Ulysse

5 parcs nationaux à voir en Équateur

Équateur - 5 parcs nationaux à voir en Équateur

Textes tirés du guide Ulysse Fabuleux Pérou et Équateur, par le collectif d'auteurs Ulysse

L'Équateur, riche de ses nombreux parcs nationaux, est devenu une destination de choix pour les amoureux de la nature qui font la découverte du pays à travers ses paysages andins à l'étonnante palette de couleurs. Voici cinq parcs parmi les incontournables.

1. Parque Nacional Cotopaxi

Le Parque Nacional Cotopaxi, décrété parc national en 1975, s'étend sur plus de 320 km2 et abrite bon nombre d'espèces d'oiseaux comme le condor et le colibri. En outre, des lamas, des renards, des pumas et des ours se partagent le vaste espace protégé par ce parc naturel. Le Cotopaxi compte parmi les volcans actifs les plus élevés du monde (5 897 m d'altitude).

Le sommet du volcan Cotopaxi fut atteint pour la première fois le 28 novembre 1872 par l'Allemand Wilhelm Reiss. Depuis lors, chaque année, bon nombre d'adeptes de l'andinisme se sont attaqués à son cône glacé presque parfait. Sa dernière éruption funeste remonte à 1882, alors qu'elle détruisit une bonne partie de la ville de Latacunga. Par contre, le volcan est entré en éruption le 22 août 2015 et représente, par conséquent, une menace pour les habitants qui vivent à proximité.

2. Parque Nacional Sangay

Le Parque Nacional Sangay se trouve dans une région parmi les plus difficiles d'accès en Équateur et sa visite nécessite une excellente condition physique.

Il couvre une superficie de 2 710 km2 et englobe les volcans Sangay, Tungurahua et Altar. La flore change selon l'altitude et les régions; ainsi, on peut se promener dans une forêt tropicale humide, pour déboucher soudainement sur des plateaux froids et enneigés.

Le volcan Sangay, qui culmine à 5 200 m d'altitude, représente pour les amateurs de sensations fortes un intéressant défi à relever. Au fur et à mesure de l'ascension, un grondement venu de ses entrailles ira en s'intensifiant et une odeur de soufre de plus en plus forte émoustillera vos narines.

3. Parque Nacional Cajas

Fondé en 1977, le Parque Nacional Cajas, qui s'étend sur une superficie de 288 km2, se trouve à une altitude moyenne de plus de 3 000 m au-dessus du niveau de la mer et culmine à 4 200 m. Il compte plus de 200 lacs magnifiques formés par le passage d'anciens glaciers ainsi que d'innombrables petits bassins. Le parc présente également de curieuses formations géologiques et constitue un lieu de prédilection pour les amateurs d'ornithologie.

De nombreuses truites grouillent dans les eaux de ses lacs poissonneux, tandis que de nombreuses couvées de canards y batifolent allégrement. Le toucan et le condor ne sont que quelques-unes des espèces ailées qu'on y trouve habituellement. Quant à la faune terrestre, elle se compose de renards, de gazelles et d'ours à lunettes. Dans le domaine du páramo, de nombreuses variétés d'orchidées enrichissent la flore. De plus, à l'intérieur du parc, les amateurs d'histoire et de civilisations disparues pourront découvrir des ruines incas qui attestent la présence de ce peuple il y a fort longtemps.

4. Parque Nacional Podocarpus

Le Parque Nacional Podocarpus couvre une superficie de 3 613 km2 et chevauche les territoires des provinces de Loja et de Zamora. À l'époque de sa création, il fut institué afin de préserver deux espèces d'angiospermes (famille de plantes à organes de reproduction apparentes dont les graines, par opposition aux gymnospermes ou conifères, sont enfermées dans un fruit): le Podocarpus oleifolius et le Podocarpus rospiglios. Le parc doit son nom à la présence de ces deux espèces végétales particulières.

Plus de 100 lacs y ont vu le jour à la suite du passage des glaciers au cours des récentes glaciations du quaternaire. Le puma, le renard, le toucan et le perroquet ne sont que quelques exemples des nombreuses espèces animales rares qui vivent dans cet immense parc couvert d'une luxuriante forêt tropicale humide. Véritable joyau dans un écrin de verdure, le parc abrite une grande variété de plantes aussi curieuses que fascinantes, telles les orchidées sauvages.

5. Parque Nacional Cayambe-Coca

Fondé en 1970, le Parque Nacional Cayambe-Coca englobe, en plus du volcan Cayambe, les hauts plateaux andins des alentours. Il s'étend sur une superficie de plus de 4 000 km2, depuis les hauts sommets andins jusqu'au piémont amazonien. On y trouve des rapaces (faucons et condors), des loups et des renards, ainsi qu'une flore assez particulière.

De nombreux lacs parsèment son territoire. Le volcan Cayambe représente un défi intéressant pour les amateurs d'andinisme expérimentés. Avec ses 5 790 m, il constitue le troisième sommet en importance au pays. Lors de son passage en Équateur, le célèbre voyageur Alexander von Humboldt avait décrit ce volcan comme un monument éternel de la nature.

FABULEUX PÉROU ET ÉQUATEUR


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos