Claude Bédard
Canoë

À la découverte d'une autre Thaïlande

Thaïlande - À la découverte d'une autre Thaïlande

Les vestiges de Sukhotha, dans le nord de la Thaïlande.Photos Fotolia et Claude Bédard / Canoe.ca

Claude Bédard

Ce qui nous frappe de prime abord en arrivant en Thaïlande, c'est le sourire. Partout, tout le temps.

Cet accueil si souriant des habitants de la Thaïlande n'est pas étranger au fait que leur pays est la première destination touristique de cette région du globe.

Entre l'océan Indien et la mer de Chine, au cœur de l'Asie du Sud-Est, ce pays de 65 millions d'habitants nous invite à la découverte d'un monde au charme mystérieux.

De Bangkok, l'une des villes les plus embouteillées du monde mais toujours étonnante, jusqu'aux communautés énigmatiques éparpillées dans les montagnes du fameux Triangle d'or, où l'opium a toujours discrètement droit de cité, le contraste est saisissant. Les territoires historiques du nord, connus pour leurs temples bouddhistes et leurs anciennes capitales royales, sont particulièrement fascinants.

L'envers de la médaille

Il y a malheureusement un envers de la médaille à ce côté radieux. Le fait que les femmes thaïlandaises soient près de deux fois plus nombreuses que leur contrepartie masculine attire une forme de tourisme peu enviable dans certaines régions du pays.

Parmi les millions de touristes visitant la Thaïlande, il y a une majorité significative d'hommes. On est porté à trouver là un lien avec les nombreuses campagnes médiatiques de sensibilisation contre le tourisme sexuel et les actions judiciaires qui s'ensuivent. Malgré cela, l'attrait de ce type de tourisme pas très glorieux ne paraît pas vouloir se tarir.

Historiquement, la polygamie et la tradition des concubines (sans oublier la présence des soldats américains pendant la guerre du Vietnam) ont favorisé ce genre de commerce dont vivraient près d'un quart de million de personnes, principalement à Bangkok, Pattaya et dans certaines stations balnéaires de la région de Phuket.

La Venise de l'Est

Ce n'est pas une raison pour bouder ce magnifique pays, qui mérite une meilleure image de marque avec tous ses trésors cachés.

Pour les découvrir en profondeur, il faut savoir sortir des sentiers battus et des «trappes à touristes», de plus en plus nombreuses, mais pas toujours faciles à déceler au premier coup d'œil.

Ainsi, autour de Bangkok, jadis une véritable ville flottante dénommée «la Venise de l'Est», il faut prendre le temps de visiter un des marchés flottants encore existants sur les nombreux canaux du fleuve Chao Praya. Les vendeurs, le plus souvent des femmes en tunique bleue et chapeau de paille conique, vous proposent tous les produits de la vie courante, bien assises dans leur bateau à longue queue, appelé ainsi à cause de l'arbre d'hélice dépassant de la poupe.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos