Camping Caravaning

Ontario: camper dans les parcs de la baie Georgienne

Ontario - Ontario: camper dans les parcs de la baie Georgienne

L'ile Flower Pot, dans la péninsule de Bruce.Photos Fotolia

Dernière mise à jour: 06-08-2015 | 16h04

Une bonne façon de découvrir l'Ontario pour la première fois en camping est de combiner un séjour au parc Algonquin à une tournée des parcs provinciaux de la baie Georgienne, situés tout près. Quel bain de nature incroyable!

Après quelques jours mémorables de camping et de canotage passés au parc provincial Algonquin, partez visiter la baie Georgienne en VR et le parc provincial Killbear, qui se situe dans le moyen nord de la région de Parry Sound, réserve mondiale de l'UNESCO. Ici, la clarté et la transparence du lac est surprenante dans un coin où voiliers, planches et bateaux à moteur sont rois.

Le lendemain, tentez une excursion en croisière sur le Island Queen pour découvrir le secteur que l'on appelle familièrement les «30 000 iles». Plusieurs d'entre elles sont habitées; elles sont visitées plusieurs fois par semaine par un bateau qui les ravitaille. La grosse misère, quoi!

De petites iles défilent à l'infini au travers de détroits tellement exigus que notre capitaine est obligé de faire de nombreuses et habiles manœuvres pour les éviter. Presque du slalom! Comme la pêche est régie par des quotas sur les Grands Lacs, comme à la mer, nous finissons la journée en soupant de perchaude et de truite grise.

Wasaga Beach

Prochaine halte: Wasaga Beach, une région fort achalandée. C'est un peu le Mont-Tremblant des Torontois, la Ville Reine se situant à environ une heure et demie en voiture. 14 kilomètres de plages, mais les nombreux propriétaires terriens de résidences secondaires bloque l'accès aux plus beaux secteurs de la région, les plages publiques, très peu nombreuses, accueillent une foule compacte de vacanciers. Vous pouvez quand même trouver un camping où passer la nuit au bord de l'eau.

La péninsule Bruceha

Au Cape Crocker Indian Park se trouve un camping rudimentaire à la propreté impeccable, administré par les Chippawas.

Comme partout ailleurs dans la baie Georgienne, les oiseaux marins pullulent dans ce lieu féérique, enclavé dans les rochers et les falaises blanches qui tranchent sur le vert des arbres.

Ici, l'immensité des vagues nous rappelle la mer. De là, toujours en VR, on se rend à la pointe de la péninsule Bruce, dans la petite localité de Tobermory, afin d'y visiter deux parcs nationaux qui se côtoient: le parc marin Fathom Five et le parc terrestre de la péninsule Bruce. Nous campons au Land End Park, à l'entrée de Tobermory, un site boisé où, encore une fois, les arbres sont gigantesques.

La visite du parc marin en bateau permet d'admirer sa beauté sauvage. La couleur et la limpidité de l'eau évoquent les mers du Sud. On peut même voir l'épave d'un bateau, comme si on était nous-mêmes sous l'eau. Nous visitons le bloc d'accueil commun aux deux parcs, vieux d'à peine un an. Une merveille! On n'a pas lésiné sur les moyens pédagogiques et technologiques pour faire connaitre la faune et la flore du coin.

Visitez ensuite l'ile Flower Pot, qui ressemble aux formations sculptées par le vent et l'eau de l'archipel de Mingan, sur la Côte-Nord et rendez-vous en VR dans le parc de la péninsule Bruce pour passer la nuit.

Prenez nouveau le bateau vers les iles Manitoulin. Prenez note qu'il y a peu d'espaces disponibles pour les VR sur les traversiers. Problème de hauteur!

À visiter, le trajet menant à Meldrum Ba avec un arrêt au Misery Bay Provincial Nature Reserve. L'eau est turquoise, les alvas géantes (des rochers usés par l'eau, qui y a creusé des alvéoles) allant du gris blanchâtre au gris foncé, les bernaches à l'horizon... Tout donne le gout de s'attarder... La partie de l'ile recouverte d'une forêt est elle aussi surprenante: la végétation court à travers les alvas comme s'il s'agissait d'un projet d'aménagement paysager savamment conçu.

À Meldrum, un hameau du bout du monde, le terrain de camping, de petit format et collé à une marina remplie de somptueux bateaux américains, est bucolique. L'observation du va-et-vient naval est une activité en soi. Le lendemain, partez en VR en direction du phare de Mississagi Strait.

Si vous doutez d'aimer voyager en Ontario, cette région pourrait vous convaincre du contraire.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos