Bulletin Voyage
Abonnez-vous!
 





Vous êtes ici : canoe.ca > Voyages > Découvrir > Destinations
 
Taxiii
Marie-Julie Gagnon - Collaboration spéciale

 
S’il y a un moyen de transport pour lequel on dénote des différences d’un pays à un autre, c’est bien le taxi. Jaune, blanc, noir ou vert, il affiche les couleurs locales tant par son allure que par sa méthode de fonctionnement. Prêt pour un tour du monde sur des chapeaux de roues?

Quiconque est monté à bord d’un taxi vert à Ouagadougou a des anecdotes à raconter sur l’état de la voiture. Non seulement les passagers s’entassent au point de mélanger leurs fluides corporels (je parle ici de sueur, bien sûr!), mais le confort n’est clairement pas l’élément prioritaire des utilisateurs. La sécurité non plus. Dans ces bazous bringuebalants, les ceintures de sécurité sont rarement fonctionnelles et les fenêtres, parfois inexistantes. Sans parler des bagages qui dépassent de partout!

Leur fonctionnement est simple: les chauffeurs prennent des clients en route et se dirigent vers le lieu demandé par le premier passager. Les clients n’ont qu’à lever la main pour faire arrêter les bus, et ils choisissent de monter ou non à bord, selon la destination. Vous allez dans l’autre sens? Meilleure chance la prochaine fois…

Il n’est pas rare de voir sept ou même huit passagers dans une petite voiture. Le prix de la course se négocie. Une scène qui représente bien l’état des bagnoles: des clients qui poussent un taxi vert sur la route… Une panne d’essence est si vite arrivée!

Pour des courses en solo, notez que des taxis blancs généralement munis d’un compteur sillonnent également les rues de la capitale burkinabè. Ils sont cependant plus rares (et vaut mieux téléphoner pour en avoir un).

Taxis-brousse africains

Toujours en Afrique, d’Antananarivo à Dakar en passant Kinshasa, Yaoundé et Bamako, les taxis-brousse permettent de se déplacer d’une ville à l’autre.

our monter à bord, les voyageurs doivent se rendre aux stationnements désignés. Les voitures d’environ neuf places (le type de véhicule utilisé varie toutefois selon les pays) doivent être remplies avant de prendre la route. Dans certains pays, on les appelle plutôt «louage».

En plus d’économiser, les toubabs (étrangers) qui utilisent ce moyen de transport sont quittes pour une bonne dose de culture locale! Une aventure à chaque trajet.

Black cabs londoniens

En mai 2009, les utilisateurs du site Hostels.com ont élu les «Blacks cab» meilleurs taxis au monde pour une deuxième année, dans une proportion de 33 %. «Être chauffeur de Black Cab est une profession respectée à Londres, comme les serveurs en France», explique la journaliste Gina Desjardins, qui a vécu là-bas pendant deux ans. «Ils doivent suivre un cours et sont propriétaires de leur véhicule. Le service est habituellement excellent, les chauffeurs connaissent tous les chemins et savent comment éviter le trafic.»

La jeune femme mentionne toutefois le risque de tomber sur des escrocs. «Puisque les conducteurs de Black cab sont leur propre patron, ils travaillent quand ils en ont envie.» Ainsi, la nuit, lorsque plusieurs chauffeurs sont rentrés chez eux, des véhicules non autorisés tentent d’hameçonner les clients. Afin d’éviter les incidents malencontreux, il est préférable d’appeler une entreprise fiable pour s’assurer d’avoir un véhicule enregistré. Pour vous assurer de sa légitimité du véhicule, jetez un coup d’œil à la plaque arrière. L’inscription «Taxi License» devrait être suivie d’un numéro. Si ce n’est pas le cas, il est possible que le véhicule opère illégalement, ou alors que vous vous trouviez devant un minicar, taxi autorisé mais qu’on ne peut pas héler dans la rue (les réservations sont nécessaires pour monter à bord).

«Personnellement, je suis toujours rentrée en autobus, poursuit Gina Desjardins. Je n'ai jamais utilisé de taxi seule. Un de mes amis a hélé un taxi la nuit et on l'a volé. Les viols sont fréquents. Il faut être méfiant, car il n’est pas rare de voir des taxis offrir des raccompagnements à rabais à la sortie des bars. On m'a déjà promis de me raccompagner gratuitement! J'ai refusé, évidemment!» Son conseil: ne pas hésiter à demander l’aide des policiers qui font des rondes dans les rues.

Les Black Cabs, protégés par des lois de fabrication strictes, ont maintenant un concurrent. Un nouveau modèle plus large, plus confortable et moins polluant fabriqué par Mercedes a fait son apparition. D’ici 2009, 500 Mercedes Vito devraient prendre d’assaut les rues de la capitale anglaise.

Pour femmes seulement

À Londres, les femmes qui se déplacent seules et qui veulent se sentir en sécurité peuvent par ailleurs réserver un «Lady mini cab» ou devenir membre du club Pink Ladies, qui propose entre autres un service de taxi. Ce dernier projet a été lancé par deux femmes, mères d’adolescentes. «Pink Ladies a été créé pour répondre à l'inquiétude de nombreuses femmes lorsqu'elles doivent prendre seules, la nuit, un taxi potentiellement illégal», a expliqué Emma Trimble, porte-parole de Pink Ladies à LCI.fr. Seules des femmes sont au volant.

L’aventure connaît un franc succès: 10 000 femmes sont devenues membres dès la première année d’opération! Plutôt que d’attendre l’arrivée du véhicule dehors, les passagères reçoivent un SMS ou un appel de la compagnie pour les prévenir de son arrivée.

Si l’Angleterre a été la première à proposer ce service il y a trois ans, elle n’est plus seule aujourd’hui. Après les Émirats Arabes unis, voilà que le Liban voit défiler des taxis réservés aux femmes. Baptisés «Banat Taxi» (soit «Taxi pour femmes»), les voitures rose bonbon arpentent les rues de Beyrouth depuis le printemps 2009.





Sources: Gina Desjardins, Lise Giguère, Le Petit Futé Burkina Faso, www.lefigaro.fr, www.web-libre.org/dossiers/taxi-brousse,5184.html, Müv, www.visitbritain.fr, news.autoplus.fr, ecologie.caradisiac.com, blog.lefigaro.fr, observers.france24.com, tf1.lci.fr




 
Toutes les destinations
 

À la une
    [an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive]