Sarah-Émilie Nault
Canoë

Une descente en luge sur un volcan actif

Descente en luge d'un volcan actif

Voir en plein écran

Sarah-Émilie Nault

Le Cerro Negro est peut-être le plus jeune volcan d'Amérique centrale, mais il est aussi celui offrant une activité unique au monde: la descente en luge de ses pentes cendrées.

Depuis la ville nicaraguayenne de Leon, sur la route sinueuse recouverte de cendre charbon, jusqu'au pied de la célèbre «colline noire», les paysages sont aussi contrastants que spectaculaires. La vue, pourtant, n'est jamais aussi saisissante que du haut des 726 mètres de ce volcan encore tout chaud.

La randonnée, puis la descente en luge du Cerro Negro comptent parmi nos coups de cœur au Nicaragua. Encore bouillonnant de sa dernière éruption de 1999, c'est en compagnie de Marden, guide chez Barbaro Tours, que nous l’avons découvert.

«Descendre le volcan en luge est une activité à laquelle les visiteurs prennent part depuis 15 ans, explique-t-il, mais que les gens de la communauté pratiquent depuis fort longtemps.» Ainsi, ce sont les indigènes qui enseignent aux gens de la ville l'art de construire ces luges de bois que l'on doit transporter jusqu'au sommet. Une charge de cinq kilos qui rend la randonnée légèrement plus difficile, mais qui ajoute au grand bonheur d'arriver tout en haut.

À lire aussi: Nicaragua: balades à Granada et à León

Avant le sommet toutefois, c'est l'histoire et les secrets du volcan ébène qui nous sont racontés. Et Marden sait de quoi il parle; ce mordu de plein air a conquis les cinq volcans encerclant Leon, dont le San Cristobal, le plus haut volcan du pays. Avec lui, nous marchons du mieux que nous le pouvons sur les flancs de cendre et de gravelle. Là où s'échappent des filets de vapeur, c'est l'odeur du souffre qui s'empare soudainement de l'air. À l'intérieur d'un des cratères, nous nous arrêtons pour creuser de petits trous dans la terre frôlant les 60 degrés Fahrenheit. Tout est absolument fascinant.

La descente

Au sommet de ce cône de cendre nous attend un point de vue spectaculaire: les volcans voisins, les relents noircis de coulées de lave, la profondeur des cratères orangés et le contraste des plantations luxuriantes au pied du sombre volcan.

Vêtus d'une combinaison orangée, de lunettes de plastique, de gants et d'un foulard, nous avons pris place sur la luge qui allait nous transporter jusqu'à la terre ferme. La descente – qui frôle les 95 km/h pour les habitués! – est heureusement facile à contrôler (on freine avec les talons). Et la montée d’adrénaline lorsque le regard plonge le long des pentes se transforme en un moment unique une fois les cheveux au vent.

- Barbaro tours: barbarotours.wixsite.com/home



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos