Catherine Lefebvre
Canoë

L'autre versant du Rwanda

L'autre versant du Rwanda

Voir en plein écran

Catherine Lefebvre

Dernière mise à jour: 25-09-2015 | 10h53

Quand on se pose au «pays des mille collines», tout nous semble rangé et organisé. Un constat plutôt surprenant en Afrique subsaharienne. Et ce n'est pas qu'une impression.

Le Rwanda est accueillant, sécuritaire et particulièrement propre. En effet, tous les derniers samedis du mois, c'est jour de corvée communautaire. C'est-à-dire que tout le monde sort dans la rue, la ruelle ou la route de terre pour nettoyer. Même les sacs de plastique sont interdits partout au pays. Puis, nul besoin de négocier, puisque les prix sont bien souvent indiqués, que ce soit dans les autobus publics, au marché et même sur le menu d'un bouiboui en campagne.

Le Rwanda est dans une classe à part. Si bien qu'il est quasi inconcevable de penser qu'il y a un peu plus de 20 ans seulement, un génocide y a été perpétré. Voici quelques suggestions pour découvrir l'autre côté de ce pays unique:

À vélo sur le Congo Nile Trail

Située tout près de la frontière de la République démocratique du Congo, Gisenyi est le point de départ du Congo Nile Trail longeant le lac Kivu. Nous rejoignons notre guide Paparus au bureau de Rwandan Adventures pour entreprendre deux jours de vélo de montagne. Nous avons 91 km à parcourir et il faut compter environ 15 heures pour arriver à Kibuye, à mi-chemin du circuit complet. Ça donne une idée de l'état de la route, tantôt de roches, de sable ou de boue, et du dénivelé se situant entre 1400 et 1800 mètres d'altitude.

Il ne faut pas hésiter à demander des vélos avec suspension pour un léger supplément de 20 $ par vélo, par jour. À 475 $ par personne, hôtel et repas non inclus, pour ce forfait, ça vaut le coup d'opter pour des vélos plus confortables. www.rwandan-adventure.com

Quoi qu'il en soit, il faut être un cycliste avancé ou en top forme pour faire la route à vélo. Sinon, le chemin peut aussi se faire à pied et il faut compter 10 jours pour faire la route au complet. Peu importe le moyen de transport emprunté, la vue est absolument magnifique tout au long de la randonnée. Les mille collines verdoyantes donnent un bon aperçu de la vie rwandaise à la campagne, sans compter que nous croisons plusieurs villageois qui portent d'énormes cargaisons de café, de haricots ou de bois sur leur bécane. De quoi remettre la douleur et l'essoufflement en perspective.

Depuis Kibuye, nous prenons un petit bateau pour retourner à Gisenyi. Encore une fois, la vue est sublime.

Pour nous remettre de nos deux journées de vélo des plus intenses, nous passons quelques jours au Inzu Lodge, à cinq minutes à pied du bureau de Rwandan Adventures. L'endroit est tenu par Marie-Noëlle DeVito, une Montréalaise qui a fait un stage au Rwanda en 2010, avant de décider de s'y établir pour de bon. Il s'agit en fait de tentes surmontées sur une base en ciment et munies de lits plutôt confortables pour du camping. Il y a aussi un restaurant charmant comme tout avec ses meubles et ses napperons en feuilles de bananiers, ainsi que ses luminaires en calebasses. Et si la vue est vraiment magnifique, le plus beau, c'est d'entendre chanter les pêcheurs qui partent au large à la tombée du jour et qui rentrent tôt le matin.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos