sur les lieux de deux célèbres batailles historiques qui ont façonné le Canada d'aujourd'hui.

La «bataille du Moulin-à-vent», en novembre 1838, est un épisode sanglant qui a opposé le Pacte de famille et les Réformistes pour le contrôle du Haut-Canada. Elle n'est pas sans rappeler, à la même époque, le combat des Patriotes de Papineau contre l'armée britannique à St-Eustache et sur le Richelieu.

Près de Morrisburg, une bataille terrestre dans un champ de la ferme dite «de Crysler», à quelques bornes du fleuve, a scellé l'issue de la guerre de 1812, qui a mis fin à la dernière tentative des Américains pour prendre Montréal. Ce fut une défaite désastreuse pour l'armée américaine où périrent plus de 500 soldats.

Un monument commémoratif a été dressé sur une colline formée tout près de l'Upper Canada Village. Ce parc historique, érigé en 1858, dépeint la vie de village au 19e siècle.

Une quarantaine de bâtiments historiques ont été préservés des eaux suite à la construction de la voie maritime du St-Laurent qui a submergé carrément neuf communautés de la région, que les gens ici dénomment «The Lost Villages». 

Le chemin du Long-Sault

À la hauteur d'Ingleside, à l'ouest de Cornwall, il faut emprunter à vélo le chemin du Long-Sault reliant 11 petites îles via le parc national des Mille-Îles.

Ce chemin, unique en son genre, défile entre les îles créées à partir de hautes terres qui ont résisté aux inondations du fleuve causées par la construction de la Voie maritime dans les années 1950.
La région de Cornwall offre par ailleurs quelques-uns des beaux sites ontariens pour la pratique du vélo. Outre la fameuse Waterfront Trail longeant le St-Laurent, on retrouve sur le territoire une multitude de voies cyclables. 

De la ville fondée en 1784 par les Loyalistes, nous ne sommes plus qu'à une centaine de kilomètres de l'embouchure de Montréal. 

De la frontière à Ste-Anne-de-Bellevue

Une fois au Québec, la magnifique piste cyclable de Soulanges et des voies partagées passant par Dorion, Pincourt et l'île Perrot nous ramènent à Ste-Anne-de-Bellevue sur l'île de Montréal. Ce beau port de plaisance près de l'écluse est l'endroit idéal pour respecter la tradition cycliste et prendre une bonne bière en souvenir de cette agréable randonnée chez nos voisins ontariens.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos