Bulletin Voyage
Abonnez-vous!
 





Vous êtes ici : canoe.ca > Voyages > Découvrir > Destinations
 
La tournée des plages de la côte Est
Jessica Nadeau et Pascale Lévesque - Journal de Montréal


 
etats-unis - La tournée des plages de la côte Est
Photo principale:
Chantal Poirier
Avec le dollar canadien qui a repris du galon, voilà une occasion en or de repartir à la conquête des États-Unis. En famille ou entre amis, les plages de la côte Est américaine ont tout pour vous charmer. Même nous, trois filles célibataires, y avons succombé... pour notre plus grand plaisir et, bien sûr, pour celui des Américains!

Le Québec n’ayant pas encore connu ses grandes chaleurs, il fallait dépasser le Maine pour obtenir un bronzage digne de ce nom.

Il était donc minuit lorsque nous avons pris la route avec nos innombrables valises. Tellement nombreuses, en fait, qu’il a fallu les empiler dans un burger installé sur le toit de la bagnole. Avec des collants de l’Île-du-Prince-Édouard. Bref, tout pour se faire remarquer comme touristes. Sympathique.

Pourquoi partir la nuit? Tout d’abord pour éviter le trafic. Puis la chaleur accablante (bon, ok, il n’y en avait pas encore, mais gardez ce truc lorsque vous serez rendu en Virginie, vous en aurez besoin !)

Aussi sur Canoe.ca:
Mais rouler la nuit, on s’en doute bien, permet surtout de gagner une journée et de bien magasiner l’hôtel ou le camping où vous vous arrêterez pour cette première nuit en sol américain.

Direction Lacolle par l’autoroute 15 Sud, qui se transforme en 87. Une fois la frontière passée, dans la section des Adirondacks, jusqu’à New York, soyez particulièrement vigilants pour éviter les bêtes (orignaux et chevreuils), surtout par temps chaud.

Arrivé au New Jersey, rappelez-vous d’une seule chose: la Garden State Parkway n’est pas un parc national (!), mais bien une autoroute qui descend toute la côte du New Jersey.

Atlantic City: mini Vegas
Un premier arrêt s’impose: Atlantic City. Pour se dégourdir les jambes, rien de mieux qu’une balade sur le fameux boardwalk qui longe la plage... et les casinos! Trop froid pour se baigner? Qu’importe! On peut toujours faire bonne fortune dans les machines à sous de The Apprentice ou de Star Wars, ou encore tenter sa chance dans une version casino du populaire jeu télévisé The Price is Right.

Une fois le fabuleux Taj Mahal de Donald Trump visité, oui, oui, là où les filles de Sex and the City avaient célébré l’anniversaire de Charlotte, on peut passer à l’étape suivante: Cape May.

Cape May: style victorien
Si Ogunquit est la version bucolique de Old Orchard, on pourrait dire la même chose de Cape May par rapport à Wildwood.

Nous avons particulièrement aimé se promener dans les rues piétonnes où s’érigent de petites maisons victoriennes toutes plus jolies les unes que les autres. À Cape May, on mange bien, à prix raisonnable, la plage est en retrait des hôtels et on peut fréquemment voir des dauphins s’amuser dans les vagues.

Pour trouver un motel, nous nous sommes adressées au centre d’informations touristiques de la ville. Grâce au personnel sympathique, on a pu obtenir d’excellents rabais. Un must: parcourir la promenade en fin de journée pour admirer le coucher du soleil. Et pour faire la fête en soirée, rendez-vous au bar le Cabanas.

Pour poursuivre la route, on doit emprunter le traversier Cape May-Lewis, qui fait la liaison New Jersey-Delaware. Il faut réserver son passage 24 heures à l’avance, surtout les week-ends, et se présenter sur les lieux une demi-heure avant le départ. Il nous en a coûté 54$ pour trois personnes et un véhicule. La traversée, qui dure environ une heure, est une excellente alternative à la route.

Ocean City: ville de minigolf
Une fois au Delaware, on emprunte la route 1, qui longe la côte et mène directement à Ocean City. Impossible de manquer cette destination touristique: les condos et complexes hôteliers à multiples étages défilent sur des kilomètres à l’entrée de la ville. Sans oublier les incontournables et gigantesques minigolfs, qui font la joie des petits et grands entre le souper et la sortie de discothèque (ou le dodo, selon l’âge!).

Pour les amoureux de la nature, un arrêt s’impose au parc national de Assateague, où les poneys sauvages côtoient les touristes. On peut même y faire du camping sur les dunes en bordure de la plage, mais nous vous conseillons de réserver votre place pour ne pas avoir de mauvaises surprises.

Virginia Beach: une ville propre
Après une partie de minigolf, nous prenons la route vers le sud, direction Virginia Beach. Nous choisissons de poursuivre notre périple par la côte qui nous mène sur le plus long pont-tunnel du monde, le Chesapeake Bay, qui mesure 17 miles de long. L’heure était bien choisie pour un splendide coucher de soleil sur l’océan Atlantique, à l’embouchure de la baie de Chesapeake.

Première impression en débarquant dans cette station balnéaire: une ville beaucoup moins imposante qu’Ocean City, malgré la présence de grands et chics hôtels le long de la mer.

Seconde constatation: c’est propre, et dans tous les sens du terme. On trouve même des panneaux de signalisation interdisant les jurons et comportements vulgaires sur la voie publique (!).

Ça vaut la peine de s’y arrêter pour quelques jours afin de bien profiter de l’endroit et des nombreuses plages environnantes telles que Sandbridge, à quelques miles au sud.

Myrtle Beach
Le goût de l’eau chaude de Virginia Beach nous a poussées à poursuivre l’aventure un peu plus au sud. Direction Myrtle Beach, Caroline du Sud, par la 58 et la 95. La route est longue et monotone à travers la Caroline du Nord, surtout sous le soleil de midi, mais nos coups de soleil ont profité du répit de la journée.

Nous n’avions pour seuls compagnons que les affiches de South of the Boarder, un village utopique et/ou touristique situé à la frontière des deux Caroline. Ses affiches deviennent harcelantes par leur omniprésence... Un bon jeu pour les enfants consisterait peut-être à les compter!

Surtout reconnue comme étant le paradis des golfeurs, Myrtle Beach est aussi très célèbre comme destination pendant la semaine de relâche. Les fêtes y sont quotidiennes, particulièrement sur Ocean Boulevard, où l’on se croirait presque sur Bourbon Street en Nouvelle-Orléans tellement le tapage est ahurissant.

Heureusement, la région offre des endroits plus tranquilles où on peut profiter pleinement de l’océan, comme North Myrtle Beach ou la plage de Gardenville. Conseil de filles: procurez-vous de la crème solaire de qualité avant d’entrer aux États-Unis. Vous en aurez besoin pour ce long roadtrip qui vous mènera au cœur des États-Unis, là où l’accent du sud devient incompréhensible. Et au retour, à tous ceux qui vous demanderont si vous avez fait bon voyage, votre bronzage parlera de lui-même.


CONSEILS DE VOYAGEUSES

    ­
  • Pour le vin et les fromages, faites le plein à Cape May. Le manque de variété et de choix dans les États plus au sud en viendra à irriter le Français en vous.
  • ­

  • Assurez-vous d’avoir une bonne quantité de crème solaire, le choix étant particulièrement limité dans les pharmacies. Contrairement à ce qu’on peut voir dans l’État du Maine, on ne trouve, en descendant, que de la Hawaiian Tropic et de la Coppertone.
  • ­­

  • Négociez le prix des chambres dans les motels: il y a toujours quelques dollars à gagner si vous restez plus d’une nuit ou si vous êtes membre de la CAA. Et rappelez-vous que les prix varient en fonction de la période de la semaine.
  • ­

  • Si vous voulez acheter des souvenirs dans les petites boutiques le long des promenades ou des artères commerciales, les commerçants sont toujours prêts à négocier, surtout pour un beau sourire!
  • ­­

  • Évitez de louer une chambre au-dessus d’un restaurant... Vous pourriez y trouver de la compagnie non souhaitée, telle que de charmantes coquerelles!


 
Toutes les destinations
 


À la une
    [an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive]