Après la triple catastrophe, les touristes reviennent au Japon

Japon - Après la triple catastrophe, les touristes reviennent au Japon

 Photo Fotolia

Le nombre d'étrangers venus en 2012 au Japon a augmenté de 34,6% par rapport à 2011, avec 8,37 millions d'entrées, un regain qui s'explique par un apaisement des craintes quant aux conséquences de l'accident nucléaire de Fukushima.

Toutefois, le niveau de 2012 reste encore inférieur de 2,8% à ce qu'il était en 2010, avant la triple catastrophe du 11 mars 2011 (séisme, tsunami, désastre nucléaire) et en raison également d'une baisse du nombre de visiteurs chinois en fin d'année dernière à cause d'un différend diplomatique sino-japonais.

Selon les statistiques publiées par l'Organisation japonaise du tourisme (JNTO), quelque 8,37 millions de personnes ont séjourné au Japon en 2012, voyageurs d'affaires compris, contre 6,22 millions l'année précédente et 8,61 millions en 2010, année marquée par un record de fréquentation.

Le trou de 2011 était dû au tremblement de terre et au tsunami géant qui ont dévasté le nord-est du pays et entraîné un désastre atomique à la centrale Fukushima Daiichi.

A partir de l'été 2011 un lent regain s'est amorcé qui s'est accentué au fil des mois en 2012.

En décembre 2012, le nombre d'entrées au Japon (689 700) montre une augmentation de 20,6% comparé à celui de décembre 2011 et de 6,4% par rapport au total de décembre 2010.

La remontée est lente car elle est aussi freinée par la cherté du yen vis-à-vis du dollar et de l'euro, un facteur qui rend plus onéreux les séjours dans l'archipel.

Les Sud-Coréens, traditionnellement les plus nombreux à rendre visite aux Nippons, ont été 2,04 millions à venir en 2012, soit un gain de 23,3% sur un an.

Quelque 1,43 million de voyageurs originaires de Chine continentale ont dans le même temps franchi la frontière japonaise, soit une augmentation annuelle de 37,1%, mais en décembre ils ont été 34,2% de moins qu'au cours du même mois de 2011, à cause d'un regain d'animosité depuis septembre sur un conflit territorial lié aux îles Senkaku administrées par le Japon mais revendiquées par la Chine sous l'appellation Diaoyu.

Les autres regains notables entre 2011 et 2012 concernent les Français (+36,8%, 130 600 visites), les Thaïlandais (+79,9%, 260 800 visites), les Taïwanais (+47,6%, 1,47 millions de visites, devant les Chinois) ou encore les Malaisiens (+59,8%,130 300 visites).


Vidéos

Photos