Sarah Bergeron-Ouellet
Canoë

À l'aventure sur les plages de Bali et Lombok

À l'aventure sur les plages de Bali et Lombok

Voir en plein écran

Sarah Bergeron-Ouellet

Dernière mise à jour: 27-11-2015 | 09h49

Traverser des rizières en scooter, descendre un escalier perdu dans la jungle, se faufiler dans une grotte: dans le sud de Bali et de Lombok, partir à la plage prend parfois des allures d'aventure. Vous êtes de ceux qui préfèrent les rivages moins fréquentés?

Du haut du dernier escalier d'Uluwatu, la vue est digne d'un décor de cinéma: la plage est cachée dans une caverne dont les brèches s'ouvrent sur l'océan Indien. Les traditionnelles offrandes balinaises de fleurs et d'encens reposent sur les rochers, et les vacanciers se mêlent aux surfeurs partant affronter la vague la plus légendaire de Bali. Plus haut, les auberges, terrasses, boutiques et ateliers de surf s'accrochent à la falaise.

Uluwatu est situé dans le sud-ouest de la péninsule de Bukit, au sud de Bali, en Indonésie. Il serait un peu exagéré de dire que les plages de Bukit sont des secrets bien gardés, surtout si l'on pense à Nusa Dua ou Jimbaran. Mais sur la côte sud-ouest, certaines donnent l'impression d'être restées un peu à l'écart. Sans doute parce qu'elles sont situées au pied de hautes falaises et qu'elles sont uniquement accessibles par des escaliers aux marches (dangereusement) inégales.

C'est le cas de Padang Padang - plage que l'on aperçoit dans le film «Mange, prie, aime» - qui attire toujours une foule de visiteurs et de commerçants. Allez-y pour nager ou surfer au coucher du soleil et vous serez sans doute charmés. Pour un souper au clair de lune, prenez une lampe de poche et descendez à Bingin: vous pourrez y déguster un poisson grillé les deux pieds dans le sable. Descendez aussi au pied des falaises d'Impossible Beach; il n'y a pas de plage au nom plus irrésistible! Quant à Nyang Nyang, on vous met au défi de trouver les escaliers qui y mènent. Vous serez récompensés par une longue plage à peine fréquentée et des vues sur l'océan qui compenseront la remontée.

La meilleure façon de jouer à l'aventurier dans la péninsule de Bukit est de louer un scooter pour 5 à 10 $ par jour. Ceux qui préfèrent éviter le trafic intense de Bali peuvent louer une voiture avec chauffeur à la journée, pour environ 40 $.

Dans les deux cas, vous aurez tout le loisir de vous arrêter manger un nasi goreng (riz frit) dans un warung (petit resto), de découvrir le temple hindou d'Uluwatu ou de visiter le marché aux poissons de Jimbaran, question d'effleurer la culture de l'«île des dieux» durant votre séjour.

Les plages sauvages du sud de Lombok

Prenez ensuite le bateau ou l'avion vers Lombok, l'île voisine. Elle fait partie elle aussi des 18 000 îles qui forment l'Indonésie, mais elle est moins touristique que Bali et sa culture est différente, notamment parce que sa population est musulmane plutôt qu'hindoue.

De Lombok, plusieurs voyageurs ne découvrent que les Gili, trois petites îles réputées pour leurs récifs coralliens et leurs nuits endiablées. Si les Gili méritent une visite - il faut voir les paysages de carte postale de Gili Air -, nous vous suggérons de filer vers le sud de Lombok.

Cette partie de l'île volcanique est couverte de rizières et de champs de tabac, de collines pointues où s'éparpillent les palmiers et de quelques villages tranquilles où l'on vend, le long de la route, de l'essence dans des bouteilles de plastique. Faire le plein d'un scooter coûte 90 cents!

L'attrait principal de la région, ce sont ses plages sauvages, qui s'enchaînent les unes après les autres sur des dizaines de kilomètres.

Bien qu'elle accueille de plus en plus de surfeurs et de «backpackers», la région n'a pas le vernis ni les infrastructures des endroits où le tourisme de masse est établi. Ceux qui recherchent des voyages hors des sentiers battus devraient d'ailleurs y aller sans trop tarder. Un nouvel aéroport international a ouvert ses portes à Mataram en 2011 et des projets de développement sont dans l'air.

Pour le moment, le centre touristique du sud de Lombok est un village à l'ambiance décontractée nommé Kuta, et il ne compte que trois rues pavées. Vous y trouverez ce qu'il faut pour votre séjour: gîtes, warungs, échoppes, agences de voyages locales, écoles de surf et endroits où louer un scooter.

Parmi les nombreuses plages à découvrir, il ne faut pas manquer Are Guling, où les flâneurs se mêlent aux enfants, aux pêcheurs et aux surfeurs. La baie de Mawun est à voir elle aussi, avec ses eaux turquoise et ses kiosques de noix de coco. Il y a également Selong Blanak, parfaite pour les baigneurs, et le village de Gerupak, où les pêcheurs emmènent les surfeurs dans la baie à bord de leur bateau traditionnel.

Il y a aussi Mawi, et Lacing, et des dizaines d'autres plages à découvrir au détour d'un cap, d'une rizière ou d'une piste cabossée.

***

Conseils pratiques

S'y rendre?

- La meilleure porte d'entrée pour les Canadiens est l'aéroport de Bali (Denpasar). Les options sont nombreuses; pensez à consulter les offres de Qatar Airways (Montréal-Denpasar avec une seule escale à Doha), qui sont parfois avantageuses, surtout pour une compagnie 5 étoiles: www.qatarairways.com.

- De Bali, on rejoint Lombok par bateau (pour votre sécurité, choisissez une compagnie recommandée par un guide ou une agence de voyages) ou par avion (30 minutes de vol).

Se déplacer?

- Location de scooter: le trafic peut être dangereux et les accidents impliquant des touristes ne sont pas rares. Jugez bien de vos capacités et vérifiez vos assurances.

- Signez un contrat de location (chose assez rare à Bali et Lombok) pour éviter les mauvaises surprises en cas d'incident ou bris.

- Louer un véhicule par l'intermédiaire de son hôtel est la meilleure façon d'éviter les ennuis et les arnaques (cas rapportés à Lombok). Vos hôtes vous aideront aussi à trouver un chauffeur ou un taxi.

Où se loger?

- La péninsule de Bukit offre de tout: des hôtels luxueux à 500 $ par nuit autant que des gîtes («homestays») coûtant entre 20 $ et 50 $. À Kuta (Lombok), un gîte à petit prix coûtera environ 15 $ la nuit et une maisonnette privée dans un petit complexe avec piscine, jardins et service de restauration, à partir de 45 $ par nuit.

Quand partir?

- Évitez la haute saison (juillet, août et le temps des Fêtes), pour éviter les foules et les prix plus élevés.

Aller plus loin?

- Même si vous voyagez par vous-même, une agence de voyages peut être utile, surtout à Lombok où le tourisme est moins organisé. Une suggestion: Shanti Travel, une compagnie française basée à Bali. Elle propose des séjours sur mesure et connaît bien les lieux, notamment les villages traditionnels ou d'artisans ouverts aux visiteurs. www.shantitravel.com

Se préparer?

Bali & Lombok de Lonely Planet, voyage.gc.ca et une clinique santé voyage.

Ce voyage a été rendu possible grâce à Qatar Airways.

Aussi sur Canoe.ca:


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos