Inde: 5 choses que vous ne regretterez pas

Inde

Jodhpur est appelée la «ville bleue» en raison des ses nombreuses maisons indigo Photo Sarah Bergeron-Ouellet / Agence QMI

Sarah Bergeron-Ouellet - Canoe.ca

Dernière mise à jour: 09-02-2012 | 18h04

Où peut-on prier parmi les rats, dormir à la belle étoile dans le désert et photographier une ville bleue? En Inde, bien sûr! Plus précisément au Rajasthan, une région fameuse pour ses palais, ses couleurs et ses airs de mille et une nuits. Parmi les nombreuses expériences à vivre au «pays des rois», en voici cinq que vous ne regretterez pas.

1. Dormir à la belle étoile dans le désert du Thar.

Située à une centaine de kilomètres de la frontière du Pakistan, la ville de Jaisalmer se dresse au cœur du désert du Thar. Il faut vous y rendre pour admirer sa forteresse couleur sable, écouter l'appel à la prière des muezzins et, surtout, partir à dos de dromadaire pour 24 heures dans le désert. Votre caravane s'arrêtera dans les dunes pour la nuit. Parions que vous n'oublierez jamais l'éclat du coucher du soleil, ni la nourriture préparée sur le feu par votre chamelier, ni les lourdes couvertures sous lesquelles vous vous endormirez à la belle étoile.

2. Admirer le palais du Lac à Udaipur.

Entourée de collines, Udaipur est surtout célèbre pour le grand palais blanc qui trône au milieu de son lac, le «palais du Lac». Il a été achevé en 1746 par le maharaja Jagat Singh II et abrite aujourd'hui un hôtel de luxe, que l'on rejoint en bateau. À défaut de loger dans l'une des suites somptueuses du palais, vous pourrez l'observer du haut d'une terrasse. Choisissez pour cela un petit hôtel de la vieille ville, dont les rues étroites et les maisons blanches devraient elles aussi vous séduire.

3. Écarquiller les yeux (et recroqueviller les orteils) au «temple des rats».

Au sud de la ville de Bikaner se cache un temple hindou pour le moins surprenant: le temple Karni Mata. Il abrite des centaines - voire des milliers - de rats en liberté, l'animal étant vénéré et considéré comme la réincarnation de la sage hindoue Karni Mata. Soyez prêt à visiter ce temps pieds nus, puisque la règle veut que l'on enlève ses chaussures dans un lieu de culte. Une fois à l'intérieur, restez calme (!) et regardez bien les rongeurs qui se faufilent entre les offrandes, car apercevoir un spécimen blanc serait synonyme de chance. En sortant, gare aux bestioles cachées dans les souliers!

4. Immortaliser la «ville bleue».

Jodhpur est appelée la «ville bleue» en raison des ses nombreuses maisons indigo, une couleur traditionnellement réservée aux religieux hindous. S'il est fascinant de marcher dans les ombres bleues de la vieille ville, c'est du haut de Meherangarh que vous aurez la meilleure vue. Ce fort, perché à même le roc à 125 mètres au-dessus de la ville, est l'un des plus impressionnants de l'Inde. Une fois à l'intérieur, admirez la finesse de l'architecture rajpute, puis grimpez sur les remparts et sortez votre appareil photo. À vos pieds s'étalera un immense patchwork aux reflets bleus.

5. Visiter le palais des Vents.

Il y a la «ville bleue», mais il y aussi la «ville rose»: Jaipur, la capitale du Rajasthan. Au milieu des rues sales et encombrées de sa vieille ville, vous vous retrouvez face au magnifique Hawa Mahal, ou «palais des Vents», un édifice datant de 1799. Avant d'y entrer, admirez sa façade rose de cinq étages. Remarquez les volets finement ciselés de ses centaines de fenêtres: ils ont été conçus pour que les femmes du harem du maharaja puissent voir sans être vues.

À lire aussi:

- Dans les rues de Jodhpur

- Sous le charme étourdissant de Mumbai



Vidéos

Photos