Un village de vacances aux allures de parc forestier

Sénégal

Toutes les cases du Domaine de Nianing sont éparpillées sur un vaste terrain boisé. © Photos courtoisies


Paul Simier - Collaboration spéciale

NIANING, Sénégal – Voici un village de vacances fonctionnant selon la formule tout inclus vraiment pas comme les autres. S’étendant sur 130 hectares, le Domaine de Nianing est en fait un parc forestier, créé il y a 40 ans, où la priorité est accordée à l’environnement. «Observez, respectez, écoutez vivre la nature… Aimez-la!» C’est la principale consigne qui est donnée dès l’entrée aux hôtes du domaine.

Les centaines de cases rondes destinées à héberger les vacanciers, ainsi que les espaces communs voués à la restauration ou aux loisirs, se trouvent éparpillés, à l’ombre des arbres, au milieu de parterres fleuris. Les eaux usées produites par le village sont traitées de façon écologique grâce à des plantes disposées dans des bassins. L’eau épurée rentre ensuite dans le circuit d’arrosage d’une part du vaste verger, d’autre part du potager ainsi que de la pépinière destinée à permettre de fleurir en permanence les allées et les platesbandes du domaine.

150 Espèces d'oiseaux

Au fond du domaine, des marigots recueillent les eaux excédentaires, créant un habitat pour les oiseaux. On a ainsi recensé 150 espèces d’oiseaux dans ce vaste parc forestier, dont la plupart des arbres ont à présent une quarantaine d’années. Certains oiseaux sont sédentaires, comme les tisserins, les échasses, les calaos ou les hérons garde-boeufs. D’autres, migrateurs, font escale dans le domaine, comme les cigognes et bien d’autres espèces. Le premier safari d’observation que les amateurs de calme et les ornithologues amateurs peuvent s’offrir consiste à se rendre près des marigots, en fin d’après-midi quand les oiseaux rentrent à leur nichoir. Début juin, l’importante colonie de tisserins était occupée à confectionner leurs nids suspendus.

Le Domaine de Nianing possède également un refuge pour animaux blessés, des oiseaux et des mammifères qu’apportent les villageois des alentours. On y soigne ces animaux. Si ceux-ci ne sont pas aptes à reprendre leur liberté, ils sont maintenus en captivité. Les petits, par contre, sont relâchés. Les pensionnaires du village de vacances peuvent facilement observer ces animaux, et ainsi se conscientiser à l’importance de la protection des animaux.

Il fut un temps où le Domaine de Nianing possédait même une porcherie, une façon de recycler les restes de table et de cuisine. Les porcs ainsi élevés revenaient sur la table des vacanciers sous la forme de jambon et de côtelettes.

Découverte de la région

Au Domaine de Nianing, comme dans tout village de vacances du genre, on peut se laisser vivre à l’intérieur de l’enceinte. Les activités et animations sont nombreuses tout au long de la journée. Mais, comme le domaine possède une façade maritime, il n’est pas rare de voir les vacanciers se mêler aux pêcheurs locaux et donner un coup de main à ceux-ci pour remonter le filet lancé des pirogues. Si l’écologie est reine au Domaine de Nianing, comme le clament ses promoteurs, l’organisation prône tout autant la découverte des alentours, à commencer par la visite de villages peuplés tantôt par des Peuls, tantôt par des Sérères, chacune des ethnies ayant son style de vie. De par sa conception, le Domaine de Nianing constitue un modèle de développement touristique, respectueux de l’environnement. Je tire cette conclusion des nombreuses visites que j’y ai effectuées au fil des années, la dernière remontant au mois de juin.

Apo, le visionnaire

Le visionnaire auquel on doit la création du Domaine de Nianing se faisait appeler Apo, façon abrégée de prononcer son long patronyme grec. C’était un homme à l’allure de patriarche.

En 1969, il s’installa à Nianing avec le projet de créer un parc forestier destiné à contrecarrer l’avancée du désert. Tout d’abord, il fit débroussailler puis clôturer le terrain de 130 hectares. Puis, il se mit à planter, à planter sans relâche. À présent, le domaine compte 130 000 arbres, dont la plupart remontent à plusieurs dizaines d’années. Plus tard, il eut l’idée d’aménager en ces lieux des structures d’hébergement pour accueillir des touristes avec lesquels il pourrait partager sa vision de la nature.

On bâtit donc parmi les arbres épars des cases rondes, dotées du confort moderne. Bientôt, le domaine devint un village de vacances de caractère qu’un important voyagiste européen choisit comme maillon de son réseau. Pour mener à bien son projet, Apo embaucha des hommes et des femmes dans les villages des alentours. Ceux-ci allaient apprendre sur place une grande variété de métiers au contact d’Apo, qui celui de maçon, qui celui de menuisier, qui celui de mécanicien, qui celui de jardinier.

Plus tard, viendront les métiers liés à l’hôtellerie, à la restauration, à l’animation. Pour l’aménagement et le développement du domaine, il ne compta que sur les ressources humaines qu’il avait contribué à former, soit des centaines de personnes.

Les véhicules de travail nécessaires au domaine, Apo les trouvait aux rebuts de l’armée sénégalaise, tout comme il récupérait ailleurs divers matériaux. Les décennies ont passé. Les arbres ont poussé. Le Domaine de Nianing, club de vacances, a grandi et s’est doté de nouveaux services.

En plus de la maind’oeuvre recrutée dans les alentours et formée sur place, il a fallu aussi recruter ailleurs un personnel spécialisé. Armande, la veuve d’Apo, continue l’oeuvre entamée il y a quatre décennies. L’esprit et la vision d’Apo continuent de planer sur le domaine. Au centre du Domaine de Nianing est dressée une stèle à la mémoire d’Apo. Il y est écrit ce message: «Voici l’espace. Voici l’air pur. Voici le silence. Ici commence le pays de la liberté, la liberté de bien se conduire. Écoutez vivre la nature. Enterrez vos soucis. Récoltez de beaux souvenirs.»

Repères

Le Domaine de Nianing se situe sur la Petite Côte, dans la localité du même nom, à environ 100 km de l’aéroport de Dakar.

- Créé en 1969 par un visionnaire, le Domaine de Nianing couvre 130 ha, abrite 130000 arbres et accueille 150 espèces d’oiseaux.

- Village de vacances fonctionnant en formule tout inclus, le Domaine de Nianing est un modèle environnemental qui démontre que l’on peut tout faire pousser dans une terre en apparence aride.

- Le verger du domaine abrite une colonie de singes patas.

- Au domaine, on soigne les mammifères et les oiseaux blessés. S’ils ne peuvent être relâchés, ils se reproduisent en captivité. Leurs petits sont ensuite libérés.

- Le Domaine de Nianing est le lieu idéal pour se reposer avant ou après un circuit à travers le Sénégal. Info: www.BLABLA.com www.domainedenianing.com

- Pour loger à Dakar, dans un quartier calme non loin de l’aéroport, le Lodge des Almadies, 3 étoiles. Info : www.lodgedesalmadies.com

- Au départ de Montréal, Royal Air Maroc assure une liaison régulière avec Dakar via Casablanca. Le départ du vol vers Dakar ayant lieu en soirée, la RAM offre la chambre et la pension complète à l’hôtel situé près de l’aéroport. Info: www.BLABLA.com www.royalairmaroc.com ou consulter un agent de voyages.


Vidéos

Photos