Sarah-Émilie Nault
Canoë

La Patagonie sac au dos... à 75 ans

La Patagonie sac au dos à 75 ans

Voir en plein écran

Sarah-Émilie Nault

Parcourir la Patagonie sac au dos à 75 ans: pour Louise Renaud, ce n'est qu'un magnifique périple parmi tant d'autres.

Faire de la randonnée en montagne, partager une chambre de fortune sur un bateau, voyager en autobus de nuit, suivre la cordillère des Andes, admirer les glaciers, se retrouver sur une toute petite île, parcourir les parcs nationaux, tout cela alors qu'on vient de franchir les trois quarts de siècle, c'est possible et, à voir cette jolie dame, ça garde assurément jeune.

Louise Renaud visite des contrées lointaines et exotiques depuis longtemps. «Chaque jour lorsque je me lève, j'ai cette envie de repartir», affirme la grande voyageuse en souriant. Son carnet de notes en main (elle doit bien en avoir des dizaines, car elle note tout, et au détail près, ce qui meuble ses voyages depuis belle lurette), elle relate son dernier périple avec enthousiasme.

Trois générations de voyageuses

«En mars 2015, je me suis rendue au Chili et en Patagonie avec ma fille Catherine et ma petite-fille Marie-Anne. C'était un voyage assez aventureux. Nous avons partagé une chambre vraiment de base sur un bateau, nous avons vogué et roulé de nuit en autobus, nous avons loué une voiture, nous sommes retrouvées dans une petite auberge fort piteuse, bref, il n'y avait place ni pour le luxe ni pour le confort.»

«J'ai des amis qui n'auraient jamais fait cela. Cette façon de voyager, ce n'est pas pour tout le monde.

De la toute petite île de Chiloé à la fameuse Terre de Feu, le trio s'est amusé follement tout en s'accommodant aisément de ces petits aléas de voyage.

«Nous avons passé cinq jours sur un bateau parcourant la Patagonie. La nourriture était très ordinaire et ce n'était vraiment pas le luxe, mais cela ne nous dérangeait pas, cela faisait partie de l'expérience. On a tellement eu de plaisir, et les paysages étaient magnifiques.»

Le clou de ce voyage d'aventure? Le parc national Torres del Paine, majestueux bout du monde menant à la Terre de Feu. «Les paysages, les montagnes, les icebergs au loin, la randonnée pendant plusieurs heures, les animaux; tout était magique», explique-t-elle, photos à l'appui.

«Nous avons pris un autre bateau pour traverser le détroit de Magellan, puis nous avons fait une croisière pour aller à la rencontre des manchots royaux. Une si belle expérience! Nous nous sommes ensuite envolées pour Santiago, où nous avons visité pendant trois jours. On a marché toute la ville.»

La passion des voyages

«Le monde est grand et je voyage depuis toujours», dit celle qui a, entre autres, voyagé pendant une période de six mois à trois reprises en autocaravane. «180 jours avec mon mari sans dormir une seule fois dans un hôtel», ajoute-t-elle fièrement. Un mari qui n'avait jamais voyagé ni fait de camping de sa vie avant de la rencontrer.

«Il croyait que cela allait me passer, cet amour des voyages et de l'aventure, mais il a bien compris que ça n'allait jamais être le cas. Notre premier voyage en couple - et son tout premier voyage - a été un périple de six mois en Westfalia à travers l'Europe. Il doit m'aimer beaucoup», ajoute-t-elle en riant.

«Pour moi, qui suis bien sociable, la rencontre - des autres et des endroits - forme la beauté des voyages. Quand on découvre un pays, on devient ensuite curieux sur ce qui s'y passe. On ne lit plus les journaux de la même manière, on se sent plus interpellé, on a envie de savoir ce qui se passe dans ces pays que l'on a connus.»


D'autres histoires de voyageurs:


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos