Ulysse

Les couleurs du Brésil en 13 jours

Le Brésil en 13 jours

Voir en plein écran

Extraits tirés du beau livre Voir le monde – 50 itinéraires de rêve selon vos envies, par Grégory Bringand-Dédrumel

À peine atterrit-on au Brésil que déjà les rythmes résonnent de partout: klaxons, rires des enfants, vieilles radios enrouées... tout devient musique sous ces tropiques. Et soudain c'est officiellement la folie, les percussions se déchaînent et les hanches se voient dotées d'une vie propre sans être jamais rassasiées.

Aux quatre coins du pays, sur fond de jungle amazonienne, de cascades titanesques à Iguaçu ou de façades pastel à Salvador, on vit la passion comme une émotion ultime, un état de grâce alimenté par le soleil et la joie de vivre. Rejoindrez-vous la fête? Ils ont tout compris, ces Brésiliens.

Itinéraire de 13 jours: de Rio de Janeiro à Salvador

Jours 1 à 3: Rio de Janeiro

Rien de moins que le Christ pour vous accueillir à bras ouverts depuis son perchoir. Un séjour donc sous les meilleurs auspices dans la cidade maravilhosa, où même les plages ont la forme de sourires gigantesques. Vivez la folie d'Ipanema en participant à un concert improvisé de bossa-nova, flânez dans le romantique quartier d'Urca à l'ombre du Pain de sucre ou comparez les spécialités des restaurants de Santa Teresa, le Montmartre de Rio. Et si l'on se plante devant vous sans prévenir, c'est peut-être simplement pour vous initier à la samba, avec en arrière-plan la courbe lascive de Copacabana.

Jours 4 et 5: Iguaçu

Les chutes d'Iguaçu évoqueraient presque l'ouverture d'une mer Rouge version carioca, tant leur puissance semble colossale. Loin des trombes d'eaux mugissantes, découvrez un autre visage du parc naturel attenant dans une balade à vélo, entre les voix de crécelle des singes et une forêt qui recense toutes les nuances de vert. Et si le frisson vous tente, partez en zodiac à l'assaut des chutes avant de vous écrouler dans un hamac pile quand le soleil mordoré tire sa révérence.

Jour 6: Tiradentes

Contraste absolu avec cette petite ville qui n'a pas changé d'un iota depuis l'âge d'or des mines du Minas Gerais. Les ruelles bordées de maisons coloniales dégoulinent jusque dans le vallon, les pavés brillent comme des crânes de moines franciscains et on se raconte les ragots du jour d'un bout à l'autre de la place principale dans un argot très... musical? Vous promener en charrette dans Tiradentes ne vous rendra pas ridicule, et économisera en prime vos jambes pour visiter les églises qui prolifèrent dans les faubourgs.

Jours 7 et 8: Minas Gerais

C'est l'une des régions les plus authentiques de tout le Brésil, écrin de cités splendides au patrimoine qui ferait pâlir d'envie la vieille Europe. En tête de peloton, Ouro Preto abonde en bulbes baroques et en demeures nobles aux façades blanches. La cuisine locale y est aussi savoureuse que les pas de danse qu'on improvise sous les becs de gaz. À Congonhas, nous voilà soudain transportés au Portugal, tandis que les palmiers apportent une touche muito tropical. Enfin à Mariana, le charme opère et une pause contemplative s'impose dans cette ville endormie et nichée entre les montagnes: première colonie portugaise de la région, elle nous transporte d'un battement de cils quatre siècles en arrière.

Jours 9 et 10: Amazonie

Une halte à Manaus d'abord, pour visiter l'opéra où même Sarah Bernhardt venait faire se pâmer son public. La capitale mondiale du caoutchouc tira sa gloire des richesses de l'Amazonie que d'aucuns appellent l'enfer vert; mais on préfère dire que c'est un paradis, peut-être parce qu'il reste peu d'environnements aussi riches et variés sur la planète. Comble du romantisme... une balade en pirogue sous le clair de lune comblera vos désirs d'exotisme avant que vous ne rejoigniez les bras de Morphée dans un hamac enveloppant, au cœur de la jungle mais en lodge luxueux s'il vous plaît.

Jours 11 à 13: Salvador

Salvador, reine incontestée de Bahia, est sûrement l'allégorie la plus fidèle de la joie de vivre. Le soleil n'est jamais en reste pour inonder de lumière les façades en technicolor des pousadas et les corps parfaits qui se bousculent sur la plage. Pour sceller à jamais votre amour, n'oubliez pas le traditionnel ruban porte-bonheur aux grilles de l'église Nosso Senhor do Bonfim avant de prendre un bain de parfums dans l'un des marchés populaires de Ribeira. Passion latine, rythmes africains, et partout la même envie de célébrer tout et n'importe quoi, comme si la vie n'était vouée qu'à être une fête permanente.

Voir le monde – 50 itinéraires de rêve selon vos envies


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos